Société

Vollard, Talipot, Acte 3, Koméla, Bambous… "Ils" ont tué tous nos théâtres

Jeudi 15 Juin 2017 - 12:24

Vont-ils avoir aussi la peau du Théâtre d’Azur ?

Il y a eu jusqu’à 30 troupes de théâtre dans l’île. De tout genre. Il n’en reste plus qu’une, le Théâtre d’Azur. Qui voit peut-être ses derniers jours si rien n’est fait dans l’urgence. Hier, François Folio organisait une conférence de presse pour expliquer ce qui l’amènera sous peu à mettre la clef sous la porte.

Et comme on n’obligera jamais notre ami à la fermer, il a dit ce qu’il pensait de la politique culturelle dans l’île… à supposer qu’elle existe. Et ce qu’il pense du personnel soi-disant responsable. Pas triste malgré les circonstances.

La "culture-hamburger"

Des esprits grincheux pourraient demander : "Pourquoi veulent-ils une subvention ? Après tout, "ils" ont choisi la culture, non ?"

Réponse simple : dans un si petit territoire, avec si peu de public potentiel, aucun aspect culturel ne peut se passer de subventions. Qu’il s’agisse de littérature, théâtre, sculpture, peinture, musique, aucune activité culturelle ne permet d’en vivre, aucune ! Beaucoup ont essayé, tous se sont plantés. François Folio est le seul à avoir tenté, contre vents et marées, de faire vivre un Théâtre d’Azur avec un peu de subventions mais beaucoup d’abnégation et d’huile de coude.

Ce qui rapporte réellement de l’argent, aujourd’hui, c’est "la culture hamburger" : vite faite, vite consommée, vite régurgitée. Ce sont par exemple les musiques débilo-crétines enregistrées par certaines radios que je ne nommerai pas (ce serait lui faire trop d’honneur), des ségas dont on aura oublié la première note demain mais que le public écoute la bouche en cul-de-poule. Pendant ce temps, ces mêmes auditeurs ne savent plus qui sont Luc Donat, Claude Vinh-San, Roger Ebrard, les Jokarys… Honteux !

TAZ 1.000 euro mais Me Gim’s 50.000 !

Sous la mandature régionale de Paul Vergès, TAZ (le Théâtre d’Azur) percevait 46.000 euros mensuels, de quoi assurer les frais fixes et accorder un peu de trésorerie, un peu d’air. Avec Didier Robert, on tombe à 8.000 euros. Le département ? Du temps d’Eric Boyer, c’était tout bon. Avec Nassimah, c’est 1.000 euros annuels.

Prends ça po toué et bouch’ ton guèl !          

Pendant le même temps, il n’y a guère, on a accordé 300.000 euros à Meddy Gerville. Grand musicien, soit ! Tant mieux pour lui, soit encore ! Mais pour faire quoi ? Qu’en est-il sorti de concret en faveur de la Culture ? Rien !

De la Culture, vous en aurez en veux-tu en-voilà sous peu. Alléluhia ! Maître Gim’s arrive, nous lé sauvé. Lui, on lui casquera 50.000 euros par représentation. Ca c’est de la Culture !

Culture-prétexte : la récup’ politique

Pourtant, voici en quelques chiffres ce qu’est TAZ : 32 années de vie de bâton de chaise mais d’existence quand-même ; 79 créations dont plus de 20 originales ; Sitarane, Ti Krévèr, Proverbes créoles, Des souris et des hommes, Médée, Molière, Anouilh, etc. ; représentations dans toute l’île ; dont des représentations sac à dos dans Mafate…

Apparemment, tout le monde s’en fout ! Et surtout nos dignes élus et représentants de tout bord. Savez-vous que le théâtre de Louis Jessu n’a pu exister que grâce au Foyer Saint-Jacques et au père Grienenberger ? Déjà, à l’époque, pas un centime d’aide, pas vrai Lolo ?

Savez-vous que l’énorme travail accompli par le regretté Baguette a été salement récupéré par un Leu Festival quelconque ? Il doit méchamment s’en retourner dans sa tombe, notre ami.

Car la récupération culturelle a toujours été à l’ordre du jour : un excellent prétexte pour s’adresser aux électeurs que représentent les amateurs de musique, de livres, de sculpture…

Leur culture ? Des voyages 5 étoiles en pagaille !

Au département, la Culture, c’est zéro : cela ne représente AUCUN intérêt à leurs yeux. Même pas un pet de lapin, ce qui est pour le moins curieux de la part d’une présidente soi-disant lettrée.

À la Région, on en a plein la bouche des fumeuses Cases à Lire qui n’ont pas fait baisser le nombre des illettrés d’une seule unité ! Cela a coûté des dizaines de millions pour quelques dizaines de fréquentations. Mais ça fait bien dans le tableau.

L’argent régional a également servi à payer moult voyages à un "adjoint culturel" dans les hôtels 5 étoiles d’Australie (avec ses amis, allons donc !). Un adjoint qui avouait devant caméras ne jamais lire un livre. Mais que foutait-il donc là ?

Ah si ! l’argent régional a également été utilisé pour expédier des conseillers régionaux et leur suite (nombreuse) à Avignon. Ne leur demandez pas quand, ni ce qu’ils ont vu, ni ce que cela a rapporté à la culture réunionnaise : ils y sont allés, point. Avec hôtels 5 étoiles là encore. Y’a pas d’mal à s’faire du bien !

"Panem et circenses"

Cet adjoint ci-dessus cité et qui abhorrait les livres, n’est pas un cas unique. Telle commune du grand Sud a eu comme adjoint aux affaires culturelles : une dame qui a viré Talipot sous prétexte que son directeur avait mauvais caractère ; puis un politicien d’opposition pour le remercier de son ralliement ; et enfin un clavériste adepte du kayambé, qui avait soi-disant bonne presse à Bois-d’Olive et vient de se faire virer comme un malpropre aux législatives.

Dans le même temps, cette commune a réussi à dégoûter un vrai directeur des services culturels. Pas l’échine assez souple sans doute ?

On en revient alors au "panem et circenses" de la Rome antique pour distraire le bon peuple : le départ du Grand Raid, un Festival musical komkifo aux circonstances financières plus que troubles mais sans intervenant local… Faut-il que j’insiste ?

Une mort programmée !

Pendant ce temps encore, le Théâtre des Sables d’Etang-Salé sert aux réunions politiques des copains du maire. C’est sa vocation, ça ?

Pendant ce temps, une candidate tamponnaise soutenue par les Robert/Fontaine et consorts, adjointe à la Région, accepte de recevoir Folio dans un meeting législatif et verse de chaudes larmes sur son sort. "Je m’en occupe. Je vous rappelle demain". C’était il y a une semaine. Rappelé ? Tiens, fume !

Pendant ce temps, pour tenter un dernier coup de sauver ce qui peut l’être, François et le TAZ donnent des cours de théâtre aux collégiens. Mais combien de temps cela va-t-il durer ? Il y a pourtant une vraie demande, un réel engouement pour cette activité extra-scolaire qui "colle" si bien aux programmes littéraires de la 4ème à la terminale. Encore une bonne chose foutue !

Le Théâtre d’Azur n’a plus de bus pour ses déplacements professionnels ; plus d’électricité sous peu ; plus d’assurance professionnelle : les huissiers, qui se foutent de la Culture comme de la 1è chemise de Roland Fontaine, ont saisi le compte bancaire.

"Faudra-t-il que j’implore une souscription auprès de notre public ?" se demande, tête basse, notre ami François.

J’avoue que j’en ai chialé. Je n’aime pas voir mes amis dans la cagade. Personne n’aime ça!
Jules Bénard
Lu 5454 fois



1.Posté par moi le 15/06/2017 12:39 (depuis mobile)

Tant que ce sont les collectivités territoriales qui gèrent...

2.Posté par SAV des subventions! le 15/06/2017 12:48 (depuis mobile)

Oulala, toi tu vas avoir de gros problèmes!
Ou na pa gagn'' equiper un gros l''auto pour fé ralli, acheter un catamaran pou visiter la NRL... et gros coeur i lèv!

3.Posté par GIRONDIN le 15/06/2017 12:55

Pas faux, mais quand tu as eu un betonneur comme responsable culturel, faut pas s'étonner !

Idem à l'époque avec Mr Dambreville les théâtres avait de la gueule, koméla............




4.Posté par ZembroKaf le 15/06/2017 13:56

un Festival musical komkifo aux circonstances financières plus que troubles mais sans intervenant local…

Mais ça engraisse lo boug...il a trouvé le bon filon...ce boug (il a travaillé à la culture au Département sous Poudroux)...+ 300.000 euros par la " grande métropole du sud"... avec les moyens du "temple de pierrefond"....et il faut rajouter cette année les " Eurosfolies"....et quelques podiums "lo samedi soir" sur "lo front de mer..de"....voilà en résume...la grande politique du sénateur maire président....pou saint pierre !!!
pendant ce temps..."le kerveguen" est toujours fermé...on attend que "lo roi saint pierre"...décide...."langenier"" vivote...mais saint pierre néné larzent pour "la saint pierroise" !!!

5.Posté par Dazibao le 15/06/2017 17:02

Apparemment, tout le monde s’en fout ! Et surtout nos dignes élus et représentants de tout bord.
...........................

Pourquoi subventionner des théâtres ? Car subventionner des théâtres revient à subventionner des acteurs. Or, nos politiciens sont des acteurs et tous les jours nous avons droit à une pièce de théâtre-menteur. C'est du spectacle gratis. Ils se foutent notre figure en direct et en color. Regardez les législatives, c'est tous les jours que les politiciens nous récitent leurs tirades récurrentes: "il faut voter un tel, car l'autre lé pas bon. Si vous votez Bareigth, vous votez Hollande. Si vous votez Bassire, vous votez Fillon. C'est moi, le meilleur, le monde est témoin que c'est moi qui va le mieux représenter la Reunion. C'est moi, c'est moi, c'est moi "......

6.Posté par Gogote le 15/06/2017 18:59 (depuis mobile)

Des politiciens qui aide à cultivé les Réunionnais ? Jamais Comment vont t'il être réélu sinon !

7.Posté par klod le 15/06/2017 19:17

fectivement .................. beaucoup de création locale .oubliées des "distributeurs de subventions" à la botte de nos zébus ...............

pourtant na de moune gadiamb la réunion
............. dommage que la culture , qui a besoin comme l'agriculture ( lol) de subvention pour nous égayer soit entre les mains de deux trois certains décideurs aux arrières pensées " équivoques" .....l'histoire jugera !

vrai pas vrai ? "le théatre d'azur" est un bon exemple . la parole au vrai créateur et non " aux cols ou jupes blancs " ............................. pour une fois

8.Posté par Kaloubadia le 15/06/2017 20:13

Kriké ? à la pauvreté culturelle qui s'installe même pas en "misouk" mais ouvertement.
Valable pour le Théâtre l'est aussi pour le monde de la musique, ah quand même Mr Gerville s'en tire bien, heureux pour lui, avant cela n'etait ce pas les Ziskakan, les Daniel Waro qui en béneficiaient ? Chacun son tour, aujourd'hui le Sakifo bien subventionné, la famille Galabert Mr Mme dans la Prod empochent gros, oui bon si on est du mauvais côté, on est gros coeur , jaloux.
Non tout ça on le sait, mais le soucis de fond c'est ce que la jeunesse si elle veut se cultivier n'a d'autres ressources qu'internet il reste si peu d'associations culturelles sur le terrain, ah ce bon vieux temps des années 80 et 90.....Kraké !

9.Posté par Max Etangsale le 15/06/2017 21:14

I fo sové le soldat Folio !
La culture réunionnaise a besoin de grandes gueules comme la sienne! Même si , à mon goût , certains de ses jugements sont parfois à l'emporte pièce, il a un fond qui est vrai ! J'admire sa persévérance et son courage. Il aurait pu ronronner quand on essayait de le caresser dans le sens du poil et voir sa gamelle régulièrement approvisionnée. Mais ce n'est pas sa tasse de thé ! Chapeau l'artiste ! Un vrai ! celui qui met le doigt là ou çà fait mal et interpelle la société au risque de se faire écrabouiller par ces incultes affairistes obnubilés par le soucis de laisser leurs traces dans l'histoire et de se remplir les poches !
François n'est pas "gazé" lui et TAZ ne sont que le miroir de notre société. Il ne fait que renvoyer la violence du colonialisme culturel qui sévit ici avec la complicité des élus et malgré elle ....de la "popilasion" .
TAZ c'est in symbole ! fo fé in nafer.

10.Posté par klod le 15/06/2017 21:51

ah ce bon vieux temps des années 80 et 90.....Kraké !


toute ma jeunesse ......... ben , 79 : Ziskakan en 1ère malgré les rodomontades de badré au Tampon ......WARO en l'air face aux folklorismes d'autres .....oté la run , ! VIRY...........; les débuts de Gauliris .......... les 1ères pièces de théâtres avec une prise en compte de "nout spécificités" .....

le début de la liberté culturelle après la période debréiste et de l'ortf .............vrai , pas vrai ????????????? KRIKE , KRAKE ??????????????????

mon jeune temps ! o twa !

11.Posté par klod le 15/06/2017 21:53

"kaloubadia , viens digue digue à mwin ".............. oté Peters ! ....... mon souvenir y remonte komme dit mon kamarade .......... Vabois té y fé ri aussi à l'époque ............... bourrique y koné chemin aster , ...........ou pas !

12.Posté par klod le 15/06/2017 22:25

ben , " fo fé in nafer" .............. devant l'angélisme des "institutions" de droite ou de gauche ; les bureaucrates de la culture ............... .ou pas ................ laisse le zartiste en lér ..........

13.Posté par Opération le 16/06/2017 00:41 (depuis mobile)

Ils auraient pas tué si navé point tou sa pd néna komela. FBAO.

14.Posté par ah zut! le 16/06/2017 07:34

Talipot, Vollard , deux excellentes troupes , souvent primées à l'étranger!!
Ah oui, mais donner de la culture , de la bonne , au bon peuple c'est dangereux, ça le fait réfléchir...
Les élus , pour la plupart complètement incultes ( ça arrange aussi les maires qui ont ainsi des toutous qui votent comme eux dans les conseils municipaux) ne veulent surtout pas d'électeurs intelligents qui verraient trop vite leurs limites , qui découvriraient les magouilles des élus , voire plus...
Alors on fait crever ces artistes qui risquent de nous ouvrir les yeux sous de faux prétextes ( à st Pierre la crétine mentionnée ne comprenait rien aux spectacles de Talipot) et on subventionne les petits gars et filles qui savent juste gueuler les mêmes refrains niais avec des voix à faire peur mais qui "votent bien"

Si à la réunion, nous avions des élus cultivés , ça se saurait ( il ne suffit pas de se montrer à un spectacle ou une expo- souvent juste pour le buffet)

15.Posté par JMR974 le 16/06/2017 08:28

Ils ont également tué une superbe réalisation des années 80, le Théâtre en plein air de Saint-Gilles, en le rebaptisant "Teat". Et dans ce petit pays hyper sectaire, on a laissé faire.

16.Posté par Sophie le 17/06/2017 03:09 (depuis mobile)

Folio aime beaucoup se plaindre. Il fait son" dénonceur" et son donneur de leçons alors qu''il est probablement la cause de son malheur à force d''être désagréable et de sous entendre à chaque foi qu''il est intelligent et les autres illettrés.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter