MENU ZINFOS
Faits-divers

Violences urbaines à Saint-Louis : 6 jeunes condamnés à de lourdes peines


Le tribunal a sanctionné ce mercredi des primo-délinquants accusés d’avoir tendu un guet-apens et caillassé les gendarmes sous prétexte de manifester contre le pass sanitaire.

Par - Publié le Mercredi 1 Septembre 2021 à 22:18

Durant deux nuits du 19 au 21 août, des échauffourées ont éclaté à la Rivière Saint-Louis, non loin de la Pharmacie du Ouaki. 15 à 50 jeunes se sont rassemblés, ont posé des barricades et mis le feu aux poubelles et au mobilier urbain. Parmi les jeunes encagoulés, beaucoup de mineurs. Si le jeudi soir, les gendarmes tombés sous une pluie de galets, bouteilles et projectiles en tout genre ont dû se retirer en faisant usage de leur grenade de désencerclement, le lendemain, en effectif renforcé, les gendarmes sont parvenus à interpeller un individu. 
 
Romain*, 24 ans, considéré comme le meneur, affirme être descendu dans la rue ce soir-là, d’abord par curiosité, puis a participé aux jets de galet "pour caillasser la loi contre le pass sanitaire", "pour réveiller le peuple". Un témoin a également entendu sortir de sa bouche "allé fé bour zot pass sanitaire et mèt dan zot boyo". Sans se démonter et frisant l’insolence, le jeune homme jugé en comparution immédiate ce mercredi a nié pour autant les dégradations. "Le feu était déjà là, je n’ai fait que l’alimenter". 

L’enquête des gendarmes les a ensuite menés sur la piste de 5 autres jeunes majeurs. Laurent, 25 ans, également pointé comme un des meneurs, a finalement reconnu être sorti lui aussi par curiosité et "pour lutter contre les vaccins". 

Stanley, 24 ans, a reconnu avoir jeté des bouteilles sur les gendarmes pour faire comme les autres. Luc, 20 ans, a avoué avoir jeté des palettes dans le feu. Brice, 28 ans, et Brandon, 19 ans, ont expliqué leur présence à ces échauffourées par la curiosité. 

Un guet-apens pour agresser les gendarmes 
 
 "Caillasser la loi pour protester contre le pass sanitaire finalement c’est normal"
, s’est affligée la substitut du procureur Emilie PetitJean, qui a reconnu que tous les mis en cause n'étaient pas sur le banc des accusés. "On voulait juste agresser les forces de l’ordre", a fustigé le ministère public, rappelant que des manifestations pacifiques se déroulent tous les samedis à Saint-Pierre. Douze épisodes de ce type se sont produits depuis le début de l’année, a-t-elle encore ajouté pour appuyer la gravité des faits et des peines de prison ferme avec mandat de dépôt requises à l’encontre des prévenus au casier vierge pour quatre d’entre eux. 
 
Pour la défense de Brice, la bâtonnière Me Isabelle Lauret a fait valoir que "finalement le contexte anxiogène est le terreau de la contestation que l’on a en soi, se servant de tous les prétextes, notamment antivax, mais c’est souvent de l'anti soi", a-t-elle analysé. Son client est uniquement poursuivi pour avoir participé au rassemblement en vue de la préparation des violences. "La curiosité est certes un vilain défaut mais ce n’est pas suffisant pour cette prévention et encore moins pour une condamnation". 
 
Après lui, ses confrères ont tenté de plaider le "manque de clarté, d’évidence et de preuve", ou encore, à entendre les réquisitions, la volonté du parquet de "faire passer un message par le biais des médias de ne pas utiliser cette protestation antivax pour casser mais nous ne sommes pas ici pour ça", a relevé Me Dyall Nicolas. 
 
Les robes noires n’ont pas été entendues. Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet. Romain et Laurent, père de deux enfants dont un de trois mois, ont été condamnés à de la prison ferme. Considérés comme les meneurs, ils ont rejoint leur cellule pour 6 à 10 mois et à leur sortie devront effectuer 210 heures de travaux d’intérêt général.

Stanley a écopé de 15 mois de sursis pour les violences envers les gendarmes et les dégradations. Le jeune homme devra effectuer également des TIG tout comme Brice et Luc en fonction de leur degré d’implication.

Luc, apprenti boulanger et l’un des seuls à avoir un casier, a été condamné à 10 mois sous bracelet électronique. Les trois auteurs de violence contre les gendarmes devront s’acquitter de 500 euros de préjudice moral pour chaque gendarme constitué partie civile. 

*prénoms d'emprunt
 


En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par le taz le 01/09/2021 23:13

c bien, continuez comme ça...

macron va venir avec des milliards... l'argent qui tombe du ciel...

et qui ne va pas dans les écoles, dans la santé, les prisons, etc....

ça marche comme ça en france... en campagne présidentielle....

2.Posté par nuju le 02/09/2021 02:27

La justice n as pas fait preuve de sévérité envers ces voyous qui cangrenent la vie des honnêtes citoyen,on parie que l on les retrouveront dans une prochaine rubrique de faits divers .
.

3.Posté par goutanou le 02/09/2021 04:24

Goutanou

4.Posté par zarzuela le 02/09/2021 04:38

Travaux intérêt général oui y'a que le boulot qui leur fait peur réparer ce que vs avez cassé vs ne produisez rien mais consommez honte à vs!!!

5.Posté par MôvéLang le 02/09/2021 06:43

Je croyais que lourdes peines c'était 20 à plus de 30 ans de prison, 30 000 € d'amendes, etc.

6.Posté par fleur le 02/09/2021 05:18

Et vous trouvez que ceux sont de lourdes peines ???? Ça mérite le double ou le triple, pas de sursis et de rembourser intégralement tous les dégâts provoqués à la Société....

7.Posté par DLT le 02/09/2021 08:12

C’est encore une bande d’idiots qui se croient tout permis. Les sanctions n’ont pas été assez fortes. Il faudrait aussi les obliger à faire Saint Louis, Saint Denis à la nage jusqu’au Barrachois. 🦈🦈🦈 😋

8.Posté par Extravacances le 02/09/2021 09:07

C'est cà de lourdes peines ??? Une justice tocard...

9.Posté par riverstar974 le 02/09/2021 09:21

MDR lourdes peines? hahahahaha

10.Posté par Kafrouge le 02/09/2021 14:07

A quand , vu la non construction de prisons dans notre pays, le gouvernement comprendra qu'il ne serait pas bien compliqué d'envoyer ces délinquants, primaires, ou pas, par exemple aux kerguelen, ou autres territoires français du même type?
Je vous parie qu'ils en reviendraient avec un peu plus de plomb dans la cervelle, au sens figuré, bien entendu !

11.Posté par SISSI le 02/09/2021 17:01

ROMAIN prénom d'emprunt, pourquoi ? alors que ses camarades ont leur prénom véritable. Alors, qui est vraiment ROMAIN ? Un fils à papa bien connu ?

12.Posté par SISSI le 02/09/2021 17:08

A moins que l'astérisque à ROMAIN concernait aussi les autres comparses. En tout cas, " lourdes peines " ça me fait rigoler... leur réponse aux questions reflète l'éducation qu'ils ont reçu.

13.Posté par Mzungu974 le 02/09/2021 17:20

Zinfo à raison.... ce sont de lourdes peines....
Ça aurait pu être l'habituel rappel à la loi.... loi dont ces branleurs se foutent royalement d'ailleurs....

14.Posté par mi pense que... le 02/09/2021 18:42

Faut supprimer allocations mais faut avoir c... Pour cela

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes