Société

Vivre végane : Ce mode de vie respectueux séduit aussi à La Réunion

Dimanche 30 Octobre 2016 - 05:10

"C’est un mouvement qui n’a ni politique ni religion, seulement du cœur et de la raison"
"C’est un mouvement qui n’a ni politique ni religion, seulement du cœur et de la raison"
Arrêter la viande, le poisson, les œufs, le lait, le fromage, le miel, le cuir, les balades à cheval, les cirques… Arrêter tout ça pour abolir l’exploitation animale de sa vie et améliorer sa santé, respecter la vie des animaux et sauver la planète. C’est le message que cherche à transmettre la Société végane Réunion créée en mai dernier.
 
Si aucun recensement n’a encore été réalisé, l’association estime le nombre de véganes sur l’île à plus de 100. "Et il y en a de plus en plus, affirme Harris Kalidas, le président de la Société végane Réunion. "On cherche à se faire connaître auprès de cette communauté, même si les non-véganes qui soutiennent le principe sont aussi les bienvenus au sein de l’association".
 
Avant toute chose, Harris Kalidas explique la différence entre être "végétalien", c’est-à-dire le fait de ne compter aucun produit d’origine animale dans son alimentation, et "végane", qui consiste à refuser toute exploitation animale, quelle qu’elle soit. Car selon les véganes, cette exploitation n’est en aucun cas nécessaire.
 
"Le plat traditionnel créole est végétalien"
 
A ceux qui pensent qu’un régime végétalien rime avec manque de protéines, Harris Kalidas répond : "La première erreur est de penser que les protéines se trouvent seulement dans les produits d’origine animale car on trouve toutes les protéines nécessaires dans les céréales et les légumes". Il en est de même pour le calcium que l’on trouverait dans les végétaux, l’eau minérale et les choux. "Un litre d’eau minérale par jour suffit à apporter le calcium nécessaire, surtout pour une personne qui ne consomme pas de grandes quantités de protéines", ajoute-t-il. En effet, il explique qu’une consommation importante de protéines nécessite une digestion plus acide et pour rééquilibrer les taux d’acidité, le corps puise dans les os, ce qui peut entraîner une perte de calcium.
 

"La première erreur est de penser que les protéines se trouvent seulement dans les produits d’origine animale"
"La première erreur est de penser que les protéines se trouvent seulement dans les produits d’origine animale"
Certaines études ont en effet établi qu’un excès de consommation de produits d’origine animale est un facteur important de maladies telles que le diabète, le cancer ou les pathologies cardio-vasculaires.
 
Autre inquiétude : le fer. "On trouve également tout le fer nécessaire dans les végétaux et son absorption est facilité grâce à la vitamine C", assure-t-il.
 
Il n’y aurait donc aucune protéine ni vitamine que l’on ne peut trouver dans un régime végétalien… sauf la B12. "Cette vitamine est stockée chez les animaux mais ils n’en sont pas la source, précise le président. La seule source connue pour le moment sont des bactéries et cela a été découvert en 1948. Donc depuis 1948, on peut être réellement végétalien et ne manquer de rien, grâce aux compléments alimentaires de B12".
 
Harris Kalidas rappelle enfin que le plat traditionnel créole est végétalien : riz (céréales), grains et rougail (légumes). "C’est comme ça que mangeaient nos grands-parents".
 

Chaque année, 60 milliards d’animaux terrestres sont tués
Chaque année, 60 milliards d’animaux terrestres sont tués
1000 milliards d’animaux tués par an
 
Si bon nombre de végétaliens le sont devenus pour des raisons de santé, le président de l’association fait partie de ceux dont l’éthique a poussé à totalement changer de vie.
 
"Il n’est pas question de mettre la survie d’une espèce avant une autre, tient-il à préciser, mais si la souffrance animale est inutile à notre bien-être, il faut l’abolir".
 
Il évoque les vaches laitières inséminées chaque année, pour voir leurs veaux mâles retirés, engrossés puis abattus pour leur viande au bout de six mois ; ou encore les poules pondeuses qui n’ont jamais vu la lumière du jour et dont les poussins mâles sont broyés vivants, et la pêche intensive qui déstabilise l’écosystème marin et qui cause la mort d’innombrables animaux protégés.
 
Chaque année, 60 milliards d’animaux terrestres sont tués et si on y ajoute les animaux marins, ce sont 1000 milliards… "C’est le pire massacre qui ait jamais existé", s’indigne Harris Kalidas.
 

Vivre végane : Ce mode de vie respectueux séduit aussi à La Réunion
Le véganisme : le prochain grand mouvement social?
 
Mais comment nourrir les sept milliards d’habitants de la terre? "Il faut que chacun change ses habitudes. La première empreinte de chacun sur notre planète passe par notre alimentation, affirme-t-il. L’élevage est le premier facteur du gaz à effet de serre, de la déforestation et de la pollution de l’eau… et ce n’est même pas nécessaire".
 
Mais l’Homme le réalisera, il en est persuadé. Comme l’abolition de l’esclavage ou les droits des femmes, le véganisme progressera à son tour, selon lui, d’ici une cinquantaine d’années. "On a fait beaucoup de progrès dans tous les domaines, donc peut-être que le progrès du passé permettra une accélération de ce mouvement-là pour que le véganisme devienne la norme", espère-t-il.
 
"C’est un mouvement qui n’a ni politique ni religion, seulement du cœur et de la raison", termine-t-il.
 
Rendez-vous le 1er novembre, Journée mondiale du véganisme, à la Trinité pour un pique-nique de 9h à 18h organisé par la Société végane Réunion.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 24027 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

97.Posté par Végan le 03/11/2016 19:13

@98.Posté par Céline le 03/11/2016

Avez-vous connu Oshawa ? Moi en 1975...
Un début !

96.Posté par Céline le 03/11/2016 17:22

@Zarin On s'éloigne quelques peu du sujet mais effectivement, le véganisme ne change pas la personnalité des gens, bien heureusement.
Dans ce cas proposez leur une carotte, il paraît que ça rend plus aimable et plus respectueux.
Mais toute personne confondue, une surproduction est nécessaire dans cas.... à commencer par soi même probablement ;)

95.Posté par Zarin le 03/11/2016 16:24

Des gens amateurs de nourriture saine j'en vois des tas dans les boutiques bio :: pas de salut, pas de sourire, hautains...
Puis-je conseiller du sulfate de magnésium ? Nettoyage assuré !!!

94.Posté par Céline le 03/11/2016 15:40

Il est facile de renier et de contester, expression de la liberté de chacun au demeurant, mais cela est plus constructifs voir même positif lorsque basé sur des faits.
Mais est-il aussi facile de regarder la vérité ??
Quelques liens d'exemples qui explique pourquoi certains d'entre nous deviennent Végan.
Attention les images ne sont pas toujours simples, mais c'est la "vraie" réalité et pour en débattre en tout objectivité, il faut avoir le courage de la regarder.
Après ça une seule question affirmation..... Le véganisme, what else ?! ;) ;)

https://www.youtube.com/watch?v=lGDzL0aERRQ&feature=player_embedded

http://action.petafrance.com/ea-action/action?ea.client.id=45&ea.campaign.id=42377&en_chan=fb&en_ref=83993083

http://www.lematin.ch/monde/calvaire-bovins-exportes-turquie/story/25895857

https://www.facebook.com/l214.animaux/videos/10154225418364757/

https://www.facebook.com/PETAFranceOfficiel/videos/1334179499941419/

https://www.youtube.com/watch?v=KzrjvhHrGlQ

https://www.facebook.com/ActualityF2/videos/1373425242719127/

https://www.facebook.com/M.Mondialisation/photos/a.315001815182898.96115.177043642312050/663778526971890/?type=3&theater

https://twitter.com/WWFFrance/status/722681756609024002?s=04

http://voyagerloin.com/13-especes-animales-menacees-que-nous-pourrions-perdre-en-2015-18.html

93.Posté par Zarin le 03/11/2016 15:30

Pour les artères : de l'huile de riz et de pistache...

92.Posté par Loulou le 03/11/2016 13:24 (depuis mobile)

Hey Oh les anti - vegan quand vous creverai de vos artères bouchées ou d''un joli petit cancer faudra pas vous plaindre! C''est quoi votre problème avec les vegans ? On vous empêche de manger vos morceaux de cadavres? Arrêtez de vous sentir persécutés

91.Posté par Zarin le 03/11/2016 10:04

Il est très facile de jouer du pipeau !!!

90.Posté par Céline le 03/11/2016 08:40

@Payet Il n'est pas question d'imposer quoi que ce soit à qui que ce soit.
Attention une fois de plus à ne pas confondre végétarien/végétalien et véganisme.
Etre végan ne signifie pas expressément renier le fait que l'humain est omnivore donc carnivore et qu'à l'origine, cela à une signification dans la chaîne alimentaire.
Seulement nous sommes aujourd'hui bcp trop nombreux et à force de manger et de vivre au delà de nos réels besoins et en surproduction (pour une partie du globe), nous avons complètement déséquilibrer cette chaîne alimentaire et provoquons non seulement une pollution précoce mais également la disparition de nombreuses d'espèces essentielles au renouvellement de la planète et des océans et donc à notre survie. Raison pour laquelle nous avons consommé toutes les ressources de la planète depuis 08 Août et que nous consommons en sursis ( JT du 08/08/2016 France 2, BFMTV, LCI, ITélé ....). Il faut laisser à la planète le temps de se régénérer, le véganisme c'est aussi une réponse à cela.
Donc en plus de la souffrance animale cruelle et inutile (alimentaire, textile, produits); nous ne sommes plus au moyenne âge, si nous devons faire les choses, faisons les au moins correctement et dans le respect, le véganisme est une réelle réponse à de gros problèmes planétaires. ( ceux que l'on nous cache et dont je fais allusion dans mon poste précédent).
Il n'est pas nécessaire d'avoir la conviction profonde du végétalisme pour devenir végan; juste de l'information, de la prise de conscience, de notre sensibilité humaine et l'envie de changer les choses bien entendu. Plus nous serons nombreux, plus cela sera efficace et plus vite nous préserverons la planète pour les générations à venir !

89.Posté par LOD le 03/11/2016 07:44

Ça même Mégane

88.Posté par Megane le 02/11/2016 22:28

A toutes les personnes qui font une réaction allergique au véganisme. Je pense qu’il est important de rappeler que le mouvement n’est pas une incitation au communautarisme, ni même au rejet d’autrui. (S’il peut arriver qu’une personne végane ait un propos maladroit ou violent, cela n’engage pas le mouvement mais bien elle-même.) Il s’agit simplement de considérer la souffrance d’autres espèces qui est bien existante, de réaliser la possibilité de dire "non" à une souffrance que l’on peut éviter, de prendre acte, en mettant à l’œuvre notre liberté et volonté d’aller à l’encontre de la violence. C’est cela le véganisme. C’est un "non" qui se veut positif, tourné vers de nouvelles perspectives rendues possibles grâces à des études en éthologie, science, etc. C’est-à-dire un "non" informé, curieux et surtout plus compassionnel. Ce n’est pas facile de remettre en cause des habitudes, des idées sur la nutrition, les animaux et l’élevage que l’on pensait acquises, de sortir d’une certaine « zone de confort » dans laquelle on se sentait bien. Comme tout mouvement politique / social, bien-sûr être végane implique que l’on soit persuadé du bienfondé de ce choix, compris comme nécessaire et non personnel. Ainsi, vouloir informer les autres sur le sujet est tout naturel et bienveillant. Quand une personne végane souhaite faire comprendre la raison de ce changement de mode de vie, c’est en effet souvent compliqué, car la compréhension ne peut avoir lieu que si on prend la peine de déconstruire toutes ses idées reçues, de repenser ce que l’on croyait acquit et « naturel », d’aller à l’encontre de soi, de s’informer réellement. Concrètement, ne pas manger de produits d’origine animal est loin d’être ennuyeux ou fade, je vous suggère d’aller faire un tour sur internet essayer quelques recettes, vous n’en serez que surpris et stimulé dans votre manière de cuisiner mais aussi de déguster !

87.Posté par payet le 02/11/2016 10:01 (depuis mobile)

Manger de la viande n''est pas une norme, ceux qui ne mange pas le boeuf, ne nous fatigue pas avec, le cochon pareil et la volaille de même, sans oublier le poisson, pourquoi alors ce désir de reconnaissance si fort et cette envie d''imposer vos choix

86.Posté par payet le 02/11/2016 09:58 (depuis mobile)

Bonjour, je respecte les désirs de chacun, chacun mange et apprécié comme il veut. Mais ce que je trouve intolérable c''est de vouloir que tous soient comme vous. Vous souhaitez que cela devienne une norme, manger de la viande n''est pas une norme

85.Posté par Zarin le 02/11/2016 09:33

Et la cuisson au four à micro-ondes ???

84.Posté par LOD le 02/11/2016 06:51

Ah bon ! Et le sacrifice du mouton de l'aïd, c'est quoi ? eh bien c'est du carnisme https://www.youtube.com/watch?v=o0VrZPBskpg (en anglais, sous-titres accessibles via cc/options)

83.Posté par Nono le 02/11/2016 06:00

@84 L'Ardéchoise, le véganisme est clair en matière de domestication :

fr.abolitionistapproach.com/2012/07/31/animaux-de-compagnie-les-problemes-inherents-a-la-domestication/

Mais s’il n’y avait plus que deux chiens dans l’univers et qu’il ne tenait qu’à nous de décider s’ils pourraient se reproduire afin que nous puissions continuer à vivre avec des chiens, et même si nous pouvions garantir que tous ces chiens auraient un foyer aussi aimant que le nôtre, nous n’hésiterions pas une seconde à mettre fin au système de possession d’« animaux de compagnie ».

Nous considérons les chiens avec qui nous vivons comme des sortes de réfugiés, et bien que nous appréciions prendre soin d’eux, il est clair que les humains n’ont pas le droit de continuer à faire naître ces créatures dans un monde auquel ils ne sont tout simplement pas adaptés.


Il n'est pas question de mettre chats et chiens au régime végan (ce qui est déjà complètement stupide pour des carnivores), mais bien de disparition d'espèce complètement assumée. Muerto el perro se acaba la rabia, dit un proverbe Espagnol. (mort le chien, finie la rage)

82.Posté par L'Ardéchoise le 01/11/2016 21:01

En vrac, quelques réactions à certains commentaires récents.

"L'Islam n'autorise même pas le meurtre d'un animal"...
Ah bon ! Et le sacrifice du mouton de l'aïd, c'est quoi ?

"la lutte contre la déforestation et la conversion des sols liés à la culture du soja..."
La lutte contre cette même, voire plus massive encore, déforestation pour la culture de palmiers et palmistes à huile ne vous dérange pas ?
C'est pourtant pour les besoins humains et de grosses entreprises que cela se passe, et au détriment majeur des populations des pays où l'on cultive ces arbres !

"les alimentations végétariennes bien conçues sont bonnes pour la santé..."
Utile, très utile de faire la distinction entre végétaRien, végétaLien et végane, ce n'est pas du tout la même chose.

"minimiser notre empreinte carbone."
Eh bien comme tous les produits que consomment les véganes ne peuvent pas être cultivés sur place, il faudrait peut-être les transporter d'un pays à l'autre à la rame.
Comme les prisons débordent, on pourrait réutiliser des galériens...

Nono, pas forcément disparition des minous, plutôt des oiseaux, des mulots et autres petites bestioles que nos compagnons à 4 pattes chasseront férocement si on les met au régime végétarien !

PEC-PEC, entièrement d'accord avec votre post 66 (et heureusement pas 666...)

81.Posté par redoutable le 01/11/2016 20:28

A post 82
Vous ne m'avez pas compris, il s'agissait de végétalien et non de végétarien, il y a une différence avec les deux. C'est au végétalien qui adopte le régime de l'extrême que des carences graves ont été observées et non au second qui est moins sévère et comporte moins de risque.

En tout état de cause, je pense qu'il faut un survi médical fréquent à titre préventif pour être certain de ne pas mettre sa santé en danger , surtout pour le végétalien.

Pour le reste je respecte le choix de ces modes de vie du moment qu'on est en bonne santé mais je préfère consommer ce que la nature nous a réservé de mieux pour nos plaisirs gustatives sans état d'âme. La vie est suffisamment compliquée comme ça pour se priver et ne pas en profiter.

La nature dans son ensemble est cruelle pour une question de survie , il est impossible de la réenventé même si nous la combattons sans cesse corps et âmes. C’est remettre en cause le fondement même de l’univers.

Seul un scénario apocalyptique mettrai fin à ces cruautés mais le nouveau cycle se reproduira toujours selon les mêmes codes de l'univers.

80.Posté par bleu outre mer le 01/11/2016 17:33

A 73 Redoutable ils serait bien étayer votre argumentation de dire une enquête a dit sans fondement, c'est facile.
Je connais des végétariens qui n'ont pas de carences et sont des sportifs et je connais des personnes n'étant pas végétarien et qui se trouvent être diabétiques ou d'autres se trouvant avec plein de problème de santé.
L'alimentation est à adapté en fonction des personnes. A propos l'homme est omnivore est un concept entretenu par l'homme mais qui n'est pas prouvé scientifiquement, Manger des oeufs de qualité 3 et manger de la viande industrielles je ne suis pas sur que c'est mieux. A propos des végans c'est pas simple et me méfie des modes du tout l'un ou tout l'autre la vie n'est pas que binaire.

79.Posté par Céline le 01/11/2016 17:01

Merci à la Société Végan Réunion d’apporter des réponses claires et précises à certains commentaires qui nous renvoient un peu 100 ans en arrière.
Beaucoup d’idées préconçues que l’on nous a inculquées et qui sont fausses pour certaines.
L’évolution humaine ne suit pas l’évolution technologique et c’est dommage.
Que ce soit dans l’alimentaire, les produits d’entretien, de toilette, de maquillage, le textile :
Etre Végan c’est une prise de conscience sur la réalité que l’on nous cache et qui va à l’encontre de beaucoup de lobbying.
Etre Végan c’est être contre la manière dont nous exploitons les terres et traitons les animaux pour cela.
Etre Végan c’est modifier son comportement de consommation afin de mettre fin à la cruauté animale et minimiser notre empreinte carbone.
Etre Végan c’est respecter la nature, respecter la race animale, respecter la race humaine, respecter la biodiversité en générale.
Etre Végan c’est vouloir préserver la planète pour les générations à venir

Finalement être Végan c’est redevenir intensément … Humain !

78.Posté par zefzeaf le 01/11/2016 10:38

Le seul inconvénient du végan, c'est le risque d'une carence en vitamines B12. Mais on peut éventuellement en trouver en pharmacie si besoin, plutôt que dans trouver dans la viande.
La viande n'est pas une denrée nécessaire à la survie de l'homme. On en mange juste parce qu'on est gourmand et sans coeur!

77.Posté par LOD le 01/11/2016 07:46

PEC-PEC tu imposes la douleur et la mort aux animaux qui passent par tes entrailles, ça c'est du nazisme ;) les gentils sont ceux qui ne pratiquent pas ces horreurs, tu es le monstres dans le système !

Tuer pour se nourrir n'est pas un choix, c'est un crime ; quant à la santé (ce qui préoccupe les carnistes en fait c'est évidemment leur ego), au-contraire - c'est bien précisé dans les encyclopédies et les hôpitaux en témoignent - ce sont les végétaliens qui sont en excellente santé :D

Et puisqu'il y a beaucoup de croyants sur l'île, pensez aussi que toutes les religions condamnent le fait de tuer n'importe quel animal, sinon en cas de survie et si l'animal se sacrifie : en effet, homo-sapiens étant végétarien, il lui est inutile - voire nocif - de manger d'autres animaux, à l'inverse des carnivores/charognards ; et de rappeler le concept de Paradis Terrestre ;)

Désinformation quand tu nous tiens, vous vendez quoi pour avoir peur de la liberté et de l'amour ? Des cadavres alimentaires et des loisirs pervers ?!

https://fr.wikipedia.org/wiki/Homo_sapiens#R.C3.A9gime_alimentaire
https://fr.wikipedia.org/wiki/Homo_sapiens#R.C3.A9gime_alimentaire://

https://fr.wikipedia.org/wiki/Prot%C3%A9ine#Alimentation_humaine
https://fr.wikipedia.org/wiki/Prot%C3%A9ine#Alimentation_humaine://

https://food.wtf/histoire-de-la-consommation-de-viande/
https://food.wtf/histoire-de-la-consommation-de-viande/://

BIBLE + CORAN = Végétarisme ♒ Partie 1 https://www.youtube.com/watch?v=3_VAnTdxx3k https://www.youtube.com/watch?v=3_VAnTdxx3k://
BIBLE + CORAN = Végétarisme ♒ Partie 2 https://www.youtube.com/watch?v=Un5wCS7cHb4 https://www.youtube.com/watch?v=Un5wCS7cHb4://


"(...) L'Islam n’autorise même pas le meurtre d’un animal. Ce que fait Daesh abîme l’image de l’Islam", a déploré Mohammed Misbahi http://www.directmatin.fr/monde/2015-09-10/inde-des-musulmans-lancent-une-fatwa-contre-daesh-710536 http://www.directmatin.fr/monde/2015-09-10/inde-des-musulmans-lancent-une-fatwa-contre-daesh-710536://

Et plus encore pour une belle journée mondiale du véganisme sur http://vegan.lodweb.com http://vegan.lodweb.com://

Consommez éthique au quotidien, mangez végétalien, vivez vegan :D

76.Posté par jb galbez le 01/11/2016 07:06

mouais bof, non merci, ça me tente pas !

75.Posté par Kaya le 31/10/2016 20:56

C in komensman din “ti pa-ti pa narivé”. Parey lé pou rode ban’n zadepte, Té…

Tout’kalité ban’n espésialis nana koméla. É tout’ kalité SoVéR (ex : Société gane Réunion)
Y gainye sove domoun, zanimo, la planète ! Youpi… alon santé !

🎶
« Il est venu le temps de l’immortalité..é
Le monde est entré
Dans un nouveau millénaire… »

É konm kréol lé in pimenté « incorrigible »

🎶
" Vien dan mon kaz
Nou va fé pète in lambians’
Rougail tomate carry volay
… » Luc Donat

É pou in gran respé

🎶
" I wanna loye you
And treat you right
I wanna loye you
Everyday and every night" Bob Marley


Wouai... mi esay konpren' in pé tout'moune, mwin .....

74.Posté par Patel Rudy le 31/10/2016 18:39

Extrait des "Sagas du soja" du rapport Planète vivante 2016 (tout récemment publié) :

"L’accroissement de la consommation de viande constitue le facteur principal de la folle expansion du soja. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : si dans le monde, environ 75% du soja sert à nourrir le bétail, en Europe, le pourcentage passe à 93%. Bien que la plupart des gens pensent que la plante fait avant tout partie du menu des végétariens. En moyenne un Européen consomme pas moins de 61 kg de soja par an, le plus souvent indirectement sous la forme de produits animaux comme le poulet, le porc, le bœuf et les poissons d’élevage, mais aussi les œufs, le lait, le fromage et le yaourt. L’adoption par les pays à revenu élevé d’un régime alimentaire sain et équilibré, dans lequel la consommation de protéines animales serait ramenée au niveau recommandé par les nutritionnistes, suffirait à réduire la pression sur les écosystèmes naturels tout en bénéficiant à la santé des populations. Une telle transition doit donc être amorcée sans tarder, car la lutte contre la déforestation et la conversion des sols liés à la culture du soja ne peut plus attendre. Les consommateurs de produits alimentaires à base de soja ont l’avenir des forêts, des savanes et des prairies au bout de leur fourchette."
(source : WWF-Brasil ; WWF, 2014 ; WWF, 2016b)

Intéressant mais insuffisamment développé, le WWF reconnait le problème des cultures de soja pour l'alimentation des animaux à destination de l'alimentation humaine mais ne précise pas ses préconisations de consommation de protéines animales et de quels nutritionnistes il est question pour les recommandations.
Pour information complémentaire à croiser, voir la position de l' #APSARES

73.Posté par Patel Rudy le 31/10/2016 18:31

La position de l'Association Américaine de Diététique est que les alimentations végétariennes (y compris végétaliennes) bien conçues sont bonnes pour la santé, adéquates sur le plan nutritionnel et peuvent être bénéfiques pour la prévention et le traitement de certaines maladies. Les alimentations végétariennes bien conçues sont appropriées à tous les âges de la vie, y compris pendant la grossesse, l'allaitement, la petite enfance, l'enfance et l'adolescence, ainsi que pour les sportifs.

Le végétalisme serait salutaire pour lutter contre l'explosion des maladies chroniques et des cancers.

72.Posté par Trollix le 31/10/2016 16:03

Je cite: "Le véganisme, c'est aussi la disparition de nos chers toutous et minous (insupportable aliénation de l'animal à l'homme), c'est la disparition de l'élevage (même traditionnel) au profil de l''industrie agroalimentaire de synthèse (steak de tofu encore plus cher que de la vraie viande), c'est la disparition de modes d'alimentation traditionnels au profit de la grande distribution, c'est également un luxe que seul les plus riches peuvent s'offrir, en bref, le véganisme, c'est le triomphe du capitalisme industriel."

Comment c'est possible de dire autant de conneries en une seule phrase ?

Et je parle pas de certains autres commentaires... comment vous pouvez être aussi attardés ?

71.Posté par redoutable le 31/10/2016 13:26

Je respecte leur choix de vivre Vegane, c'est leur droit, mais je tiens à préciser des risques de carences alimentaires qui ont été observées pour ce genre de régime de l'extrême si des règles strictes ne sont pas respectées.

En effet, les statistiques ont démontré qu'une grande majorité de végétalien rencontre à un moment donné de problèmes de carences qui peuvent mettre gravement en danger leur santé et parfois avec des conséquences irréversibles même si les mesures sont censées d'être prises par ces adeptes pour parer à ces éventualités.

J'ai pour principe que l'homme est omnivore ,nous sommes adaptés naturellement à consomner des aliments en conséquences tout en respectant une certaine hygiène alimentaire.
Il faut savoir que les mêmes éléments nutritionnels et vitamines existants dans les aliments à la fois d'origines animaux et végétaux sont mieux assimilés par notre organisme que d'origines animaux.

A la limite le régime végétarien qui est moins sévère peut apparaître acceptable à mon sens et comporte moins de risque sur la santé que le végétalien.
Chacun son choix comme on dit !

70.Posté par Dazibao le 31/10/2016 12:47

54.Posté par L'Ardéchoise le 30/10/2016 21:05
Dazibao, c'est horrible, ce que vous racontez !
N'avez-vous jamais entendu le cri de la carotte que l'on épluche ?
.........................................
Avec les végans je découvre un monde nouveau, inconnu: en effet, je croyais que c'était le cri de mon économe et non de la carotte. Maintenant que vous me dites que c'est la carotte, dorénavant, je crois que je vais les bâillonner avant de les zigouiller.

Par contre est-ce normal que quand j'épluche une banane, j'entends "ça sent la banane, la mangue et le tamarin"?

Par ailleurs en stockant les légumes dans le bac du frigo, ou au congélateur, de facto nous les assassinons par le froid, un peu comme cette femme qui mettait ses nouveaux-nés au congélateur ? Du coup, la publicité racontant "gardez les au frais " serait mensongère?

De même, pour la mise en conserve. L'inventeur de l'appertisation Nicolas Appert, serait en fait un sérial-killer ou plutôt un céréale-killer? Et dire que nous gardons dans nos maisons, des bocaux de cadavres de légumes.....

69.Posté par Salem le 31/10/2016 12:16 (depuis mobile)

Bonjour,
Je suis entièrement d''accord avec @nono : que chacun fasse comme il veut voire comme il peut pour moi le mieux est de manger local tout simplement et surtout dans le respect de l''animal.
cordialement


68.Posté par Zarin le 31/10/2016 11:03

Soja + lentilles = Soylent (Green ?)

67.Posté par Choupette le 31/10/2016 10:41

55.Posté par L'Ardéchoise


Mais j'ai bien précisé au sud de Marseille, après Marseille donc !

Vous savez, les aliens sont partout ... .

66.Posté par Choupette le 31/10/2016 10:37

57.Posté par Société Végane Réunion

" ... le rougail est initialement végétal ... "

Pas forcément. Vous avez le rougaïl cru, au pilon, avec tomates, aubergines, bilimbis, etc. ... ; et aussi gratons, chevaquines, morue grillée et le rougaïl cuit : rougaïl saucisses (bientôt classé au patrimoine mondial, si ce n'est déjà fait), rougaïl boucané, etc. ... ". Mais toujours pimenté.

Quand je vous dis que le créole est incorrigible !

Wikipédia n'est pas à 100/100 fiable, puisque n'importe qui peut rajouter ce qu'il détient pour vérité vraie ... .

Bon, moi tout ça, ça m'a ouvert l'appétit.

Bon appétit à vous aussi !

65.Posté par zoreil de Sin Dni le 31/10/2016 10:17

En tout état de cause que vous ayez raison ou pas sur faut-il manger ou pas des animaux (ou produit dérivé),

1/ il y a un point que vous omettez c'est l'emploi direct et indirect lié à l'élevage, le découpage, la transformation et la commercialisation des produits d'origine animal, car si je résume ce que vous écrivez
Nous n'avons pas besoin de plus de terres pour nourrir l'humanité en "tout végétal". Les surfaces cultivées utilisées pour nourrir les animaux d'élevages suffisent largement. Les surfaces cultivées existantes peuvent suffire à nourrir une population végétalienne avec une population supérieure à aujourd'hui

Monsieur, il faudra que vous m"expliquez ce que toutes ses personnes feront si nous suivons votre raisonnement.

2/ En suite :
C’est un mouvement qui n’a ni politique ni religion, seulement du cœur et de la raison", termine-t-il
.
Le seul restaurant VEGAN que je connaisse à Saint Denis est fortement religieux voir même à la limite sectaire, c'est en total contradiction avec ce que vous écrivez et cerise sur le gâteau pour peut que demain matin ce patron de restaurant soit présent à côté de vous ce serait fort de café.

3/ Aujourd'hui manger régulièrement VEGAN est hors de prix, et prouvez moi le contraire !!!!

4/ Nos grands parents ne mangeaient pas de la viande tous les jours ce n'était pas un choix personnel mais pour des raisons pécuniaires. Aujourd'hui manger de la viande tous les jours c'est possible et cela coûte moins cher que de manger des légumes saints...

BREF Ce n'est aussi simple que vos diatribes....

64.Posté par PEC-PEC le 31/10/2016 09:55

Pourquoi pas.
Ce qui me derrange c'est cette dictature que veulent imposer les véganes, proche d'un certain fascisme ou du comportement sectaire...Je pèse la puissance des mots.
Lorsque j'entends certains discours je retrouve les accents de totalitaristes tristement connus.
Ce choix que font certains ne doit pas se transformer en position imposée aux autres. Ces gens là sont bien souvent totalement bornés et refusent toute alternative...Leurs propos et actions sont violents.
Si l'on ajoute à cela l'effet de mode de boboïsation, nous avons un tableau bien négatif.

63.Posté par St-André le 31/10/2016 08:08

Un docteur m'a dit un jour ceci :

" c'est entre 20 et 35 ans que les gens mangent de tout et mal. Sucré, salé, gras et viandes en grande quantité. Très peu de légumes et de fruits. A cet âge le corps tient le coup et ils se croient forts. Passé cette tranche d'âge, votre corps vous rappellera à votre bon souvenir et les ennuis de santé commence".

62.Posté par Nono le 31/10/2016 07:36

@35 on peut seulement noter comme conséquence du véganisme une forte baisse de notre impact écologique sur la terre

Absolument pas. Outre le fait que se nourrir végan est seulement moins impactant écologiquement que le régime occidental moyen , le véganisme prône également tout abandon de forme d'élevage.et d'utilisation d'animaux. Fini les toutous et les minous, fini également poules, vaches et cochons devenus désormais "inutiles". Quelle serait leur place dans une nature redevenue "sauvage" ? Quels espaces "naturels" leurs réserveriez vous? Que pensez vous de l'errance animale ici à la Réunion ?

Je vous recommande le lien suivant :

www.bastamag.net/Et-si-le-but-ultime-de-l-industrie

61.Posté par Jean le 31/10/2016 06:42

A mon humble avis, le principal problème de notre civilisation, c'est le nombre !
Jamais on n'en parle, on cherche toujours à trouver des solutions pour fabriquer plus et encore plus, pour nourrir cette humanité.
Si la terre était peuplée uniquement de Français, il faudrait deux planètes comme la terre pour les nourrir.
Et on n 'est pas les pire.
La contraception, c'est la première solution pour la survie de notre espèce!

60.Posté par Antipode le 31/10/2016 06:26

Dazibao ;) les viandes végétales n'ont rien à envier aux chairs animales (cadavres) bien au-contraire, en plus d'être saines, elles sont sans ou avec peu de cruauté (elle s'immisce partout) ; l'ignorance est un danger, en faire le choix est un crime ;)

la Gamme Just Veggie https://www.facebook.com/ChezMamzel.re/photos/a.806536119482845.1073741828.806518799484577/896236560512800/?type=3&theater

Fry’s vegetarian https://www.facebook.com/frysvegetarian/

LE burger Bill Gates https://plus.google.com/s/impossible%20foods%20burger%20Bill%20Gates?hl=fr

Consommez éthique donc végétal, vivez #vegan

59.Posté par li le 31/10/2016 03:29

Des fleurs, des légumes et des fruits qui ont poussé sans l intervention de l homme voilà un vrai mode de vie .
Pas de terre exploitée.
Pas d animaux dressés pour vous épauler.
Pas de champ de blé, de riz, de mais, graines en toute sorte , d épices, légumes, fruits. ...
Non non non
Faut être nature jusqu'au bout et aller "cueillir " dans le jardin vraiment bio.
Comme les animaux cherchez trouvez mangez.

Si vous torturez la terre pour qu elle vous nourrice vous êtes coupables d actes d asservissement.

Et c est quoi ces habits et chaussures ? Savez vous tout ce qu il a fallu faire pour arriver à ce résultat ?
C est contre nature.

Nu comme un ver et à pieds vous devez être...

La communion avec la nature ce n est pas exploiter contrevenir détourner.

58.Posté par Zarin le 30/10/2016 23:42

@49.Posté par Choupette le 30/10/2016

... lorsque le mot "rougaille" est systématiquement
rapproché du frangais "roux d’ail" (faire roussir l’ail), nul ne se
préoccupe du tamil "urukay", préparation qui consiste à faire revenir
des tomates dans de l‘huile avec des oignons. de l’ail et du gingembre,
commencement de plats nombreux (en créole, rougaille de saucisses,
rougaille d’oeufs, ...).

http://www.potomitan.info/ki_nov/moris/langaz_kreol_f.pdf

57.Posté par Dazibao le 30/10/2016 22:29

Avec un rougail sans saucisse, la cuisine réunionnaise y perde son l'image.

Aucun touriste ne viendra pour manger un rougail brèdes ou de fruit à pain.

56.Posté par Grangaga le 30/10/2016 22:25

..............................kouk' sé ou...........................................................

Mwin lé konm' in baguètt' ès'paguéti
Ti domann' a mwin manz' ryintt' lanti
San in morso la viann'
A la la mwin végann'
Konm' ènn' ti z'anfan tann'
Sou l'éfé ton zamal'
Là koman ti vé mi pé siportt' ton Zézi

Mon bézwin mi fé pa konm' Barbie
Po koué ti domann' a mwin travès'ti
Mwin lé té in bononm'
A la la mwin an robb'
Ki y krwa an la parol'
In bougu' kilott' y tonb'
Là koman ti vé mi fé po fé piss' monm' ti Zézi

On diré in flo bèk' roz' lé pri si in baton la koll'
Pourtan sa nana diplom' mi domann' kouk' la parti fé l'ékol'
Koman domounn' y tonb' ossi ba po krwarr' ankorr' an l''o dela
Kan dan lo syièl' nana la Nasa po di satt' y ès'pass' an l'èrr' là

Rouv' lo zié si la vérité po pa vwal' zot' bonèrr'
Ou pé pa banirr' toutt' la zwa pi prann' okin plézirr'
Dan lo rès'pé d'kèl' fwa lo byin ètt' y amènn' an anfèrr'
Po obéïrr' a kèl' lwa ou inpoz' a ou outt' malèrr'.....................

55.Posté par Société Végane Réunion le 30/10/2016 21:59

@choupette
Ce que vous dites est intéressant. Une recherche approfondie sur la racine du mot rougail serait utile alors. Voici quelques sources parlant d'origine indienne de ce mot : http://wikibouffe.iga.net/wiki/rougail et https://fr.wiktionary.org/wiki/rougail . En tout cas vous confirmez quel que soit l'origine que le rougail est initialement végétal si je comprends bien.

@l'Ardéchoise
Je ne comprends pas votre logique d'opposer l'élevage et les autres facteurs de déforestation que vous voulez dénoncer. L'extraction de métaux rares pose problème, et en aucun cas vous pouvez dire que cela ne dérange pas un végane ou un non végane, ce sont deux facteurs de problèmes écologiques à adresser. Il ne reste pas moins que le premier facteur de déforestation devant le problème des métaux est l'élevage (http://www.fao.org/publications/sofo/2016/fr/ ). Si vous voulez mon avis personnel, je serai ravi d'en discuter avec vous et je pense que nous nous rejoindrions sur plusieurs points, mais ce n'est pas l'objet de l'article présent ni l'objet de l'association. Ici nous parlons de l'opportunité d'abolir l'exploitation animale, ses motivations, ses conséquences, sa faisabilité.
Je rappelle ensuite que le véganisme a pour raison première l'éthique et que l'impact écologique est une conséquence positive du véganisme qui peut en renforcer la motivation mais n'en ai pas la cause. Avoir un impact écologique nul et éviter tout dommage au vivant est une impossibilité, et en ce sens j'avais également précisé que le véganisme n'est pas une recherche de pureté. Mettre fin à une système organisé d'exploitation animale est quant à lui une possibilité réduisant fortement l'impact de l'humain sur son environnement et plus précisément sur la dégradation de son environnement.

Bonne soirée à toutes et tous.

54.Posté par CUT le 30/10/2016 21:18

@ post 40 Dazibao :

faites attention ! Trop de viande dans la bouche peut être cancérigène. Et c'est vous qui risquez de rire jaune.

http://www.atlantico.fr/decryptage/hausse-cancers-bouche-et-gorge-chez-hommes-que-cela-revele-evolution-nos-pratiques-sexuelles-christian-debry-2865273.html

53.Posté par L'Ardéchoise le 30/10/2016 21:08

Choupette, non ce n'est pas l'Inde, vu que Marseille est la première ville du Maghreb et l'une des capitales des Comores...

52.Posté par L'Ardéchoise le 30/10/2016 21:05

Dazibao, c'est horrible, ce que vous racontez !
N'avez-vous jamais entendu le cri de la carotte que l'on épluche ?
Terrifiant (dérision, quand tu nous tiens...)

Perplexe, ce n'est pas parce que l'on est omnivore que l'on tolère tout : les véganes ne sont sûrement pas majoritaires dans la lutte contre les corridas et autres horreurs.

51.Posté par Société Végane Réunion le 30/10/2016 20:27

Réponse complémentaire à l'Ardéchoise :

Je vous invite à vous informer mieux sur les consommations de ressources pour les élevages. Les remplacer par une alimentation végétalienne ne demandera pas plus mais bien moins de ressources (c'est vrai aussi bien pour les terres, que l'eau, que l'énergie, que le vivant en général incluant les plantes).
Comme répondu à Jojo (point 2), les capacités agricoles actuelles sont suffisantes pour un monde végane, il n'y a pas besoin de prendre davantage sur les ressources de la nature. La déforestation est de fait essentiellement causé pour nourrir les élevages. Moins d'élevages, c'est aussi moins de consommation de végétaux pour plus d'humains nourris (plusieurs kilos de protéines végétales utilisées pour obtenir un kilo de protéines animales, et ce sont ces agricultures qui sont le plus exposés à un usage excessif de pesticides - imaginez toutes les forêts détruites pour nourrir le bétail sur des champs inondés de pesticides pour lutter contre les insectes foisonnant aux abords de la forêt restante à côté) . Je vous rappelle l'énormité des chiffres en milliards d'animaux exploités et abattus au sein des élevages et pêches, et ce que cela implique en terme de déséquilibre naturel que vous voulez combattre. Il ne fait aucun doute qu'arrêter des élevages et pêches sont, de loin, les mesures écologiques les plus efficaces pour redresser une bonne partie des problèmes sur notre environnement.
Quelques premiers éléments pour améliorer votre information dans ce domaine sont disponibles sur la page suivante du site :
environnement et véganisme

50.Posté par A mon avis le 30/10/2016 20:06

@ 40 Dazibao : c'est le meilleur commentaire !
Est-ce à dire que vivre végane, c'est coïter comme le lapin ?

49.Posté par Dazibao le 30/10/2016 20:03

EuhEuhEuh..........................................

Pourquoi s'insulter ? C'est pas du tout végan de bousculer l'autre.....

48.Posté par L'Ardéchoise le 30/10/2016 19:58

A 33 : votre réponse à mes écrits laisse à supposer qu'en fait vous n'avez pas de réponses à quelques éléments que j'apporte...
Qui plus est, vous osez dire que la déforestation est essentiellement due à la nécessité d'avoir de nouveaux terrains pour l'élevage.
Quid de cette même déforestation pour l'exploitation minière de métaux et de terres rares, en quantité si faibles dans les sols, mais nécessaires en énormes quantités pour les besoins de l'homme d'aujourd'hui ce qui implique une déforestation massive de milliers de km2 ,
Ces métaux et terres rares qui vous permettent d'avoir un ordi, un téléphone portable, une télévision et que sais-je encore.
Dans ce cas précis, cela ne vous dérange pas que ce pillage implique la disparition de tas d'animaux auxquels on prend leur habitat naturel ?
Pas plus que dans certains pays il y ait aussi un impact majeur sur les populations locales qui crèvent de faim ?

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter