MENU ZINFOS
Faits-divers

"Vous êtes un bon client", a dit le Président. Un peu mon neveu ! 8 séjours à Domenjod…


Par Jules Bénard - Publié le Mercredi 17 Avril 2019 à 13:44 | Lu 5361 fois

"Vous êtes un bon client", a dit le Président. Un peu mon neveu ! 8 séjours à Domenjod…
Olivier R., 36 ans, offre la bonne tête de quelqu’un qui se fiche du tiers comme du quart et encore plus de se présenter devant ses juges pour la 19è fois. Oui, 19è… Il ne se montre nullement arrogant et s’exprime parfaitement. Il ne conteste rien, ne réfute rien, habitué qu’il est de se faire régulièrement gauler chaque fois qu’il tente un coup foireux ! Croquignol est moins tarte… Ce qui explique l’entrée en matière du président Molié, citée en tête de ce compte-rendu.

Bon Dieu lé farceur vouiiii !!!

Il se laisse ôter ses bracelets par ses accompagnateurs et s’écroule sur le banc des avocats.

"Vous êtes fatigué ? s’inquiète le Président. Il est vrai que les longs séjours en maison d’arrêt sont épuisants".

"Oui", acquiesce simplement notre bonhomme, sans nullement fanfaronner, qui comprend qu’il ferait mieux d’être debout à la barre.

Allons donc ! la séance s’annonce moins lénifiante qu’elle semblait en prendre le pas.

C’est un habitué du vol… Assez tard dans la nuit du 20 février 2018, complètement ivre (c’est lui-même qui le dit), Olivier R., 36 ans, décide d’aller cuver et dormir dans l’entrée d’un Gabier qui a le malheur de croiser sa marche en crabe.

Énervé, on ne comprend pas bien pourquoi, il décide de passer son ire sur le distributeur-encaisseur… dans lequel il ne trouve que des chèques. Ou vois comm’ bon Dieu lé farceur ?

Ne sachant trop que faire de ces indésirables bouts de papier, il les met aux orties et s’en va chercher meilleure fortune ailleurs. Sans se dire une seule seconde que la vidéo-surveillance est d’une indiscrétion à toute épreuve. Sur l’enregistrement, les enquêteurs reconnaissent aisément cette silhouette titubante de celui qui est presque devenu un intime à force de fréquenter cellules de dégrisement et cages d’attente.

Bref, il se fait enchrister par les policiers en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

"Quel travail, siouplaît ?"

En vieil habitué des cours et tribunaux, l’homme va faire profil bas : surtout ne pas énerver les juges !

C’est parce qu’il cherchait un endroit où dormir qu’il est entré dans le logement du Gabier. C’est parce qu’il était énervé qu’il a cassé le bazar.

"Vous êtes un excellent client", répètera le Président. - "Oui, sauf en prison" - "C’est pourtant un endroit qui vous plaît bien, si on en juge par le nombre de fois où vous y êtes allé. Combien de séjours en prison, déjà ?" - "Huit fois mwin la rente là-dans" - "Et vous y faites quoi ?" - "Je travaille un petit peu aux cuisines".

Spontanément, l’homme avoue que "mwin na encore in’ aut’ procès po venir, là". Ce qui ne se résumera qu’à une mention de plus à son casier. La 20è…

Il reviendra à la procureure Gauvin de souligner que sur les 18 mentions à son casier, 15 concernent des faits de vols. L’accusatrice réclame une peine mixte, soit 6 mois fermes, soit 6 avec sursis et un TIG de 150 heures "pour le mobiliser sur un projet".

Ce qui incitera l’accusé à demander :

"Oui mais… quel travail siouplaît ?"

Il ressort entre ses gardiens avec 6 mois fermes "vu votre faible enthousiasme pour le travail", conclura le président Molié.




1.Posté par miro le 17/04/2019 15:04

faut pas se moquer d'un "pauvre" bougre. Il travaille aux cuisines, ne l'il pas dit ?

2.Posté par cmoin le 17/04/2019 16:40

La justice toujours aussi laxiste avec un délinquants qui a récidivé 18fois!

3.Posté par Kiki le 17/04/2019 20:00 (depuis mobile)

Un théâtre du tribunal façon courteline. Sauf qu''on est en 2019 et qu''on sait pas comment l''interpréter. Des "affaires" com ça, il y en a bcp. Ceux ki bossent pr la justice, comment kils font ? Ils voient bien kil est "perdu" cet homme. ...

4.Posté par un couillon le 17/04/2019 22:51

et moin in bougre qui travaille , si moin la pas paye cotisations et z'impot , mi risque beaucoup plus .

5.Posté par hardcore le 18/04/2019 08:32

@4 hahahahaha

lol non, on aura bien compris que des gens comme toi seront condamnés à payer majorations, interets de retard et pénalités, à trimer quoi.

Sauf si ... tu travailles comme soustraitants pour collectivités, ou alors si tu fais partie de la caste de ceux qui ne payent pas.


Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes