MENU ZINFOS
Mayotte

Violences urbaines à Bras Fusil : "Ne pas se tromper de diagnostic", affirme Mihidoiri Ali


L’avocat mais également adjoint au maire du Port a tenu à réagir aux violences urbaines qui se sont produites le week-end dernier dans le quartier de Bras-Fusil à Saint-Benoit. Mihidoiri Ali appelle à ne pas "prendre des raccourcis dangereux, au risque de réveiller, au passage, les instincts du repli sur soi et de la xénophobie".

Par NP - Publié le Mercredi 26 Janvier 2022 à 07:37

Violences urbaines à Bras Fusil : "Ne pas se tromper de diagnostic", affirme Mihidoiri Ali
Le communiqué de Mihidoiri ALI, adjoint à la mairie du Port délégué à l’Economie Sociale et Solidaire : 
 
Plus que Saint-Benoît, c’est La Réunion toute entière qui est gravement touchée par les exactions commises ce week-end par des jeunes. Deux personnes innocentes ont été victimes de violences gratuites et en garderont, certainement, des séquelles. Je leur adresse toute ma sympathie.
 
Aussi ignobles que soient ces agressions, pour lesquelles les auteurs doivent être jugés et condamnés, certains commentaires nous ont profondément choqués.

Empruntant une rhétorique issue des extrêmes, il a été question de « meutes de chiens », « d’expulsion et d’interdiction de territoire », tout en stigmatisant des composantes de notre population.

Sous le coup de l’émotion et conscients de l’impuissance à faire cesser ces désordres urbains et ces troubles à l’ordre publique, les mots ont dépassé la pensée.

Il est donc impérieux de ne pas prendre des raccourcis dangereux, au risque de réveiller, au passage, les instincts du repli sur soi et de la xénophobie. 

Au sein de notre République, la raison doit être maîtresse de nos jugements, en toutes circonstances, même les plus graves. Il nous appartient de nous poser les questions à même de nous conduire à des réponses mesurées, adéquates et durables. 

L’une de ces questions, en l’espèce, est : d’où vient la violence dans nos villes ? 
Il apparait que la violence urbaine, même si elle est condamnable, s’explique notamment et souvent, par la misère matérielle, sociale et affective des populations. 

Le manque de pouvoir d’achat et le manque de considération sociale, ajoutés à l’absence d’emploi, au décrochage parental et à l’échec scolaire, sont les ingrédients du désordre urbain. Une économie souterraine et des trafics viennent parfois s’y ajouter, générant guerres de clans, violence et criminalité. Ce sont de ces maux dont souffre la société. On ne peut en rendre responsable une communauté d’hommes, de femmes et d’enfants, sauf à faire preuve d’aveuglement ou d’une volonté de diviser davantage une société déjà fragilisée.

C’est la société qu’il faut accuser et questionner pour trouver les réponses à nos difficultés. 
Le mal est profond, il ne s’agit donc pas de le traiter par la stigmatisation ou par des actions « one shot ». Il est profond parce que nous avons laissé la place vide dans la rue : absence d’éducateurs de rue, abandon de l’éducation populaire, légèreté des gouvernances vis–à–vis du principe de citoyenneté… Il faut que la République se ressaisisse à tous les niveaux. Il nous faut renouer avec les quartiers et les intégrer pleinement dans la vie de nos cités.

La violence aujourd’hui est partout : elle est verbale de la part de nos dirigeants, elle est systémique de la part de nos institutions, elle est de plus en plus physique comme cette nuit de samedi à Bras–Fusil. 

C’est cette violence qui fait mal à notre vivre–ensemble réunionnais. C’est donc contre elle et elle seule que nous devons diriger notre raison et agir en responsabilités et en toute solidarité. 




1.Posté par Billy le 26/01/2022 07:57

C JUSTE UNE CONSTATATION.... TJRS LES MEMES !!! ARRETONS LE POLITIQUEMENT CORRECT ....ON C MAIS ON VEUX PAS VOIR !!!! MEME GILBERT MONTAGNER LE VERRAI

2.Posté par kreol974 le 26/01/2022 08:04

Le maire a eu les bons mots ... On ne généralise pas, mais ce sont des mahorais cette bande , et c'est comme à Fayard....si on laisse faire , l'insécurité va monter comme à Mayotte !!!

