Faits-divers

Violences urbaines d'Halloween: "Les acteurs de la sécurité doivent prendre leur responsabilité"

Samedi 3 Novembre 2018 - 10:14

Violences urbaines d'Halloween: "Les acteurs de la sécurité doivent prendre leur responsabilité"
Rappelons-le, La Réunion a été victime de nombreuses émeutes lors de la soirée d'Halloween mercredi.

Au total, ce sont neuf communes qui ont été touchées par ces violences urbaines.

Dix-neuf personnes ont été interpellées. Cependant, faute d'éléments, la majorité d'entre elles ont été relâchées.

Grand nombre de pompiers et de policiers ont été caillassés. Des violences volontaires ont même été commises contre les forces de police.

Le temps du constat est révolu. L'Unsa Police estime que le fait de dénoncer systématiquement ce phénomène, bien que nécessaire, n'apporte aucune solution concrète. Il est grand temps d'agir et de réagir. L'inertie n'a que trop duré.

Les objectifs affichés de la future police de sécurité du quotidien (PSQ): Repenser les missions de police et recentrer les forces de l’ordre sur leur cœur de métier pour recréer un lien de confiance avec la population.

Une police aux ambitions "renouvelées" avec des forces de l’ordre plus nombreuses et plus présentes sur la voie publique, une police "respectée" avec des agents mieux équipés et mieux protégés, sont actuellement bien loin d'être atteints, nous sommes aux antipodes de ce concept.

Au mois de mai 2018, L'Unsa Police avait saisi Le préfet de la Réunion afin d'organiser en urgence une table ronde avec l'ensemble des acteurs de la sécurité au quotidien (autorités administratives et judiciaires, associations, élus ou réseaux de transports). Cette demande est restée lettre morte. La sécurité est l'affaire de tous.

Est-il normal que le comité technique instance de concertation présidée par le Préfet, chargée d’examiner les questions relatives a l’organisation et au fonctionnement des services, ne se soit pas réuni une seule fois localement depuis le début de l'année 2018. 

Il est inéluctable au regard du nombre de policiers victimes de violences volontaires en 2017 plus d'une cinquantaine et du bilan alarmant du premier semestre 2018 plus d'une soixantaine de policiers blessés en mission, de mettre en place des actions fortes ciblées préventives mais également répressives.

Il n'est plus a l'ordre du jour pour notre organisation de se limiter a énumérer les fonctionnaires de police blessés, la nature de leurs blessures ou les jours d'ITT.

L'ensemble des acteurs de la sécurité doivent prendre leur responsabilité, objectif enrayer ce processus de violences qui pourrait conduire a terme a l'instauration de zone de non droit.
Zinfos 974
Lu 1327 fois



1.Posté par cmoinaussi le 03/11/2018 11:14

les caniars ne comprennent qu'une seule chose : il faut leur rentrer dedans envoyer les CRS , l'armée , la police , peut importe avec des matraques et bastonner dans le tas ça va les calmer

2.Posté par taz.opinion le 03/11/2018 15:10

En appeler à la responsabilité des acteurs de la sécurité ??? Le monde à l'envers !!!
Un protagoniste des émeutes de la soirée d'Halloween vient d'écoper d'une très très lourde peine de deux mois de sursis. La justice péï bien complice signe là uniquement un permis de recommencer et rien d'autre. Ainsi, elle encourage les graters d'ki à faire pareil. Il y a comme un problème non ???

3.Posté par Grangaga le 03/11/2018 16:06

Lo dèr'nié paragraff' Cmoin, y domann' bann' z'ak'tèrr' a la sékirité de travay' déssi........
Koman y fo anpèss' bann' kanyiarr'.................kanyiar'dé.....
Avan lo bann' kanyiarr'......y pran lo pouvwarr'........
Zot' ......pouvwarr'........?????????

4.Posté par Ne dérangez pas vira poulié le 04/11/2018 06:24 (depuis mobile)

Encore des violences urbaines à st andré.
Ne dérangez pas vira poulie il est à Paris. Vira Poussin lui ne sait rien faire et ce n'est plus surprenant.

" Paris y commande pas nou " ?

5.Posté par momo le 04/11/2018 20:50

quand on a appelé a voter un guignol il faut en accepter les conséquences

6.Posté par roro 61 le 04/11/2018 23:49

Je me la coupe et la mange , si on puni sévèrement ces fouteurs de merde , car les juges venus de métropole sont là uniquement pour la prime vie chère , le soleil et le lagon . Plus qu'il y a des troubles plus que l'on conditionne la population locale , pour prouver leur présence , ces mots n'engagent que mes dires .

7.Posté par taz.opinion le 05/11/2018 21:13

Bien dit Roro 61 ... Résultat la justice péi reste la zistiss macro kompliss d'antan ...
Post4 : MDR Vira Poussin !!! M'avé pa antand' sa enkor ! Trop comique sa ! Vira Poussin !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 22:26 Un rond-point de Saint-Louis (La Palissade) incendié

Dimanche 18 Novembre 2018 - 22:17 Un feu déclenché à St-Gilles-les-Hauts