Education

Vlody satisfait que les jeunes enseignants soient formés aux réalités locales

Vendredi 4 Octobre 2013 - 07:00

La rentrée solennelle de l’ESPE Réunion donne l'occasion au député Jean-Jacques Vlody de se féliciter de la mise en place d’une formation pour les jeunes enseignants qui tienne compte des réalités locales. Son communiqué :


Vlody satisfait que les jeunes enseignants soient formés aux réalités locales
L'ouverture des Ecoles Supérieures du Professorat et de l'Education (ESPE) en ce début de mois d'octobre constitue un pilier majeur de la refondation de l’école voulue par le Président de la République.

Depuis quelques années, le système éducatif français souffrait d'une situation aberrante qui voyait les nouveaux professeurs être envoyés du jour au lendemain en classe sans aucune formation. C'est une véritable blessure pour l'école de la République qui aujourd'hui se referme.

Les futurs enseignants bénéficieront d’une formation de qualité les préparant à entrer en classe ! Ils pourront découvrir progressivement toutes les ficelles du métier ! Les stagiaires professeurs retrouveront une rémunération remettant par la même l'éducation nationale au cœur du moteur de l'ascenseur social républicain !

A la Réunion, une Ecole Supérieure est ainsi créée à Saint-Denis. Cet investissement dans l'avenir est un motif de fierté pour notre île et d'espoir pour nos jeunes. Car l’ESPE de la Réunion doit devenir une école d'excellence afin de lutter efficacement contre l’illettrisme et le décrochage scolaire.

Grâce à l’adoption de l'amendement que j'ai formulé, un module de formation spécifique aux outre-mers sera prévu dans les ESPE pour apprendre à nos professeurs les réalités de l'enseignement à la Réunion en tenant compte du bilinguisme de notre territoire. Désormais, tous les enseignants seront formés à l’apprentissage du français en milieu créolophone.

Enfin, je rappelle que la refondation de l’école redéfinit les bases et fondements même de notre République et apprend aux citoyens de demain le vivre-ensemble.

.
Lu 836 fois



1.Posté par papang le 04/10/2013 06:17

Me Vlody tenterait-il de reconquérir un électorat désormais perdu? Moi je préfère appeler cela le chant du cygne...

2.Posté par Espétudiant le 04/10/2013 10:55

Et pourtant quel bétise l'ESPE.
Rentrée solennelle de l'école... bizarre, pratiquement aucun élève sauf sauf ceux stagiaire, en petit nombre par rapport à la masse de M1 et de M2 préparant leurs concours.
30 à 35 heures de cours par semaine alors qu'en même temps nous sommes censés préparer un concours.
Une bibliothèque RIDICULE!!! A part des manuels du secondaire (oui c'est sur... on va réussir avec des manuels de lycée...), il n'y a que des livres pour les Master CPE et PE. Pour les capes, si on a besoin de livre, faut sois disant passer par des navettes qui nous permettent de faire venir des livres de la BU du Moufia. Super....
Pourquoi avoir déplacé les Master Capes à Bellepierre? Tout ça pour une logique administrative à la con, bien qu'élève et prof aurait préféré être au Moufia, proche de la BU en passant...
Mais bon... ils s'en f... des élèves à l'administration... Ils sont persuadés de nous mettre dans les meilleures conditions pour le concours.
Et pourtant...

3.Posté par Kaloupillé le 04/10/2013 15:32

Mr Jean Jacques VLODY.... si en ce moment vous êtes satisfait des jeunes à l'île de la Réunion , tous ne partagent pas votre idée car l'île de la Réunion manque du sérieux au sujet de formation professionnelle , car il est temps de prendre au sérieux des gens qui vont en stage , en principe c'est pour mieux améliorer leur vie et leur donner un avenir à son environnement c'est pas le cas , il faut dire que nos élus Réunionnais pensent à faire rentrer l' argent dans leur poche au lieu de se mettre à fonds dans tes projets d' avenir pour la Réunion , pourquoi ne pas à approfondir la situation avec tous les élus Locaux de la Réunion et travaillés main dans la main pour essayer de donner une autre image dans cette île , mais il a beaucoup à faire en faisant disparaître des inégalités dans ce Pays ....
Posez vous la question aujourd'hui sur le SCANDALE des Milliards Détournés de la Formation Professionnelle , ils sont ou le temps que les gens étaient sur de trouver un JOB ? après avoir fait une formation Professionnelle , à l' heure actuelle avec tous ceux qui sont au pouvoir , rien ne fonctionne dans ce grand bazar car le dispositif est incohérent avec des dizaines de milliers de stages dispensés tous les Ans il faut se poser la question .... ou est passés
ces 27 Milliards d' euros de Budgets équivalant la moitié de L' Impôt sur le revenu ? et le système de formation parait effrayant car aujourd'hui il manque de clarté avec ce scandale , il n'a plus de Pilote dans l' Avion dans la formation Professionnelle en France , l' état des lieux est Complexité , cloisonnement , Corporatisme dont le rapport au Vitriol à été publié tout c'est que les Gaspillages sont considérables et les Fraudes énormes avec un Système à la dérive qui engloutit des sommes exorbitantes pour des résultats décevant pour ne pas dire NULS ... dans le Système éducatif et le Marché du TRAVAIL et la LOI de la formation professionnelle à été élus le 16 Juillet 1971 ( Lois DELORS ) qui instaure un droit de formation sur le temps du travail et oblige les employeurs de consacrer un pourcentage de leur masse salariale exp: ( 0,8 % en 1972 /
1,6 % pour plus de 20 salariés / 1,25 % de 10 à 20 salariés / et de 0,55 % pour les entreprises de moins de 10 salariés à la formation professionnelle continue .... mais cette LOI accusé par les Syndicats d'être un Instrument de Gestion de la Main d' Oeuvre au service du PATRONAT et non au moyen d' améliorer la situation des Salariés .....

Ou Va L' ARGENT noir des Syndicats ??? A qui servent ces 24 Milliards d' Euros perdus à la Cour des Comptes ? ( c'est aux SYNDICATS qui s' arrangent avec des Centres Formateurs , qui surfacturent leurs Prestations ou carrément FICTIVES et l'on reverse ensuite DISCRETEMENT aux Syndicats une partie de Bénéfice Indus car il y avait des Anciens responsables des Centres de Formation qui remplissent des listes de stagières avec les Noms des personnes qui ne sauront jamais officiellement participé cette formation il arrive qu'ils alourdissent sur le papier le nombre d' heures de stage , des salles louées ou d' intervenants et l' Argent reviens dans les caisses Syndicales sous forme d' Indemnités versées aux permanents qui sont Censés avoir effectués des heures de formation et 10 % des Dépenses de formation Professionnelle revenait au Président de la Mission Interministérielle de lutte contre les dérives SECTAIRES / MIVILUDES aux SECTES qui ont acquis une forte Influence dans les Réseaux de Formation ) c'est à dire à quel point qu'il est URGENT de CASSER ce système car la FRANCE se moque de nous et de ses Jeunes ) C' EST UN CRI D' ALARME ....... lancé par des Citoyens qui veulent aussi un Avenir pour leurs enfants aujourd' hui chaque Jeune a en lui un TRESOR .... et ont dit STOP à L' ARNAQUE et à tous ces BUSINESS il est encore temps de prendre la République en main et de faire avancer dans la Lumière sans nuages..... ALORS STOP ..... l' argent dépenser INUTILEMENT comme les SUBVENTIONS du DIPAWALI à l' île de la Réunion Gaspillés par tous les MALBARS qui se prends pour le Centre du MONDE qui adorent de faire plus de mal que du biens et s' enrrichissent entre eux à l' étranger comme l' Anguille sous roche .... Suite à la prochaine élection à savoir trouver des hommes et Femmes intelligents et Saines à reprendre le Flambeau et de FOUTRE Dehors TOUS CES élus POLITICHIENS / RIPOUX à l' île de la Réunion qui sont là depuis plus de 60 Ans et que la relève se font toujours en Famille et qui ne servent à rien à Méditer !!!

4.Posté par L'Ardéchoise le 04/10/2013 16:48

A l'Espétudiant : "carrément méchant, jamais content"...
C'est une opportunité qui vous est offerte et qui ne l'est pas forcément à chacun.
Que tout ne soit pas parfait, certes, mais ce n'est qu'un début et les choses peuvent s'améliorer.
Parmi les manuels du secondaire qui sont à votre disposition, n'hésitez pas à consulter ceux de Français : votre post est truffé de fautes d'orthographe, de ponctuation, de grammaire et de français.
Vous avez l'intention de passer un CAPES? Commencez donc par revoir vos bases, cela vous sera utile, autant qu'aux élèves que vous devrez un jour former.
...

5.Posté par Espétudiant le 04/10/2013 23:14

L'Ardéchoise:
Opportunité? Vous êtes sérieuse? Vous êtes à notre place? Vous faites partie de l’administration peut être.
Facile à dire quand on est pas dans le système! Vous illustrez parfaitement ce que j'ai pu dire... être loin de la réalité et osez dire que c'est une "opportunité".
Certes ce n'est que le début, la mise en place blablabla... mais cela n'empêche pas de voir qu'il s'agit la de la pure connerie. Tout comme les emplois d'avenir... il s'agit du même système qu'avant, avec des cours en plus (Et inutile...) et d'une délocalisation qui est pénalisante pour les élèves.
(Ps: je vous laisse apprécié mes fautes d'orthographes... je ne vais pas perdre mon temps à me relire pour vous. C'est bien connu "l'orthographe est la science des ânes")

6.Posté par L'Ardéchoise le 05/10/2013 18:40

Marmay Espétudiant :
Votre nouveau post ne me rassure pas, loin de là !
Vous êtes en plein dans ce qui fait misère à l'Education Nationale, aujourd'hui, et le fera demain, car vous représentez les futurs enseignants, cela fait peur.
Si "l'orthographe est le science des ânes", je suis ravie d'avoir été une ânesse, qui de son lait a nourri ses ânons d'élèves. Je n'ai pas voulu participer à la gabegie qui fait dire à droite, à gauche, que les enfants d'aujourd'hui ne savent ni lire ni écrire (c'est de la faute aux enseignants...).
Que je sache, il n'y a à ce jour aucune réforme profonde du Français qui permette en tant qu'enseignant d'écrire tout, n'importe comment.
Mais vous êtes peut-être un défenseur du langage SMS, qui fait de ses utilisateurs des éjaculateurs précoces de la langue de Molière.

La délocalisation ? Vous me faites bien rire, moi qui écris d'un département sans facultés ni grandes écoles, ni formations autres que privées.
Il faut savoir ce que l'on veut et accepter quelques contraintes, mais cela ne peut se faire que si l'on a pas forcément la vocation, mais au moins une vraie envie d'accéder à certains postes autrement qu'en termes de sécurité d'emploi, de vacances et de sur-rémunération.

La réalité ? Elle m'est tellement évidente que je vous souhaite, si vous passez ce concours, de ne pas tomber sur des ânes ou des ânesses dont je fais partie lors des jurys, car vous ne serez pas uniquement validé sur vos savoirs, mais sur votre savoir-être.
"Peut mieux faire", dirais-je actuellement..
Et si vous réussissez malgré tout, vous serez sans doute de ceux qui veulent enseigner au pied de la case, mais l'on vous enverra sans doute au Pas de la Caze, ou à Lille ou ailleurs et vous comprendrez peut-être enfin le terme "délocalisation", laquelle ne se calculera pas en quelques kilomètres, mais en centaines, voire un peu plus d'un millier...

Sincèrement, je pense que vous feriez mieux de changer d'orientation, d'autant que la sur-rémunération est appelée à disparaître.
.......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter