MENU ZINFOS
International

Viré pour avoir cliqué sur la page "j'aime" d'un candidat


Par Barbara Donnelly - Publié le Vendredi 10 Août 2012 à 21:12 | Lu 2934 fois

Viré pour avoir cliqué sur la page "j'aime" d'un candidat
Un sheriff assistant américain a été licencié pour avoir cliqué sur 'j’aime' sur la page Facebook de l’opposant politique de son patron.

Daniel Ray Carter Jr se bat maintenant en justice en disant qu’un 'j’aime' devrait être protégé par son droit à la liberté d’expression, couvert par le premier amendement. Ce cas est important à notre époque, alors que des centaines de millions de gens s’expriment sur Facebook en y mélangeant vie privée et vie professionnelle.

Selon les documents du tribunal, le cas a commencé lorsque Sheriff B.J. Roberts, d’Hampton, dans l’état de Virginie, a licencié Daniel Ray Carter Jr et cinq autres personnes qui avaient soutenu son rival à l’élection de 2009.

Carter fut ainsi puni pour avoir cliqué le bouton 'j’aime' de la page 'Jim Adams comme sheriff pour Hampton'. Roberts a lui été réélu, avant de licencier ceux qu’il jugeait comme fautifs.

Les défenseurs de la liberté d’expression considèrent que le fait d’avoir cliqué sur « j’aime » aurait dû être protégé par le droit de Carter à la liberté d’expression, mais un juge de première instance de Virginie a jugé différemment en disant que les protections liées à la liberté d’expression ne s’appliquent pas quand la personne ne dit rien. "Aimer une page Facebook n’est pas une expression suffisante pour mériter une protection constitutionnelle car cela n’implique pas de déclaration effective".

Carter fait appel, et les avocats du sheriff devraient répondre au plus tard le mois prochain.




1.Posté par Fesse bouc le 11/08/2012 08:34

Hé oui, les gogos qui étalent leur vie et leurs opinions sur face book n'ont que ce qu'ils méritent!
Mettre une photo de soi, bourré les fesses à l'air sur sa page , c'est peut-être vachement "cool" mais en général les nuls qui sont ça laissent leur page consultable à tous y compris aux patrons qui ont bien compris le truc.
De nos jours , dans certaines entreprises , c'est même le premier boulot du DRH que d'aller voir sur face book s'il ne trouve pas la page d'un candidat à l'embauche. ça en dit souvent plus qu'un long entretien et c'est moins cher!
Et je ne parle pas des crétins qui disent à tous qu'ils partent en vacances en précisant les dates alors qu'ils ont donné leur adresse sur leur profil. les cambrioleurs eux aussi ont bien compris l'intérêt de tout ça!

2.Posté par Je me marre le 11/08/2012 11:45

J'adore Facebook, ça permet de recenser les cons ! Et ce à vie ! Et même après leur disparition... C'est pas beau ça ?

3.Posté par La vérité sur Facebook le 11/08/2012 11:49

Facebook, c'est comme une affiche que vous collez sur des millions de rues dans le monde, où vous écrivez "Je suis un con", et que vous ne pourrez jamais, jamais, décoller !

4.Posté par polo974 le 12/08/2012 13:00

Donc d'après le juge, le premier amendement ne protège que la liberté d’expression suffisante...

Est-ce que pour lui, s'exprimer avec un colt 45 est assez suffisant ? ? ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes