MENU ZINFOS
Faits-divers

Viols et violences sur sa femme : "Le viol, c'est sous couvert du mariage"


Un trentenaire poursuivi pour des violences conjugales et des viols conjugaux demandait à sortir de prison ce mardi matin devant les magistrats de la chambre de l'instruction. Plaquage au mur, étranglement pendant les rapports sexuels, addiction, le manutentionnaire plaide "non coupable".

Par IS - Publié le Mardi 24 Mai 2022 à 16:00

Il semble que la justice n'en ait jamais fini avec les viols et les violences conjugales. Une nouvelle affaire sera jugée dans quelques mois devant la cour criminelle alors que celle-ci bat son plein avec des affaires similaires qui se succèdent au fil des semaines.

Israël T., la trentaine, est inquiété pour avoir violenté et violé son épouse à plusieurs reprises dont certaines fois alors que leur enfant se trouvait dans leur lit. Un signalement a déclenché l'ouverture d'une information judiciaire en septembre 2021 au parquet de Saint-Denis. La victime avait fait des confidences à sa mère et à sa sœur mais se sentait tellement coupable de dénoncer sa moitié qu'elle n'osait se faire connaitre directement.
 

"Je suis en détention pour erreur conjugale"

30 jours d'interruption temporaire de travail lui ont été prescrits après les derniers faits qu'elle aurait subis et 15 à sa fille, traumatisée par ce qu'elle aurait vu.

Israël cultive une addiction aux films pornographiques : environ deux par jour. Ensuite, "l'accro du sexe" -  ainsi que l'a décrit l'avocat général en charge de se prononcer sur sa demande de remise en liberté - impose des relations non consenties à sa femme.

Mais le détenu, incarcéré provisoirement depuis le début de la procédure, ne voit pas les choses de cette façon. "Je la prends dans mes bras pour la calmer", indique-t-il aux magistrats de la chambre de l'instruction qui se penchaient sur son cas ce mardi matin.

Le suspect poursuit en indiquant "qu'il n'y a jamais eu de traces" sur le visage ou le corps son épouse. Interrogé plus avant, il se pose lui aussi en victime de viol, décrivant une scène au cours de laquelle ce serait elle qui visionnerait des films pornographiques. "Le viol, ça marche dans les deux sens", assène-t-il à l'attention de ses juges.

"Je ne suis pas déçu de ce que je viens d'entendre", enchaîne le représentant de la société. "C'est conforme à l'idée que je m'étais faite de monsieur". Jean-Philippe Rey souligne les pressions subies par la victime présumée menacée par sa belle-famille et refuse catégoriquement la demande de remise en liberté.
 

"Non coupable"

Sodomie alors que son épouse dort, étranglement pendant les rapports sexuels, plaquage au mur sous les yeux des enfants, Israël devra s'expliquer sur des crimes dont il minimise la teneur, d'après l'expert l'ayant examiné. "Le viol, c'est sous couvert du mariage", a-t-il expliqué lors de sa garde à vue, sans oublier d'ajouter que sa détention était "une erreur conjugale".

Juste avant de quitter la salle d'audience, la présidente demande à Israël T. s'il souhaite ajouter quelque chose. "Non coupable", répond le manutentionnaire.

En attendant son procès, le mis en cause reste derrière les barreaux de la maison d'arrêt de Domenjod.
 




1.Posté par Karloss le 25/05/2022 05:28

Un autre pourriture,futur meurtrier , enfermé et jeté la Clé

2.Posté par komssameme le 25/05/2022 11:13

Couper son zaffaire... Lu prend son famm' pou un poupète mannequin... Vite un médicament pou calme son l'ardeur.

3.Posté par vincent logaf le 25/05/2022 17:25

on coupable"

Sodomie alors que son épouse dort,

Mi di sa mi di rien ! au point de vue scientifique un famb i pet dan son sommeil .!!! si l'énergumène i passe à l'acte sodmirique ... ben sa femme fait un pet noir . une marrée noire digne d'une catastrophe écologique comme l'érika... mi di sa mi di rien °°

4.Posté par tantine le 25/05/2022 19:45

on lui souhaite de subir tous ces outrages avec ses camarades de cellule qui le prendront dans les bras pour le calmer lui aussi

mais franchement les tantines prenez la pilule, mettez des capotes féminines, mettez des stérilets, et arrêtez de faire des enfants avec des monstres et des déglingués, faites des études et rod un travail et un caz et si lo boug i déconne met a lu dehors !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes