Faits-divers

Vouloir la mère mais violer sa propre fille? "Un cas très atypique d’inceste"

Vendredi 16 Mars 2018 - 22:21

En violant sa propre fille, fantasmait-il sur la mère, son ex-femme de 13 ans auparavant ? Peut-on même parler de viol ? À un détail près, la ligne du viol peut être franchie. Enfin, un détail peut-être aux yeux de la loi mais certainement pas pour la victime.

Devant les Assises ce vendredi, un père qui a caressé sa fille de 15 ans, l’a déshabillée, lui a léché le sexe et y a même frotté le sien. Choquant, répugnant, certes, ce n’est toujours pas un viol. Il s’agit d’une agression sexuelle pour laquelle l’accusé encourt une peine maximale de 7 ans. Y a-t-il eu pénétration ? Il dit que non. Elle dit que oui. Et c’est là qu’il s’agirait d’un viol, soit 20 ans max. La peine n’est pas la même, d’où l’importance pour ses avocats de convaincre les jurés que non, il ne l’a pas pénétrée. Et comme ils le rappellent, l'affaire a failli être jugée au tribunal correctionnel, le doute régnant quant à cette accusation de viol.
 
Thomas Madi Moto, père de famille de 35 ans d’origine Mahoraise, a connu la maman de la victime, une Réunionnaise, il y a maintenant une vingtaine d’années. De leur relation est née une petite fille. Mais ce n’est pas tout à fait le bonheur conjugal ; il bat sa femme. Alors quand il part en métropole pour le travail, c’est l’occasion pour elle de mettre fin à leur histoire. Leur fille a deux ans.
 
13 ans d’appels téléphoniques, d’envoi de petites pensions, et des vacances à La Réunion pour rendre visite à sa fille qui a des soucis de santé. Il a réservé une nuit dans un hôtel à Saint-Pierre. Une chambre, un lit "pour être à côté" d’elle, avait-il expliqué aux enquêteurs. Ils se couchent et là il se met à la caresser - elle repousse sa main -  à se frotter – elle tourne la tête – et ce jusqu’à éjaculation. C’est à ce moment-là – c’est bien pratique – qu’il est conscient de sa bêtise et il part se doucher. Le lendemain matin la mère vient chercher sa fille, comme prévu, et voit bien que quelque chose ne tourne pas rond. Ayant eu les aveux de sa fille, elle part déposer plainte. Devant le tribunal, la mère de famille peine à s’exprimer : "C’est dur parce que j’avais confiance en lui". L’avocat général, voyant sa douleur, la rassure : "Vous avez fait votre devoir de maman, vous avez bien réagi".
 
Une pénétration digitale qui change tout
 
Selon l’expertise médicale, aucune pénétration visible. Sauf peut-être digitalement. Mais ce n’est pas sûr. Mais de l'ADN sera prélevé au niveau de l’anus de l’adolescente. Le débat : un doigt peut-être. Mais ça change la donne, niveau peine. Pourquoi parle-t-elle de pénétration alors ? Le président du tribunal cherche des explications. "Je ne sais pas", répond-il. "Aurait-elle menti pour vous faire du mal ?" L’accusé répond honnêtement : "Non". Cette adolescente timide, réservée, sans amis, qui ne connaît rien à la sexualité… Se trompe-t-elle ? Le père ment-il ? Peut-être pas… Les avocats de l’accusé évoquent donc le "transfert secondaire" d’ADN. Il s’agit d’ADN déposé sans contact direct et donc la possibilité que Thomas Madi Moto dit vrai et qu’il n’y a pas introduit son doigt.
 
"Peut-être dans son imaginaire, l’acte se fait-il avec la mère"
 
Selon l’expert psychiatrique, Thomas Madi Moto ne présente aucun trouble mental et détient une intelligence moyenne. Au moment de l’acte, il aurait ressenti d’abord de l’amour, puis une excitation lorsqu’il trouve qu’elle ressemble à sa mère. "C’est une situation incestueuse peu fréquente", avoue l’expert. Il précise que souvent l’inceste est au sein de la famille, souvent sur des enfants pré-pubères. "Il ne l’a pas vue depuis des années, il trouve qu’elle ressemble à sa mère, peut-être dans son imaginaire l’acte se fait-il avec la mère. Il s’attend à voir une enfant mais il trouve une jeune femme". Quel risque de récidive ? "Très faible, voir nul, vu la particularité de cette situation-là".
 
L'avocat général a requis 12 ans de réclusion criminelle. Thomas Madi Moto a finalement été condamné à 8 ans, donc pour agression sexuelle et viol.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 4914 fois



1.Posté par Jules Bénard le 17/03/2018 07:10

Triste, sordide affaire. Et excellent compte-rendu. Bravo Soe !

2.Posté par Jacques le 17/03/2018 07:26

Reste pour lui à espérer qu'un de ses codétenus ne le prenne pas pour une ancienne des ses copines...

3.Posté par Beber974 le 17/03/2018 07:32 (depuis mobile)

8 ans de prison? Il s en sort bien ce monstre....s il se comporte bien en prison, dans 5 ans il sera dehors ? Et comme sa testostérone est en ébullition, à défaut de castration chimique, il recommencera...

4.Posté par Antipode le 17/03/2018 08:07

L'origine ethnique de l'auteur du crime n'est aucunement pertinente, Sophie !

5.Posté par Marie le 17/03/2018 08:19

drôle de justice...."selon que ce soit devant, derrière, avec un doigt ou le sexe...enfin bref c'est dans le détail des faits que ce jugera la peine encourue....en attendant l'autre en face, le traumatisme subi, tout le monde s'en fout.....!

6.Posté par Doudou le 17/03/2018 09:19 (depuis mobile)

Toutes ces femmes pourront lui voir en prisson maintenant....

7.Posté par marie le 17/03/2018 10:08

Cest le vice ds la tete .

8.Posté par Métisse974 le 17/03/2018 11:13 (depuis mobile)

Sous le prétexte fallacieux qu''il aurait pris sa fille pour son ex, on devrait l''excuser! Certes chaque être-humain a droit à une défense mais là... Il agresse sa fille sexuellement. Elle en gardera les stigmates toute sa vie.

9.Posté par Jp POPAUL54 le 17/03/2018 13:46

La justice tourne encore autour du trou !!!
Il y a inceste, aggression sexuelle et viol sur mineure, un point c'est tout.

Méprisable.


10.Posté par Néon le 17/03/2018 15:16

Ben c'est quoi le message du tribunal alors ???
Vaut mieux massacrer et tuer une femme comme l'a fait Bertrand Cantat et prendre 4 ans sur 8 (c’était du sursis reporté), que de pointer un doigt sur sa gamine ???? Les deux sont hors la loi ok, mais pardon !!
L'un va se faire bastonner en zonzon pendant un temps certain, pendant que l'autre avait été extradé au bout de 4 ans parce qu'il n'aimait la bouffe qu'on lui donnait (+ retour en caravelle présidentielle) !! . . . PERSONNE à applaudir dans toutes ses conditions c'est sûr !!!!!!!!

11.Posté par @4 antipode le 18/03/2018 13:28 (depuis mobile)

Elle s'appelle Soe. Soe Hitchon.
Et non pas Sophie.
C'est écrit. (...)

12.Posté par Vous avez dit bizarre ? le 19/03/2018 12:34

Ah, si seulement il n'y avait pas cette petite boîte à moustache !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Novembre 2018 - 13:41 Le Dash8 en intervention à Plateau Caillou

Lundi 19 Novembre 2018 - 08:00 Saint-André: Un individu s'immole devant Jumbo