3.Posté par Riton le 26/01/2022 05:24

C'est surtout un refus d' une immense majorité de la population mahoraise et pas comorienne vivant à La Réunion de ne pas vouloir s'intégrer.

4.Posté par Taloche le 26/01/2022 08:29

D'accord !. Vive ensemble c'est quoi ?. Ce n'est pas tout le monde dans la même maison ou à la même table mais se respecter mutuellement. Ne croyez vous pas que c'est un peu à sens unique actuellement ?. Si vous mettez dans un même panier des pommes, des bananes, des pêches ou autres au bout de quelques heures vous finirez par vous en rendre compte que quelques pêches est entrain de pourrir votre panier de fruits. Je dis bien "QUELQUES" et si vous cherchez bien vous finirez par en trouver quelques-unes en très bon état et si vous attendez trop longtemps je vous laisse deviner le résultat.

5.Posté par Khoisan le 26/01/2022 08:55

Aucune émeute et délinquance hyper basse dans le Cantal et la Creuse qui sont les dpts les plus pauvres de métropole…..

6.Posté par Gros blanc le 26/01/2022 08:58

Non monsieur ! Cette violence a été importer dans notre île ! A cause baizement i pét pas tampon ,salazie, st joseph st gilles ? Venez pas nous donner des leçons sur notre histoire pensez a ,réunifier les îles des comores en 1er ! A retrouver votre véritable identité .

7.Posté par almuba le 26/01/2022 09:02

Pour maintenir le vivre-ensemble il serait temps que certaines personnes de la communauté en question fassent leur propre police et remettent dans le bon chemin leurs brebis galeuses.
A elles de changer leur image auprès de l'opinion publique.

8.Posté par Créole le 26/01/2022 09:13

Encore une réaction pour ne rien dire !!!
Doué notre « Zavocat de l’eau » fade et sans saveur.
Il a le verbe et l’écrit facile, vit bourgeoisement au crochet de la société avec l’aide juridictionnelle gratuite et se permet de comprendre des exactions commises sur des personnes innocentes.
J’ai juste l’impression que cet avocat vient au secours de personnes culturellement proche et qu’il s’est certainement proposé de les défendre afin de bénéficier de cette fameuse aide juridictionnelle versée par la société qu’il accable de tous les mots .
Je l’invite à sortir de son confort et de venir s’installer à bras fusil.
J’imagine que cet avocat s’il habite la ville du Port ne doit pas habiter les quartiers pouilleux de cette citée maritime.

9.Posté par Fundisantim le 26/01/2022 09:31

Blablabla blabla et puis bla

10.Posté par SOMANKE le 26/01/2022 09:32

Parfaitement d’accord avec cette analyse.
Ce n’est pas en votant des budgets qu’on apportera une réponse à cette situation (j’allais dire crise mais c’est plus que cela).
Il faut d’abord la comprendre.
Je note qu’il s’agit rarement le faits de « bandes » organisées avec un leader et des lieutenants mais surtout de groupes qui se forment au hasard d’une rencontre autour d’un mal être, d’une exclusion partagés.
La violence reste malheureusement le seul moyen d’expression lorsque la parole, le travail, la reconnaissance sociale ont disparus.
Vous parlez a raison de solidarité et non de générosité dont la jeunesse ne veut pas.
La solidarité exige un intérêt commun. Je ne fabrique pas mon pain parce qu'il me reviendrai plus cher que 1€ et serait de moins bonne qualité que celui du boulanger. Pour sa part le boulanger a intérêt à fabriquer meilleur pain au meilleur coût . Nous avons donc un intérêt commun.
Pour aller vite (je m’en excuse) je pourrais dire qu’il nous faut reconnaître notre jeunesse comme citoyenne (au sens propre du mot) et l’intégrer dans la cité.
La condescendance et les « tu comprendras quand tu seras grand » sont des postures meurtrières, voir génocidaires.

11.Posté par Hardcore le 26/01/2022 09:47

Lorsque j étais plus jeune c était la communauté malgache qui était visée. Les malgaches ont réussi a s insérer dans de nombreux secteurs est sont aujourd'hui plutôt tranquilles. Les mahorais et comoriens sont plus récents sur l île et les politiques d insertion moins efficaces aujourd'hui qui hier. Cependant ils commencent a percer dans des secteurs délaissés par les natifs de l île ( par exemple restauration, mais d autres aussi). Pointer du doigt une communauté est lâche car ce sont les mesures d intégration défaillantes qui sont responsables de cette situation. Sans une réelle entr'aide entre l ensemble des communautés, nous n y arriverons pas.
Il s agit aujourd'hui de faire bloc contre le pouvoir politique qui se sert de nous (communauté mahoraise et comorienne inclues)

12.Posté par Hardcore le 26/01/2022 09:48

En espérant que mes propos ne seront pas encore une fois vécus comme politiquement incorrects par les hygiénistes patriarches de tout bords (en particulier d extrême droite)

13.Posté par Volcan le 26/01/2022 09:54

Vous êtes profondément choqué ??? Et nous, vous pensez que nous ne sommes pas choqué de voir comment nous remercient les personnes que nous accueillons sans arrières pensées ??? Mais le constat est évident ceux sont toujours les mêmes et à force nous ne pouvons que le dénoncer...

14.Posté par Billy le 26/01/2022 10:22

RETIRER LA CAF AUX PARENTS.... POINT...... ET TOUT VA RENTRER DANS L'ORDRE......BIZAREMMENT

15.Posté par Bizarre le 26/01/2022 10:37

En effet ils faut punir les fauteur de trouble à bras fusil . Mais certains semblent oublier qu'il y a plusieurs crimes commis non pas par des manioc mais par des mangeur rougail saucisses et dodo lela . Il suffit de lire le journal chaque semaine pour s'en rendre compte

16.Posté par André le 26/01/2022 07:38

faut appeler 'un chat un chat' ! Votre communauté cher Monsieur ne s'intègre pas et possède un mode de vie et une culture qui ne sont pas compatibles avec nous ! point final. quand mi retrouve à moin ailleurs, je m'adapte et je vie avec les valeurs du pays qui m'héberge. Si je n'y arrive pas, je m'en vais ...

17.Posté par alaintoto le 26/01/2022 11:19

Non monsieur la Ste n’est pas responsable comme vous le dites . Par contre elle est coupable de ne rien faire . Et à partir du moment où la seule réponse est la justice et que aucune peine sévère n’est ni prononcée ni appliquée par des juges rouges ça sera de pire en pire

18.Posté par Yabeleso le 26/01/2022 11:33

Misère matérielle sociale et affective!!
Ben pour le matérielle on augmente le rsa et pour l'affective on leur paye des copines !!! 🤣

19.Posté par z le 26/01/2022 08:42

vous n'êtes pas en train de plaider au barreau Mr l'avocat. arrêtez de trouver des circonstances atténuantes à ces voyous dont vous n'avez pas su endiguer la violence à Mayotte. moi même j'ai vécu dans la misère la plus profonde, ça ne m'a pas empêcher de réussir dans la vie. ces jeunes là même si vous leur proposez du boulot ils n'en voudront pas. l'éducation vient d'en haut. pour profiter des acquis sociaux, ils sont les premiers à lever le doigt, mais question intégration ZERO. un exemple, les Malgaches sont l'un des peuples les plus pauvres de la planète, je n'ai jamais entendu, du haut de mes 55 ans, un malgache ici à la réunion agresser ou voler qui que ce soit. au contraire ils cherchent au maximum à s'intégrer et à chercher du boulot. je vous invite à visiter les nombreux garages de l'île. vos propos ne tiennent pas la route Mr l'avocat. ne pas dénoncer que ce sont quelques énergumènes qui foutent la merde, c'est en quelque sorte leur donner une immunité. A méditer.

20.Posté par Romuald le 26/01/2022 11:46

"Empruntant une rhétorique issue des extrêmes..."

J'en ai marre de cette expression qui met dans le même panier l'extrême-droite et l'extrême-gauche.

L'extrême-droite est nationaliste, xénophobe et raciste.

L'extrême-gauche" est internationaliste, prône l'union des travailleurs et l'amitié entre les peuples et est anti-raciste !

21.Posté par truthlurker le 26/01/2022 11:53

Ben on a beau dire ce qu'on veut c'est quand même les jeunes issus de cette communauté qui viennent mettre la merde, que ce soit à B Fusil ou ailleurs. D'ailleurs y a qu'à voir à B Canot le weekend qui vient emmerder les gens et en particulier les jeunes filles, surtout si elles sont claires de peau, toujours les mêmes . C'est juste un constat. ...

22.Posté par Choupette le 26/01/2022 11:58

"Il apparait que la violence urbaine, ... , s’explique notamment et souvent, par la misère matérielle, sociale et affective des populations."

Si toucher quelques milliers d'euros (5000) d'aides sociales par mois pour une tripotée de gosses, si c'est cela être dans la misère matérielle, etc. ... .
Je comprends que cela coince.

Il y en a qui n'ont pas 1/10ème de cette somme et qui font sans.

C'est l'hôpital qui se moque de la charité.

23.Posté par Choupette le 26/01/2022 12:00

15.Posté par Bizarre

Vous voulez dire que nos "... mangeur rougail saucisses et dodo lela ". prennent l'avion pour aller mettre le souk à Mayotte ?

24.Posté par Chut monsieur l’avocat réunionnais le 26/01/2022 12:01

Un coup tu es réunionnais. Un coup tu es mahorais.
T’es pas fatigué de nous bassiner avec ton communautarisme ? Les délinquants c’est qui? Des Mauriciens ? Des Chinois? Non! Dès Mahorais, et des Comoriens! C’est pas illégal de le dire pour une raison : la pièce d’identité !
Né aux Comores ? Comorien.
Né à Mayotte? Mahorais!
Point à la ligne! Le reste c’est du vent, du blabla, de l’argutie de juriste.
T’as jamais gagné un parpaing dans ta tête pour causer inutile comme ça. Ben le vieux gramoune la gagné un parpaing dans sa figure, et aujourd’hui sa vie est fichue!
Un chat c’est un chat. Point barre

25.Posté par Kaspalbol le 26/01/2022 12:05

Les ELUS Réunionnais en général payent leur gestion de la cité, basée ces derniers années sur des considérations partisanes, et vont de plus en plus le payer, parce qu'elle produit des inégalités, des exclusions et au final : du désordre... sauf pour quelque chargeur d'lo !

A St-Benoit, comme ailleurs, certaines personnes questionnées parlent de médiateurs "gros bras", proches du pouvoir, qui ne sont pas représentatifs du métier... et que leur présence est source supplémentaire de frictions dans certains quartiers. Tout cela : au nom de la paix sociale ! mais de quelle paix sociale parle t-on ?

Vous les élus, pour votre confort et le confort de vos mandats, vous avez préféré exclure bon nombre de bonnes volontés (bénévoles avec ou sans étiquettes politiques) pour ne pas déranger vos ambitions personnelles.

Ainsi, vous avez anéanti le tissu associatif presque partout, en ne gardant que les associations qui portent votre voix, en accordant du crédit aux "ladi lafé" et en jouant la carte de la pression sur les plus faibles, c'est connu...

Gout astèr et viyen pa pléré ! arèt kri o sekour l'état alor ke sé zot , les élus qui accompagnent ce désordre au quotidien par zot bane désizions la mok !

ça ne fait que commencer pour certains quartiers, continuer pour d'autres et c'est regrettable ! Car, au final, c'est la population qui paye le prix fort des conneries de nos élus.

26.Posté par H974 le 26/01/2022 12:08

il faut arreter de faire la politique de l'autruche! Tout le monde sait qui sont à l'origine de cette violence! Votre discours des années 90 accusant la société ne passe plus!

27.Posté par bouzaron le 26/01/2022 09:08

Décidément vous êtes partout, sur tous les fronts. souvent, je vous vois près de l'entrée de la préfecture de saint denis à gérer des dossiers de visas....

28.Posté par Citoyen le 26/01/2022 12:17

Nous sommes plus de 800 000 Réunionnais à la Réunion. Ce qui fait de nous une île surpeuplée pour une superficie de 2500 km. Avec tout son cortège de misère qui va avec : chômage, insécurité...
Quand on arrive dans les villes et les quartiers, les premiers passants que l'on croise sont le plus souvent des originaires des Comores avec une cohorte d'enfants en bas âge. Ce qui mathématiquement prouve qu'ils sont très nombreux à la Réunion.
Est-ce qu'un spécialiste en démographie ayant un peu de courage pourrait nous dire honnêtement combien de ressortissants de ces îles sont établis dans notre minuscule île ?
A-t-on fait des projections de surpopulation à venir au regard de la natalité galoppante de ces ressortissants ? Un plan drastique de contrôle de naissance est-il prévu ? Pour quand?
Est-on raciste quand on se préoccupe du devenir de son pays?

29.Posté par Lamoulangue le 26/01/2022 12:19

Surtout ne pas tourner autour du pot, appeler un chat un chat, le reste c'est broder.

30.Posté par Lewis le 26/01/2022 09:35

Et l’objectivité dans tout cela ?

31.Posté par Bibi le 26/01/2022 12:43

Moi je propose qu’on vide l’île de tous ses étrangers car l’île était bien inhabitée à l’origine : les Chinois en Chine, les Indiens en Inde, les Cafres en Afrique et les Zoreilles en Métropole. Ceux qui disent que les Mahorais ne sont pas des français devraient se regarder un peu plus dans un miroir. Les féminicides, les cas d’inceste, les crimes sur fond d’alcool et de zamal sont le fait de beaucoup de Réunionnais. On balaie devant sa porte avant de raconter n’importe quoi. Vous faites exactement comme Brigitte Bardot qui vous a traités de sauvages. Quelques individus ne font pas une population. Tout criminel doit être jugé quelle que soit sa nationalité. Il y a des Mahorais qui sont très bien intégrés, mariés à des Réunionnais et qui condamnent bien évidemment ces violences.

32.Posté par Mais bien sûr ! le 26/01/2022 13:15

Mais bien sûr, ce n'est pas de leurs faute s'ils sont violents !
Comme toujours, c'est la faute de la société etc etc !
Donc ils ''s'invitent'', il faut mettre à leur disposition, un bon logement, un beau cadre de vie, un bon travail pas trop mais qui rapporte, bref, il faut les privilégier au détriment des natifs, à qui personne ne fait de cadeaux !
Mais ''eux'', comme en métropole, tout leur est dû, curieux, j'y pense, il y a un trait particulier qui les rassemblent, ils ''aiment'', la paix et l'amour...

33.Posté par dave974 le 26/01/2022 10:43

juste un constat : les quartiers dans lesquels Vivent ces français bien intégrés sont toujours sujets à de multiples problèmes.
l'état leur distribue moultes aides sans aucune contrepartie (travail ou participation à la vie de la France).
c'est vrai il ne faut pas stigmatiser mais le problème vient de ces personnes, de leur façon de vivre et de considérer la France qui pourtant les accueillent, les nourris , les soignent , les logent et tentent de leur offrir une éducation qu'ils rejetent en bloc.
pauvre France a venir......

34.Posté par Patrick le 26/01/2022 10:46

"D'où vient la violence...".
De géniteurs irresponsables.
D'une société occidentale décadente et permissive qui a attribué des Droits à des groupes qui ne le méritaient en rien.
Gardez vos niaises leçons Maître, ou faîtes comme tant d'autres "Profitez de cette garce de France" tant qu'il est encore temps.

35.Posté par Dignité le 26/01/2022 14:11

@ post 16 (André)

Je partage votre point de vue.
Quand on est accueilli dans une société dont on n'est pas issu, on fait tout pour se faire accepter. On
adhère à ses règles, on se fond dans la masse, on ne se fait pas remarquer, on entre en phase avec elle pour l'aider à s'élever et à se développer.
Ce bon sens n'est pas du tout partagé par ceux qui viennent s'installer ici. En effet, ils gardent leurs coutumes, ils cultivent leurs différences, et parfois même ils imposent à notre vue leur façon de vivre.
Quand on leur demande de s'adapter et de ne pas bousculer le mode de vie des gens qui les accueillent, ils vous répondent: "je suis en France et c'est à vous de m'accepter comme je suis" .

Donc, les propos de cet avocat n'ont d'autre but que de banaliser des présences ici qui déplaisent de plus en plus.
Est ce faire preuve de racisme que de se battre pour la préservation de notre identité créole?

Not vivre ensemble, que d'aucuns se plaisent à répéter à tour de bras pour inviter à une communion des races ou des ethnies de nature à apporter de l'harmonie dans notre société, est un slogan qui sonne creux et qui vole en éclats devant des individus portés sur la violence et qui veulent importer chez nous le mode de vie qu'ils ont fui et qui agit comme un repoussoir pour nous réunionnais/créoles.

36.Posté par Virgile le 26/01/2022 14:18

JE SUIS CONSTERNE DE VOIR A QUEL POINT CES FAUX CULS D' AVOCATS DE SALON ONT ENCORE LE DROIT DE S' EXPRIMER SUR UN PROLEME DE SOCIETE DONT ILS SONT COMPLICES!

37.Posté par Dadalita le 26/01/2022 14:37

Trop facile M. l'avocat... La faute constamment à l'autre... les faits sont réels et ce n'est pas une première...faites en sorte de leur inculquer une éducation qui soit en adéquation avec les valeurs d'une vie en collectivité...

38.Posté par LG le 26/01/2022 14:48

Il ne faut pas généraliser, mais beaucoup de ces gens là ne se reconnaissent pas dans nos valeurs.
RSA oui, mais intégration non.
Ils profitent du système en toute impunité.
Nos politiques ont une grande part de responsabilité dans tout ce qui se passe.

39.Posté par Bizarre le 26/01/2022 14:52

31.Posté par Bibi
Très bien parlé enfin un commentaire sensé. Certains ont la mémoire courte. Certains en appellent a voter Z ou Mlp mais devraient se regarder dans une glace.

40.Posté par Vache à Lait le 26/01/2022 15:00

Post 20 oui l’ultra gauche prône le chaos, avec ses 100 millions de morts au compteur vous devriez etre modeste

41.Posté par Matulu le 26/01/2022 12:58

Ben voyons!

42.Posté par Viard le 26/01/2022 16:16

J'ai quitté La Réunion en 2013 et reviens aujourd'hui pour la découvrir en proie à des violences qui n'existaient pas alors... Ces jeunes n'ont-ils pas de parents pour les éduquer ? Eux-mêmes sont-ils adeptes de ces violences ? Les encouragent-ils ?

43.Posté par vital le 26/01/2022 17:06

la victimisation ou la stigmatisation comme ligne de défense, une posture d avocat acquis à la cause de sa communauté, allez dire cela aux victimes ,

44.Posté par Lilian le 26/01/2022 17:24

La vérité se pose la question pourquoi faire 4, 5 et 10 enfants qd on a jamais travaillé, il faut que l'Etat se penche sur ce fléau car ça devein de l'esclavagiste cette solidarité d'alocation familliale ou celui qui travaille nourrit ses enfants...

Faut une loi, tu n'a jamais bossé à t'as 30 dèjà avec 2 enfants, faut plus donner d'alloc pour les nouveaux enfants...

Ensuite cher maître faut accpeter la vérité et ce n'est que la vérité, je connais les populations, faut arrêter de grands discours pour rien dire !!

Faut du concret, comme expulser les pop à d'autre territoire francoise qd ils font le bordels à multiples reprises pdt un certain temps, ça serait un vrai moyen de casser ce maillon de delinquance...

Et faut un vrai contrôle quant à l'éfficacité des strategies mises en places ds chaque commisariat pour lutter contre la délinquances ??

IGPN combien contrôle on t ils faits sur les commissaraits de l'îles ?? On surement être surppris de l'organisation de certains commissariat...

Enfin faut abolir gendarmerie, Police faut créer une unité de l'autorité publique... ça passe mal au niveau des citoyens ses 2 services qui ont les mêmes fonctions, si ce n'est que un histoire que les gendarmes c'est l'autorité de proximité ??

Plus de flics non car il n'y a pas de guerre tt les jours ?? Par plus de controle sur le travail et strategie des commisariat pour lutter contre l'insécurité oui...

Le veut vas se réveiller, trop facile de payer des impôts et on est courant de rien, si ce 'est que ses chiffres bidons qu'on a nous annonce tout le temps













 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes