MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Vote de confiance, de défiance ou d’accommodement ?


Par BOYER Emilien - Publié le Jeudi 18 Septembre 2014 à 16:02 | Lu 307 fois

Vote de confiance, de défiance ou d’accommodement ?
Ainsi donc voilà le gouvernement acculé à un nouveau vote dit de confiance à la politique générale du premier ministre. Il faut d’abord se rappeler que le tandem qui dirige la France brille avec 13 % d’opinions favorables pour l’un et, quand même, 30% pour l’autre. Les Français et notamment ceux qui ont voté pour le Président de la République se sont prononcés. Non ?

Leurs représentants parlementaires sont appelés aujourd’hui à dire s’ils continuent d’accorder confiance à une politique globale que le peuple pressurisé et découragé désapprouve.
Quelle est donc la valeur de ce vote solennel ? En quoi cela concerne-t-il presque toute une nation désemparée et en souffrance ? Si la ligne et la stratégie politique pour sortir notre pays de l’ornière étaient bonnes, il y aurait eu un bloc majoritairement favorable au premier ministre et au président. Quelles sont donc les causes de la fracture qui menace l’assemblée nationale ? Faut-il chercher bien loin ? Et que comprendre de ces divergences qui peuvent dynamiter cette institution jusqu’à sa dissolution ? Et à quoi servirait-elle ? Et qui pourrait en tirer parti sinon le Front national ?
Chaque Parlementaire, à travers son vote, doit donc personnellement prendre et assumer ses responsabilités, c’est-à-dire celles qui lui ont été confiés par les électeurs, qui ont besoin d’une ligne claire et lisible.

La réponse claire ne se fait que par oui ou par non. Même si l’abstention est reconnue comme vote, elle n’engage personne et permet de "ménager la chèvre et le choux". On est pour ou on est contre, telle a toujours été ma devise.
Par conséquent, et je ne suis pas socialiste, je ne peux comprendre d’une part un vote par un député cette famille qui irait contre le projet gouvernemental et en même temps en faisant la sourdine à l’expression populaire (mais que faire me direz-vous ? Je n’en sais rien), et, d’autre part, le vote abstentionniste.

Quant aux élus classés dans l’opposition, ils ne devraient guère avoir de problèmes existentiels. Les français disent non à la politique gouvernementale, ils doivent donc dire non.
Mais, j’entends un député local (de droite dit-on) affirmer qu’il s’abstiendra le jour du vote. Est-ce le contenu du mandat confié par ses électeurs ? Est-ce la suite logique de son soutien affiché au candidat à la présidence de la république ? Est-Il toujours nécessaire de pérorer ainsi ?
Je dis tout simplement que s’abstenir lors d’un vote c’est exprimer sa faiblesse par rapport à une situation. C’est aussi démontrer le peu de courage qu’on a d’afficher son opposition à un projet qui n’est pas bon.

Certes, la dissolution de l’assemblée nationale n’arrangerait apparemment les affaires de personne, sauf peut-être de l’extrême droite, et il faut y être attentif. Mais faut-il subir encore et encore ?




1.Posté par idée le 19/09/2014 07:16

Dans l'ouest nous avons une championne....de l'abstention.A chaque vote important elle se retire sur la pointe des pieds pour garder sa place au chaud.Je suis tout à fait d'accord avec ce courrier,c'est oui ou non et on assume le choix de son vote.
Quand un réprésentant du gouvernement viendra battre un carré à la Réunion,on la verra au premier plan et aura le culot de le prendre dans ses bras.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes