Courrier des lecteurs

Voilà pourquoi nous devons virer Macron et sa bande !

Lundi 21 Août 2017 - 09:41

Mais quelle belle méprise pour le peuple de France ! Le ministère du travail demande, impose aux préfets  de stopper les emplois aidés à destination du secteur non marchand.

Alors Messieurs les maires, une pensée pour nos Réunionnais, que croyez-vous que vos électeurs vont penser ? Vous étiez tous à vous bousculer pour "Taper une bavette avec le ministre de l’éducation nationale le jour de notre rentrée" sans compter sur notre nouvelle forme de socialiste le bon Annette qui est devenu l’avocat du ministre vis-à-vis des parents d’élèves.

Alors coup de  frein sur les emplois aidés à la demande du ministère du travail. Que ce soit pour les (CIE) ou les (CAE) dans le secteur non-marchand avec excuser moi "Les priorités arrêtées qui portent strictement sur l’outre- mer, l’éducation nationale, le secteur sanitaire et social"

Comment pouvons comprendre la position de nos élus maire de notre département ? L’on croit rêver ?

Mais allons-nous enfin comprendre la politique de notre ministre du travail qui a aucun moment ne se pose les questions sur les embauches de personne en difficultés. Croyez-vous que cela va rassurer les petites entreprises et par la même occasion le secteur associatif, nous pouvons fortement en douter?

La véritable question que nous devons nous poser ?
 
Même si l’éducation reste privilégiée, devons-nous rester sur une précarité sur l’emploi. Qui peut comprendre que plusieurs communes de notre ile ont reporté d’une semaine la rentrée. La question que nous devons nous poser " défendre l’éducation de nos enfants "! Cela doit être une priorité et assumée par l’éducation nationale. Mais surtout pas avec des emplois précaires et aidées, refusons cet état ultra libéral que le gouvernement Macron mets en avant avec l’accord de nos élus.

Sur les entreprises le gouvernement coupe aussi les ponts. Alors sans vouloir être l’oiseau de mauvais augure, l’automne risque d’être plus  que chaud !!!Nos journalistes parlent d’une  éventuelle démission de TRUMP .Chez nous nous risquons fortement de voir un gouvernement démissionner devant la ferveur et l’engagement d’un peuple qui refuse le dictat d’un gouvernement manipulé par la finance aux mépris de la population !
Marc Marie citoyen
Lu 1481 fois



1.Posté par JORI le 21/08/2017 10:39

Et vous, par qui êtes vous manipulé??.
Faites moi donc la démonstration que ces emplois aidés débouchent sur des emplois pérennes quelque soit le domaine.
Faites moi la démonstration que ces emplois aidés dans le secteur non marchand font baisser le chômage.
Faites moi la démonstration que plus il y aura des emplois aidés et plus le chômage baissera.
Faites moi enfin la démonstration qu'il existe une ferveur et un engagement du peuple qui refuserait le "dictat" de ce gouvernement.

2.Posté par PITER ALPHU le 21/08/2017 12:15

L’école de la confiance ?

Le ministre de l’Éducation nationale met avec insistance la confiance en exergue de son action. « Bâtir l’école de la confiance » est devenu son slogan. Fort bien. Mais peut-on se fier à une institution qui semble avoir perdu ses propres repères, ou qui de fait n’ose plus les affirmer ni les défendre ? Qui peut encore se fier à une école qui tourne avec obstination le dos aux principes qui la fondent et emploie ses ressources à inverser les places respectives de tous ainsi qu’à détruire, singulièrement chez les professeurs les plus dévoués, la foi en leur mission, réduite à la mise en œuvre mécanique de procédés conçus à leur intention par d’improbables experts autoproclamés et autres tuteurs patentés ?

Comment des professeurs, dont la tâche essentielle est de cultiver l’intelligence des élèves qui leur sont confiés, peuvent-ils encore se fier à une institution qui, par ses règlements et ses pratiques, est parfois la première à la leur contester ou à y faire obstacle ? Comment des professeurs, qu’on prive d’année en année, de réforme en réforme, des moyens naturels d’exercer leur magistère avec autorité et confiance, peuvent-ils à leur tour se fier à une institution qui ne cesse de les accabler d’instructions mal inspirées, et d’entraves toujours plus nombreuses à l’exercice de leur liberté et de leur autorité pédagogique ?

3.Posté par @ JORI ... le 21/08/2017 10:39 le 21/08/2017 12:28

@ JORI , tu parles trop et surtout la bouche pleine

Rends toi service , éteins ta radio trottoir , tu te sentirais bien !

Macron Jupiter part dans le décors , trop bleu en politique surtout à ce niveau présidentiel !!!

Une prière pour toi ... Amen

4.Posté par KLOD le 21/08/2017 15:02

je préfère lire jori , meme si je ne suis pas d'accord tout le temps avec lui , que d'autre colleurs à cols blancs d'affiches patentés du landerneau locale qui sévit depuis 70 ans .et sont si contents d'eux . HIN post 3 ?

5.Posté par PITER ALPHU le 21/08/2017 15:20

L’homme « né libre » de Rousseau, c’est-à-dire, selon lui, l’homme à l’état de nature, n’a jamais existé. Il s’agit d’un concept philosophique fort utile permettant de prendre conscience de l’oppression.
La liberté est sociale car l’homme est un animal social.
La liberté individuelle se construit donc par limitation et répartition du pouvoir dans toute société.

Les principes généraux à respecter sont bien connus :
séparation des pouvoirs, subsidiarité
– les décisions doivent être prises à l’échelon pertinent le plus bas
limitation du rôle de l’État.

Si le pouvoir arbitraire du passé a été vaincu, le pouvoir est toujours, par essence, à la recherche de sa propre puissance.
Nous le voyons bien aujourd’hui avec l’État tentaculaire qui continue à se développer.
La liberté est toujours à défendre.
Elle n’est pas synonyme de démocratie.

6.Posté par Waki le 21/08/2017 16:56 (depuis mobile)

Moi j'ai voté pour mon président et j'adore CHAQUE mesure prise par son gouvernement. Merci de respecter aussi mon vote.

7.Posté par JORI le 21/08/2017 17:08

3.Posté par @ JORI ... le 21/08/2017 10:39 le 21/08/2017 12:28
Je commencerai quand vous même aurait disparu du site!!.

8.Posté par y.féry le 21/08/2017 19:18

au post 3 donneur de leçon et à l'auteur du courrier.
Je connais des gens qui ont régulièrement des petits contrats, sans aucune formation, par exemple pour travailler dans une école maternelle. Dès que leur contrat est terminé, ils font pression pour en avoir un autre. Ils l'obtiennent. Qui sont ces gens? gros bras, soutien pour les élections, y donne la cour pour des réunions etc. C'est ça que vous voulez pérenniser?
Et le bon emploi des employés titulaires? Qu'en fait-on? Titulaire qui ne "travaille" que deux heures par jour et encore! Il y en dans toutes les communes. Redistribuez ce personnel là où on en a besoin.

9.Posté par Pamphlétaire le 22/08/2017 02:48

1/ .../ nous devons virer Macron et sa bande ! c'est utopique, il faudra attendre mai 2022 soit les prochaines élections présidentielles.

2/ .../Chez nous nous risquons fortement de voir un gouvernement démissionner.../... : Macron ne démissionnera jamais, c'est encore utopique.

3/ Ce qui devait changer pour les parlementaires à savoir de présenter un casier judiciaire vierge, et bien on va faire comme avant et cela n'est pas utopique!

10.Posté par zorbec le 22/08/2017 13:53

A l'époque, quand nous allions à l'école pieds nus, nous arrivions toujours un peu en avance et attendions bien sagement que le directeur ouvre le portail. Le personnel qui faisait fonctionner l'école était des plus simples : un directeur, des "maîtres", quelques cantinières pour préparer et distribuer le repas du midi, un garçon de cour pour maintenir le site dans un état de propreté impeccable. Au collège, c'était pareil et les parents veillaient au grain. A la moindre incartade rapportée par le directeur ou un "maître", nos petites jambes étaient rougies à coups de "fouèt filaos". Aujourd'hui, il faut aux jeunes une assistance généralisée : une "tatie" pour seconder la "maîtresse" ou le maître, deux ou trois guides avec chasuble jaune fluo pour aider à traverser les passages protégés (les automobilistes ils connaissent ou respectent encore le Code de la Route ?), un ou deux cerbères dans le bus pour maintenir l'ordre (le respect de l'autre, on savait ce que cela voulait dire en dépit de notre jeune expérience). Progrès sociétal ? Régression sociale ? A chacun de juger. En tout cas, malgré l'absence de "personnel d'encadrement", nos résultats scolaires n'étaient pas si mauvais que cela. Mais, bon c'est là un autre débat.

11.Posté par vazahakely le 22/08/2017 19:22

Bande d'excités vous l'ouvrez tous au sujet de Maccron,
je ne pense pas que vos gesticulations d'agités l'impressionne beaucoup, il vient
d'être élu alors il va falloir attendre encore quelques années avant de penser à lui piquer la place,
et sous réserve qu'il ne se représente pas sait on jamais qu'il soit réélu, comme il n'y a que des peignes culs
comme prétendants potentiels il y a de fortes chances qu'il soit encore là....
Allez au lieu de bavasser comme des pies, ouvrez plutôt les paris sur le prochain surfer qui sera dévoré
par le méchant requin bouledogue......

12.Posté par Germinal le 23/08/2017 16:10

Réunionnais un conseil, n'emmerdez pas trop Macron il serait bien capable de vous filer l'indépendance.
Alors prenez les allocations qu'ils vous donnent sinon vous risqueriez de retourner au champ de cannes
avec la machette.
Il paraît qu'il n'est pas trés "créole"......

13.Posté par Pamphlétaire le 23/08/2017 16:15

Voilà pourquoi nous devons virer Macron et sa bande !

Quels sont ceux qui vont bouter hors de l'Élysée son locataire, hors de Matignon son locataire, hors du gouvernement ces ministres? Telle est la question qui n'a pas de réponse sinon attendre mai 2022...

Par contre, l'article du lien concernant le Sénat et bien rédigé par une personne qui connaît le fonctionnement de la politique en France et qui s'était présenté aux dernières législatives....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter