Politique

Vœux d'Ericka Bareigts: "Nous devons rester fidèles à nos valeurs d'ouverture et de tolérance"

Dimanche 1 Janvier 2017 - 16:32

La ministre des Outre-mer a présenté ses voeux ce dimanche. "A l'heure où le racisme et le repli sur soi menacent notre pays", elle appelle à rester fidèle aux valeurs républicaines. Voici son discours :


"Mes chers compatriotes, 2016 s'achève. Ce fut une année tragiquement marquante.

Vous êtes nombreux à avoir été touchés directement par les attaques qui ont meurtri notre nation. Plus généralement, chaque Française, chaque Français a subi ces terribles attentats.

Aujourd'hui, plus que jamais, nous devons donc veiller à l'unité et à la cohésion sociale de notre pays. Ce sont nos biens les plus précieux. Je sais que la sécurité est une question essentielle pour beaucoup d’entre vous. Sachez que tous les services de l’Etat sont mobilisés pour assurer votre protection au quotidien. Je suis personnellement la mise en œuvre du Plan Sécurité Outre-mer à l’échelle locale : des progrès ont été enregistrés ; ils méritent d’être confirmés et amplifiés.

Plus largement, tout au long de l'année 2016 - comme lors de ces quatre dernières années - l'Etat s'est engagé avec force et énergie à votre service. Je voudrais d'ailleurs le souligner : les Outre-mer sont au cœur des priorités du président de la République et de ses gouvernements. François HOLLANDE s'était engagé en 2012 à visiter tous les territoires 2 ultra-marins s'il était élu. C'est une parole qu'il a tenue puisqu'il est le premier président de la République à avoir visité tous les Outre-mer au cours de son mandat. Il s'est même déplacé à onze reprises dans nos collectivités, un chiffre considérable qui confirme tout l'attachement qu'il porte à nos territoires.

Cette priorité se lit également dans les différents budgets votés pour le Ministère des Outre-mer : ils furent durant tout le quinquennat au-dessus des 2 milliards d'euros. Plus largement, les dépenses totales de l'Etat en faveur des Outre-mer, qui atteignaient 14 milliards d'euros en 2012, s'élèvent désormais à 16,5 milliards en 2017.

Nous pouvons être fiers de ce qui a été réalisé pour les Outre-mer : la loi dite « Lurel » qui a permis de lutter contre la vie chère, la loi dite « Letchimy » sur la coopération régionale, la création d'aides sociales comme la prime d'activité ou l’augmentation des investissements publics...

Ces efforts considérables nous ont permis d'obtenir des résultats concrets. Le nombre de chômeurs, par exemple, a baissé dans tous les Outre-mer de 2,3% au cours de 2016. Plus encourageant encore, le nombre de jeunes demandeurs d'emploi a diminué de 19% depuis 2013 ! Vous le voyez, les résultats sont palpables et améliorent directement la vie des Ultramarins. C'est la preuve qu'une dynamique est bel et bien lancée. Mais je sais que des problèmes demeurent : je l'ai vu lors de mes déplacements dans les Outre-mer, sur le terrain.

En dépit des progrès réalisés, encore trop d'Ultramarines et d'Ultramarins connaissent le chômage. Encore trop de jeunes sont dans des situations d'échec scolaire. Encore trop de familles subissent la pauvreté. Ces écarts avec l'Hexagone sont inadmissibles. Je le dis avec gravité : nous ne pouvons les accepter dans notre République. C’est ce qui guide mon action. C'est pourquoi dès ma nomination au sein du gouvernement, j'ai mis un point d'honneur à impulser une nouvelle dynamique pour les Outre-mer.

Alors que certains souhaitent perpétuer un modèle paternaliste, il nous a paru nécessaire d'établir une nouvelle approche en prise avec la réalité et les spécificités de chaque territoire. Les besoins de la Guyane ne sont pas 3 les mêmes que ceux de Saint-Pierre-et-Miquelon ou La Réunion. Et c'est à vous de décider de ce qui est important pour l'avenir de votre territoire. Le Projet de Loi Egalité Réelle Outre-mer porte cette nouvelle approche. Les plans de convergence, qui sont prévus par ce texte, permettront aux territoires ultramarins – et donc à vous - de choisir vous-mêmes la stratégie de développement de votre territoire en lien avec l'Etat. Celle-ci sera, dès lors, plus adaptée à vos besoins.

Nous devons être fiers de nos régions. Nous devons développer le patriotisme local et valoriser les atouts, les ressources et les compétences dont chaque Outre-mer dispose. Je vous le disais, François Hollande a fait beaucoup pour les Outre-mer. La dynamique qui est impulsée doit être confortée, et nous devons même aller plus loin. Nous devons maintenir la priorité absolue qui est donnée à la jeunesse. Les jeunes sont l’avenir de nos territoires ! Nous devons continuer à valoriser les talents locaux et les inciter à revenir à l'issue de leurs études dans l'Hexagone ou à l'étranger. Le soutien à nos petites et moyennes entreprises doit par ailleurs être poursuivi : elles sont les piliers du tissu économique ultramarin.

En matière de coopération régionale, il nous faut aller plus loin encore. Nous sommes aux portes de l'Asie, des Amériques ou de l'Afrique. Nous devons en tirer avantage. Les échanges économiques, professionnels, universitaires sont un levier de croissance incroyable ! Je souhaite également accentuer l'ouverture du ciel : nous devons obtenir la transparence sur les tarifs pratiqués par les compagnies aériennes tout en aidant celles qui participent à la continuité territoriale.

Enfin, en 2017, des échéances électorales détermineront l'avenir de la France pour les cinq prochaines années, voire au-delà. A l'heure où le racisme et le repli sur soi menacent notre pays, y compris au sein des Outre-mer, je voudrais vous faire part d'une conviction profonde car elle est à l'origine de mon engagement politique : soyons inflexibles sur les principes de la République. Nous devons rester fidèles à nos valeurs républicaines d'ouverture et de tolérance. Notre pays est riche de sa diversité et les Outre-mer y contribuent magnifiquement ! Grâce à nos territoires, la France est océanique.

Je pense ce soir à Leopold Sedar SENGHOR qui affirmait : « La France est un arbre vivant ». Oui, la France est ce grand pays, ouvert sur le monde, dont les branches s'étirent dans tous les océans. Notre pays, et notamment les Outre-mer, continueront à incarner le vivre-ensemble, le métissage et le partage qui les caractérisent.

Je forme le vœu que nos valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité continuent à nous unir au cours de cette nouvelle année. A chacune et chacun d'entre vous, je veux donc souhaiter une très belle année 2017. Qu'elle soit riche en bonheurs et en joies, qu'elle vous apporte des succès personnels comme professionnels, à vous comme à vos proches ; qu'elle soit pleine d'engagements au service de ceux qui en ont besoin ou au service de nos idéaux.

Vive la République, vive la France et vive les Outre-mer !"
Lu 5849 fois



1.Posté par Ano NIMUS le 01/01/2017 16:55

Le mandat de Hollande a été trop long mais je ne pouvais rien faire d'autre que que de le supporter. Votre texte est inutile et trop long mais lui je peux ne pas le lire. Surtout qu'il contient quelque chose que j'abomine et qui interpelle avant même de commencer à lire, vos outre-mer, qui me donnent la nausée.

2.Posté par Maitre CoNNar le 01/01/2017 17:07

A l'heure où le racisme et le repli sur soi menacent notre pays",

Mi lé d'accord mais qui la ammène a zot ici ? pas moin
ok qu'ils viennent pour Molière , Paris , ses écoles ......sa mode , sa culture ..etc

Mais zot y vien en grappe en emmenant les cousins de l’île voisine

RIENKE POUR BEAUSEJOUR ET VOTE POU ZOT

En gardant leur langue , leur culture , leur habit, leur religion

Voila pour il faut être tolérant ...? allé marssé et bon départ

3.Posté par Gros Colon le 01/01/2017 14:09

Elle parle aussi bien que son père

4.Posté par La raison le 01/01/2017 17:46

Que des paroles, rien que des paroles et rien dans les actes ! Profitez des quelques jours qu'il vous restent pour jouïr encore des privilèges de la république et de votre statut pour placer proches et amis dans les fonctions de l'état ou autres.

5.Posté par Thierry le 01/01/2017 18:20 (depuis mobile)

Mais enfin c'est qui celle là

6.Posté par rito le 01/01/2017 18:26

Ce sont les socialialistes les premiers responsables du racisme actuel à la Réunion. Ils ont permis
l'arrivée massive de ressortissants comoriens à tel point que le Réunionnais se sent agressé dans son espace vital,sur une petite île déjà surpeuplée où règnent le chomage et l' insécurité. Cette multitude envahissante, en gardant, comme le dit post 2,langue, culture, habit, religion, (on a parlé de 75000), pollue le vivre ensemble des Réunionnais et détruit l'équilibre multiculturel qui avait bien fonctionné jusque là. Alors, les socialos, par pitié, arrêtez de nous traiter de racistes. Vous avez réussi l'exploit de détruire ce qui faisait le ciment de la société réunionnaise.

7.Posté par Question bete le 01/01/2017 18:46 (depuis mobile)

Dieu que c'est mauvais..C'est le mari coach qui pilote derrière??

8.Posté par TICOQ le 01/01/2017 18:46

C'est ça Ericka, allez bye et pas à la prochaine !

9.Posté par Pierre Balcon le 01/01/2017 19:13

Sur la question de l'emploi notre ministre se réfère aux chiffres de l'INSEE mais elle oublie de dire 4 choses :

- les chiffres de l'INSEE résultent d'un sondage en continu ( non anonyme ) sur 8000 personnes et non pas d'un recensement exhaustif ;

- la méthodologie a été modifiée en 2014 en OM et le thermomètre a donc été cassé ;

- le nouveau questionnaire est tellement inquisitorial que les sondés hésitent à se déclarer effectivement chômeurs quand ils ne sont pas indemnisés ;

- l'INSEE, voyant le désastre et le décalage avec les chiffres de Pôle Emploi , a introduit le concept de "halo du chômage" et propose d'ajouter 40 000 personnes à ses chiffres du chômage .

Il est donc beaucoup plus sage pour analyser l'évolution du chômage au cours des cinq dernières années de se référer aux chiffres Pôle Emploi .

Que nous disent ils ,

Les demandes d'emplois en fin de mois ont baissé de manière continue , sous la droite , entre 2000 et février 2008. Les demandes de cat 1 , comme on disait alors , sont passées de 100 000 à 55 000.

La crise de 2008 a mis un coup d'arrêt à ce mouvement .

La nouvelle classification en cat A, B, C,D et E , à partir de février 2009, a un peu brouillé le suivi statistique . En gros pour passer de la cat 1 à la nouvelle cat A il faut ajouter à la première entre 20 000 et 25 000 unités .

Donc sous Sarkosy nous sommes passés de 75 000 de Cat A ,en 2007 , (soit 55 000 de l'ancienne cat 1 ) à 120 000 à la fin de son mandat ( soit 95 000 de l'ancienne cat 1 . C'est à dire qu'on a retrouvé en 2012 le niveau de chômage du début de la décennie 2000 .

Depuis , sous Hollande , c'est l'escalade presque continue , sauf en 2016 , alors que la crise est derrière nous depuis 9 ans et que tous les pays européens ont fait reflué leur chômage et ont donc fait beaucoup mieux que nous .

En plus en France , des dispositifs artificiels font baisser la DEFM , très mobilisés outre mer , tels les emplois aidés classés en cat E ( emplois d'avenir sans avenir notamment ) et les stages bidons classé en cat D ( plan 500 000 formations au niveau national ) . Et puis n'oublions pas le plan massif de radiations + 70 % chez nous !!!.

A cadre constant nous en serions aujourd'hui au moins à 145 000 DEFM de cat A , soit 137 000 chiffre officiel + 2000 stages bidons + 5000 contrats aidés + 1000 radiations abusives.
Au total nous sommes passés de 120 000 chômeurs à 145 000 soit 21 % d'augmentation en 4 ans !

Quant au reste de l'intervention de notre ministre , ça sonne plutôt creux et même dissonnant :

- il ne faut pas manquer d'aplomb pour en appeler à l'unité du pays mais attiser en permanence les vieux démons du repli sur soi sous le couvert de la préférence régionale et introduire dans notre vocabulaire le terme " de patriotisme local ";

- jouer la dramatisation à outrance . sur les attentats (qui ont certes marqué 2016 mais de là à dire que chaque français et chaque française a subi ces terribles attentats est un peu abusif ) ne vise qu'à mettre en avnt le rôle protecteur de l'Etat tout en disant plus loin qu'il faut sortir du modèle paternaliste ;

- soutenir que la loi Lurel a fait baisser les prix OM est une imposture . En métropole, où il n'existe pas cette Loi , l'évolution a été la même et même souvent plus forte . On verra si les prix des hydrocarbures ne vont pas répercuter , comme avant , l'évolution des cours mondiaux , dont on a un aperçu prémonitoire ce mois ci ;

- on n'a pas attendu la loi sur l'Egalité réelle pour promouvoir la convergence , concept utilisé par l'Europe depuis plus de 8 ans . On ne voit pas bien en quoi un plan de plus ( sans contenu ) va accélérer le mouvement Habiller du terme de co- production un processus législatif non maîtrisé ( 15 articles au départ 116 à l'arrivée ) c'est un peu se moquer du monde . N'oublions pas à ce propos la grande consultation d'avant la loi . Nous attendons de la ministre qu'elle nous fasse un beau tableau pour nous dire quelles propositions citoyennes ont été retenues ( autres évidemment que celles de ses propres services qui avaient largement alimenté le compteur ).

- instituer les visites présidentielles comme éléments structurants de notre vie politique ne contribue qu'à l'infantilisation des citoyens . On à l'impression d'avoir a faire à la grand tante d'Amérique qui avait promis de venir et qui en effet a débarqué de l'avion . Quelle dérision !

- et puis enfin cet emprunt à Marine Le Pen de la France Océanique ne peut que nous plonger en effet dans un océan de perplexité .
.

10.Posté par Fidol Castre le 01/01/2017 19:27

Et en avril 2017, le PS sera effacé pour deux siècles au moins.
Ce sera déjà ça de pris !

11.Posté par Faut apprendre à parler correctement le français, Mme Bareigts ! le 02/01/2017 00:23

Il n'y a qu'un seul outre-mer pour toute la France.
Cessez donc, svp, de dire et d'écrire "les outre-mer".
Et faites passer le message à la Rue Oudinot.

12.Posté par catan le 02/01/2017 07:05 (depuis mobile)

Arrêt ou cinéma bientôt il faudra faire une lois pour les ministres battues comme la journée des animaux

13.Posté par denis le 02/01/2017 07:08

au revoir Mme la ministre inutile

14.Posté par vérité le 02/01/2017 08:25

Vivement les prochaines élections présidentiels, PS et tout sa clique PS réunion dehors. Vous êtes des menteurs. La réunion toujours vers le bas. Et j'espère que les parties qui vont s'allier avec le PS réunion dans les prochaines campagnes, prendront la porte avec eu. Parce que avec la droite, au moins on s'est à qui on a faire, mais le PS a menti avec le peuple.

15.Posté par Crikotte le 02/01/2017 08:29

pfffffffffffff j'ai zappé le texte car ras le bol de toute cette fumisterie de nos élus de pacotille et quand à celle là elle en tient une super couche! tout le monde il est beau tout le monde il est gentil faudrait arrêter madame!

16.Posté par tete pioche le 02/01/2017 08:39

casse toi......
toi et ta clique d'incapable
vivement Mai 2017

17.Posté par un citoyen le 02/01/2017 08:48

Je n'ai pas compris ces voeux de cette ministre, elle aussi veut devenir Président peut être de la Réunion ............mdr

18.Posté par MAURICE BONNET PIRON S/c ROBELLET J P le 02/01/2017 08:50

elle devrait tenir ce discourt a tous les clandestins que nos politiciens appellent de leurs voeux a venir envahir l europe

19.Posté par leréunionnais le 02/01/2017 08:53

Ercika, un discours de plus de ce gouvernement.

Nous n'avons pas attendu ce ministre pour avoir des valeurs heureusement .............

Vive la Réunion et Vive la France.

20.Posté par momo le 02/01/2017 08:54

marre de tous ces menteurs qui nous tondent pour mieux s engraisser

21.Posté par momo le 02/01/2017 08:55

c est qui ca

22.Posté par Michel le 02/01/2017 09:15 (depuis mobile)

C'est ça aller cache à où. Lété fini pou zot

23.Posté par rito le 02/01/2017 09:48

Post 10 : Les outre-mer, ça donne une impression de puissance. C'est un peu comme si elle parlait d'empire, avec à la tête un vice-roi des Indes, comme au temps béni des colonies. Nostalgie quand tu nous tiens.

24.Posté par DOGOUNET le 02/01/2017 10:06

...et 2 coups de cuiller à pots (percés) pour notre ministresse fugace des lavabos.

25.Posté par tonton le 02/01/2017 12:42

ehem, tu veux rester fidele à "tes valeurs" - et c'est à nous de "payer ta sauce" ?

NON merci. Pas ek moi, vive la 6ieme !

T'as assez defendu tes socio-protieurs de surrémunérés profiteurs (comme toi, de profession) - à la rétraite (de préference: non-surrémunérée !)

Egalité sociale = abandon de la surrémuneration des fonctionaire IMMEDIATEMENT !
Mais pour toi, chère Ericka, ce n'est que des paroles dans le vent. Vive le profit à court terme, tant pis pour la société et les desoeuvrés !

26.Posté par Mamyocline le 02/01/2017 17:04

Et c'est à vous de décider de ce qui est important pour l'avenir de votre territoire. Le Projet de Loi Egalité Réelle Outre-mer porte cette nouvelle approche. Les plans de convergence, qui sont prévus par ce texte, permettront aux territoires ultramarins – et donc à vous - de choisir vous-mêmes la stratégie de développement de votre territoire en lien avec l'Etat. Celle-ci sera, dès lors, plus adaptée à vos besoins.

JUSTE UNE ILLUSION !

QUANT A L EGALITE REELLE , FAUDRA VOUS PAUSER LORS D UN DE VOS FREQUENTS VOYAGES POUR ME L EXPLIQUER ET SURTOUT M'EN CONVAINCRE !!!!!!

27.Posté par Ano NIMUS le 02/01/2017 17:50

Posté par 11 et 23
Vos réactions me font chaud au coeur.
Il est inutile de leur faire passer le message car ce sont ces imbéciles de la rue Oudinot, dont la Bareigts qui ont créé cette monstruosité que tout le monde répète depuis que les FORESTIER et CALICHIAMA en ont fait la promotion. Avec de tels cons et le manque d'esprit critique de la masse dans laquelle il y a aussi des universitaires et évidemment des politiques, le psittacisme a encore de eaux jours devant lui.

28.Posté par Renata Passembal le 02/01/2017 22:28

Fidèle à ses valeurs d'ouverture au Capital et de tolérance aux exactions patronales...

Faut toujours traduire le fond de la pensée de ses politicien(ne)s retors !

29.Posté par Jose le 03/01/2017 08:52

Oui, c'est ça, accueillons tout le monde, et surtout ceux qui refusent de s'intégrer, et donnons à tous ce que l'on a, déshabillons nous pour aider les plus malheureux, et multiplions nous avec eux, pour peupler cette terre qui est dépeuplée, afin de bien consommer tout ce qu'elle peut et pourra produire, afin de connaitre le plaisir de se retrouver ensembles et partager la fin de l'être humain.

Le politique est pour le partage des biens d'autrui, commencez par partager vos multiples mandats et le prérogatives liées, et peut être vous commencerez à être crédibles.

Ah, les communicants de l'angélisme, les rêveurs, les bobos, comme vous allez nous manquer après avril 2017...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter