MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Volonté commune et vision globale des éléments clés de la coopération hospitalière


Par Jean-Claude Comorassamy - Publié le Samedi 30 Juillet 2022 à 10:31

Volonté commune et vision globale des éléments clés de la coopération hospitalière
Retour sur l'histoire de la coopération des deux hôpitaux publics de l'Ouest. C'était en octobre 2015, qu'une Direction commune est mise en place entre l’Établissement Public de Santé Mentale de la Réunion (EPSMR) et le nouveau Centre Hospitalier Ouest (CHOR). Cela s’est traduit par une équipe de Direction qui est partagée entre nos deux hôpitaux, sous l’autorité d’un seul Chef d’Établissement en la personne de M. Laurent BIEN.

Cette Direction partagée a été matérialisée par une Convention de Direction, qui a été renouvelée en juillet 2018 par arrêté de la directrice générale du centre national de gestion, des deux établissements après consultation, validation des instances et approbation des deux conseils de surveillance EPSMR et CHOR.

De plus qu’aujourd’hui, les deux hôpitaux sont situés sur un même site à Cambaie, suite au déménagement du CHGM (Centre Hospitalier Gabriel Martin) nom de l’époque devenu Centre Hospitalier Ouest depuis le 1er mars 2019. Ces deux bâtiments sont aussi reliés entre eux par une passerelle qui forment un ensemble. C'est tout un symbole au regard du passé, du présent et de l’avenir.

Autrement dit, une convention qui a été établie dans le respect de chaque culture et de l'entité de chacun avec un objectif essentiel d'accélérer le développement d'une organisation médicale coordonnée sur l'ensemble du territoire afin de répondre au mieux aux besoins de santé et de renforcer les coopérations.

Le patient au cœur du dispositif 

L'enjeu principal, c'est que les deux établissements gardent leurs autonomies juridiques et financières, leurs entités, leurs histoires, leurs cultures et surtout conservent les différentes instances qui participent au fonctionnement institutionnel habituel.

A noter que cette Direction commune, portée à  l'époque par l’Agence Régionale de Santé, du Directeur de l’EPSMR et des instances, se repose sur un outil juridique essentiel, à savoir une Convention qui prend en compte une coopération auprès des directions mais aussi des soignant(e)s, des administratifs et des techniques comme un enjeu principal pour les deux hôpitaux de l’Ouest.

Dans ce cadre, les deux hôpitaux publics de l’Ouest ont élaboré un projet médical et de santé partagé (source communiqué presse) , fruit d'une large construction participative et d'une portée territoriale. Au cœur du projet, l’amélioration de l’offre de soins où le patient est au centre du dispositif. Un maillage partenarial au bénéfice de la population tout en soulignant les valeurs qui animent les deux Établissements : la bienveillance,  la proximité et l'excellence. Bien sûr avec une politique encore plus inclusive de L'EPSMR.

En finalité avec une direction partagée et de sa convention, le nouveau projet d'Établissement commun laisse distiller des projets médico-soignants ambitieux, avec la qualité, la proximité, les partenariats,  l'ouverture et l'excellence comme feuille route pour les années à venir. Bien qu'il semble rester un outil évolutif au service de la population. 

Jean Claude Comorassamy
Ancien administrateur du GCS-GSO




1.Posté par c6po le 30/07/2022 23:27

on a du mal à comprendre cette communiction qui s'apparente à un léchage de botte en règle, pour ne pas dire autrement.

2.Posté par Gérald H. le 31/07/2022 05:32

Je trouve que l'article a été construit par une belle philosophie pour notre santé et nos hopitaux. Mettre en avant les hopitaux publics et encore l'histoire de cette union me semblent être une bonne idée. Par contre les moyens humains sont indispensables pour faire fonctionner un hôpital et il y a manque des soignants. Je travaille dans un de ces hopitaux depuis 15 ans et travailler dans un hôpital neuf m'est plus motivant, le cadre, l'espace et les machines sont au Top. Quoi qu'on puisse dire, la relation humaine a trouvé une bonne place. Quand à cet écrit il est le bienvenu pour les nouveaux arrivants, car l'histoire ne doit jamais être oubliée. Ce monsieur a vanté ces deux hopitaux ça nous fait honneur nous personnels de base. Merci aussi à tous les "héros hospitaliers " dans ce temps d'épidémie.

3.Posté par Marie Claire le 31/07/2022 05:54

A post 1
Votre commentaire est d'une bassesse égale à vous même. Alé grat out ki é senti out doi, au lieu d'écrire de telle bêtise. Honte à vous qui puise votre commentaire au fin fond du caniveau. Fé pareil si ou lé kapab. Je connais bien ce monsieur, et il n'a jamais été un lèche botte à qui que ce soit, son franc parler aux instances, aux syndicats, auprès des Directions, ses connaissances syndicales et des dossiers de L'EPSMR où il a travaillé ....que nous lui inclinons respect et remerciements. Une ancienne collègue syndicale.

4.Posté par Christ le 31/07/2022 10:26

Tout à fait à post 3.
Un homme humble, humain, rassembleur et respectueux du dialogue social qu'il a construit au sein de son syndicat à l'EPSMR, qui est devenu majoritaire puisqu'il a conduit la liste au Comité Technique d'Établissement à 2 reprises et terminée en tête.
Il a même payé le luxe avec son équipe d'être la première force syndicale depuis. Alors que le secrétaire Willy n'a eu peu de reconnaissance pour le travail accompli. Dès son départ en retraite plusieurs membres titulaires du CTE ont démissionné. Pourquoi autant de démissions??? Je connais ses valeurs et ses principes. Expedit a perdu un vrai syndicaliste qui mérite du respect.

5.Posté par Jean Marc le 01/08/2022 08:37

On verra si Willy sera à la hauteur lors des élections professionnelles de décembre 2022 ou bien il devrait démissionner de son poste de secrétaire du syndicat ( nouvelle élection du bureau ? ) car il mérite nullement le poste de secrétaire. Pour revenir à l'article de Jean Claude je le trouve qu'il décrit bien la mise en place de cette coopération et bien sûr les 2 hopitaux publics sont mis en avant comme à son habitude.... Merci, à l'ancien collègue syndical Jclaude pour tout ton travail effectué au sein de notre syndicat.

Jean Marc.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes