MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Vite, un autre visage pour le monde !


Par Expression du Mouvement Réunionnais Pour La Paix - Publié le Jeudi 4 Juin 2020 à 12:56 | Lu 402 fois

Les manifestations ne faiblissent pas aux Etats Unis, après la mort atroce de George Floyd. Difficile d’imaginer un répit tant que les policiers qui l’ont agressé seront toujours libres. Pas sûr non plus que les discours incendiaires du Président Trump conduisent à l’apaisement. 
La situation est exceptionnelle. 
La Maison Blanche, symbole du pouvoir de l’Aigle Américain a été envahie par des milliers de manifestants. Au point que le Président guerrier et sa famille ont été placés sous haute protection dans un bunker. Le couvre-feu a été instauré dans plusieurs Etats. 
Les images montrant George Floyd, agonisant pendant huit minutes sous le genou d’un policier, heurtent les consciences et exacerbent le sentiment de non retour: « Plus jamais ça !» peut-on lire sur de nombreuses pancartes. Sa mort symbolise aujourd’hui la lutte anti-raciale, mais cristallise aussi un ras-le-bol général face à l’injustice, la domination et les inégalités.
Les français ont rapidement fait le lien avec ce qu’il se passe en France et ont relayé les manifestations. Et pour cause, quatre ans après le décès de ce jeune suite à son interpellation, on est encore à réclamer « justice pour Adama ». Par ailleurs, les policiers français utilisent des armes létales contre des manifestants pacifiques. Des dizaines de personnes ont perdu un oeil. Les faits ont été filmés et les auteurs ne sont jamais inquiétés. Par mimétisme outre-atlantique, dans de nombreuses villes, un public, majoritairement jeune, apporte sa solidarité avec la lutte contre l’injustice sociale, le racisme et les violences policières impunies. Défiant les mesures sanitaires en vigueur dues au Coronavirus, ils ont défilé dans plusieurs grandes villes en France. A La Réunion, c’est à Saint Denis qu’un défilé est parti du Jardin de l’Etat a rejoint le Barachois où une ambiance de révolte sociale et politique était palpable. 
Un retournement s’opère
Aux Etats Unis, la prise de conscience nourrit un appel à la responsabilité. Un Chef de la Police s’est adressé directement au Président des Etats Unis pour lui demander de se calmer s’il n’a rien de constructif à dire. Des policiers en uniforme font le geste de réprobation du genou par terre. Partout, des scènes de fraternisation entre Blancs et Noirs se multiplient. Le mouvement est soutenu pour éviter le chaos. Le Secrétaire Général de l’ONU a lancé un appel aux dirigeants politiques pour qu’ils écoutent les manifestants et fassent preuve de retenue. 
Nous espérons que le mouvement conduira rapidement à la définition d’une communauté de destin qui globalise tous les problèmes et ne laisse personne sur le bord du chemin. Cela veut dire que dans aucun endroit de la planète, il ne doit exister des angles morts. Ceci est vrai aux Etats Unis, en France, en Palestine comme aux Chagos. Aucun dirigeant au pouvoir ne doit pouvoir asphyxier des peuples et des masses d’individus, ou tuer sans impunité. 
Le chaos ou l’Humanité? 
Rappelons, qu’il y a peu, un tout petit coronavirus a paralysé le monde entier. Il nous a mis face à la petitesse et à la fragilité de l’humanité. Il est temps d’en tirer certaines leçons; Nous devons prendre soins les uns des autres et non être nos propres ennemis. Des cris s’élèvent pour l’abolition du système actuel et définir de nouvelles règles communes basées sur le respect mutuel et l’entre-aide. Il est urgent des les entendre pour donner à ce monde un autre visage car manifestement celui-ci n’est pas beau !
 




1.Posté par République le 04/06/2020 16:14

Les Français ont rapidement fait le lien entre ce qui se passe aux USA et ce que leur pays a connu au cours de diverses manifestations ces derniers temps – il est question de l’utilisation de la violence comme moyen de lutte contre les injustices, le racisme… et les comportements des forces de l’ordre. À partir de quel moment une manifestation devient-elle violente ? Éclaire-t-on pour autant l’espoir de progrès dans une communauté de destin qui globalise tous les problèmes et qui essaie de ne laisser personne sur le bord de la route ? Le niveau de la pratique démocratique en France par rapport à bien d’autres pays – pour ce qui est des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité – est déjà quand même appréciable, quoique sur ce plan rien n’est acquis de façon définitive. Et ce ne sont pas les groupes gauchistes, qui se disent révolutionnaires, qui pourront faire progresser cet ensemble. C’est sur les bans de l’école et dans les salles de formation tout au long de la vie que s’enregistrent de façon durable les progrès, sur tous les plans, et ce quelles que soient la couleur de la peau et la pratique religieuse.

2.Posté par supergirl le 04/06/2020 17:17

"Cela veut dire que dans aucun endroit de la planète, il ne doit exister des angles morts. Ceci est vrai aux Etats Unis, en France, en Palestine comme aux Chagos."

On peut juste regretter que le comité pour la paix, dans son choix de pays oublie (mais est-ce un oubli ?) la chine totalitaire où les Ouïghours sont en camp de concentration, Cuba et le Vénézuéla où les peuples sont sous la coupe des derniers communistes sans parler de la Corée du Nord du camarade Kim.

Oui il ne doit pas exister d'angles morts mais il faut commencer par être honnête. et ne citer que des pays occidentaux.montre que vous avez une vue biaisée et que vous êtes dans l'idéologie et non pour l'humanité.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes