MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Voilà maintenant que le gouvernement s'en prend à l'agriculture bio !


Par - Publié le Lundi 31 Juillet 2017 à 12:01 | Lu 1442 fois

Voilà maintenant que le gouvernement s'en prend à l'agriculture bio !
On ne peut qu'adhérer à la volonté d'Emmanuel Macron de diminuer les dépenses de l'Etat. Mais sans pour autant tomber dans le "Les Français sont d'accord pour réformer à condition que ça ne concerne que son voisin", on est légitimement en droit de s'interroger sur les choix d'économies décidées par le président de la République et son gouvernement.

N'y avait-t-il pas des économies plus évidentes à faire que de diminuer de 850 millions d'euros le budget des armées? De réduire de 5€ toutes les APL?

Et voilà que l'on apprend, en fin de semaine dernière, que le gouvernement a décidé de remettre en cause ses aides au développement de l’agriculture bio. Les aides à la conversion seront tout simplement supprimées dans les trois prochaines années.

Les pesticides et autres perturbateurs endocriniens nous empoisonnent à petit feux. Il n'y a qu'à regarder l'augmentation régulière des cancers pour s'en convaincre.

Au lieu, au contraire, d'aider fortement TOUS les agriculteurs à passer au bio, voila que ce gouvernement fait exactement l'inverse.

Sous la pression de quels lobbies?

Produire bio coûte naturellement plus cher et il est donc normal que ces agriculteurs, qui préservent notre santé, soient plus aidés que les autres.

Pour quel gain? Quelques dizaines de millions d'euros?

Pendant ce temps-là, Emmanuel Macron promet 3 milliards d'euros à Rihanna !

Il ne se sent pas gêné, le Nicolas Hulot? Quand est-ce qu'il démissionne ?


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par GIRONDIN le 31/07/2017 12:32

..... Les pesticides et autres perturbateurs endocriniens nous empoisonnent à petit feux......

"" "" "" Communiqué de EELVR concernant le vote du président de Région contre l'interdiction des pesticides néonicotinoïdes, appelés "pesticides tueurs d'abeilles".

Depuis l'arrivée en France, en 1994, des pesticides néonicotinoïdes, environ 300 000 colonies d’abeilles domestiques périssent chaque année, dénonce l’Unaf (l'union nationale de l'apiculture française).

Or en condamnant à mort les populations d'abeilles et autres pollinisateurs, c'est nous-même que nous condamnons. Car est-il besoin de le rappeler, ces insectes contribuent à la pollinisation de 80% des plantes à fleurs.

Ainsi l'INRA nous alerte : "En cas de disparition des pollinisateurs, il ne saurait y avoir de production de graines ou de fruits essentiels à notre alimentation. Les équilibres alimentaires mondiaux seraient profondément modifiés pour trois catégories : les fruits, les légumes et les stimulants (café, cacao)"

De plus, il est reconnu que les pesticides dont il est question contaminent durablement l'environnement, la terre, les cours d'eau et font peser sur nous une menace durable.

Nous pourrions nous réjouir de ce qu'une loi a été votée le 17 mars à l'Assemblée Nationale pour interdire ce pesticide dit "tueur d'abeilles".

Malheureusement cette loi, soumise au vote du Sénat a été rejetée par la majorité des sénateurs, et parmi eux, notre président de Région, Didier Robert.

Comment comprendre ce vote honteux d'un ancien maire d'une commune dont le Miel vert est une vitrine !
Comment comprendre ce déni de démocratie quand 76 % des français interrogés lors d'un sondage IFOP se déclarent contre l'usage de ces pesticides néonicotinoïdes ! "" "" ""
Zinfo 20/5/16

Il est mignon le communikant !


Il ne se sent pas gêné, le communikant? Quand est-ce qu'il démissionne ?

2.Posté par MICHOU le 01/08/2017 09:55

Rien n'empêche les producteurs de refuser d'eux mêmes et de proposer une agriculture raisonnée. Par contre, je suis très sceptique par rapport à tous ces revendeurs qui fleurissent partout avec leurs produits bio et péi, qu'ils ne cultivent pas mais récupèrent chez les producteurs en se sucrant sur leur dos et celui du consommateur.
Producteurs, vendez directement , ne passez pas par ces intermédiaires.

3.Posté par Pamphlétaire le 02/08/2017 17:05

Quelques pesticides ont été interdits par l'U.E. mais avec des pourparlers il y a eu des dérogations pour continuer à l'utilisation de ces pesticides interdits et principalement en France. Mais chut, c'est un sujet qu'il ne faut pas répandre, n'est-ce-pas? Ce n'est pas comme la devise du dictionnaire Larousse "Je sème à tout vent" avec la fleur de pissenlit.

Pesticides : le ministre de l’Agriculture veut des dérogations, Hulot dit non
http://www.sudouest.fr/2017/06/26/neonicotinoides-le-gouvernement-veut-des-derogations-hulot-dit-non-3564761-710.php

http://www.bfmtv.com/politique/pesticides-reautorises-le-ministre-de-l-agriculture-defend-des-derogations-1194821.html

4.Posté par klod le 02/08/2017 18:43

merci Girondin de rappeler l'inanité de robert didier , pote à pierrot du zinfos 974 ................... c'est du factuel , non ? pierrot ?


le diable qui se mort la queue ......................... ha la droite endémique et ses souteneurs ................ ton site te sauve Pierrot , pas tes engagements ;

5.Posté par GIRONDIN le 02/08/2017 19:25

4.Posté par klod
Oui l'ami, un peu comme l'histoire du bon et mauvais chasseur !


Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes