MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Vivement les fêtes !


Par Albert Gropoune - Publié le Samedi 31 Octobre 2015 à 12:25 | Lu 127 fois

Vivement les fêtes !
Il est des silences qui en disent long, il est des silences que nul ne peut entendre.

L’année touche à sa fin, une année de plus pour ceux que le souffle de la vie anime.

Petite nouveauté pourtant, les élections régionales viennent entacher les préparatifs des fêtes de fin d’année.

Où est passée la joie innocente et apaisante de ce repos bien mérité ?

On déchantera le lendemain des fêtes, on prendra les résolutions qu’on jugera utiles, on s’apitoiera sur les nouveautés fiscales qui se cachent derrière les premiers buissons de 2016.

Pour l’instant, on surconsomme, on oublie cette maudite crise et ses méchantes conséquences qui ne seront pas invitées à la table du festin. On court de magasin de jouets en boutiques de décoration pour être in, fashion et autre anglicisme prétentieux.

On oublie tout, les soucis de l’année et surtout ce méchant accident de voiture qui a pulvérisé en un clin d’œil le bonus si patiemment engrangé durant des décennies.

On oublie d’où l’on vient pour aller plus précipitamment vers où tous les regards se porteront : la table garnie.

Et si par malheur un coquin de pessimiste vient jouer les trouble fêtes, on saura le remettre à sa place.

Même Tatie Marguerite emportée par le cancer au mois de juillet ne viendra endeuiller ces festivités.

Arnaud a raté son BAC, il fera le boudin s’il le veut, personne ne prendra la peine de savoir ce qu’il est devenu depuis juillet.

J’ai cru entendre le mot "stage", je n’en suis pas sûr et je n’ai pas envie de le savoir.

Ce fichu mois de juillet aura même pourri la vie de notre douce Elise qui pourtant ramenait chaque année des jouets coûteux aux enfants pour combler son désir de maternité. La pauvre n’aura su garder ni un mari ni un boulot plus de deux ans. Le chômage est partout, ma pauvre chérie ; à toi de faire avec.

Non, nul ne saura gâcher la fête durant laquelle l’alcool coulera à flot et les bichiques seront de la partie.

Et si Mamie qui a perdu la boule vient nous parler de son Alzheimer, on lui fera croire qu’on lui donne à manger des chevaquines bon marché ; ça nous fera une distraction supplémentaire.

Bien entendu, il manquera Kévin, parti trop tôt faire ses études dans le froid métropolitain. Il a dû s’enticher de la première fille venue puisqu’on n’a de ses nouvelles que sporadiquement. Ici on l’aurait regardé de travers ; là-bas il réussit sa vie en charmante compagnie.

Il manquera aussi Samantha qui s’est définitivement installée au Canada. Depuis qu’elle y est, elle ne veut plus revenir ; et pourtant, elle a téléchargé tous les ségas qu’elle trouvait ringards autrefois. Comme quoi la distance ne permet pas que le recul dans la vie.

Ils nous manqueront tous ces exilés qui voient l’herbe plus verte et plus abondante ailleurs.

On espère leur manquer aussi fort que le goût sucré des letchis qu’on pourra se payer qu’à la seule condition qu’ils atteignent un euro le kilo.

On est prêt à payer le plateau de fruits de mer au supermarché du coin pour satisfaire les goûts du nouveau compagnon de la cousine Viviane. Mais avec ça, les chocolats, l’inévitable bûche, les cadeaux des mômes et le champagne ; ça va finir par chiffrer. On a beau payer en trois ou quatre fois sans frais, on devra supporter la gueule de bois durant un trimestre entier et il faudra songer à économiser pour préparer les vacances de juillet à Maurice. Mais ça, c’est une autre histoire…

Albert Gropoune



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes