MENU ZINFOS
Société

Violences sexuelles sur mineurs : Une commission indépendante à l’automne


Le secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles annonce la création à l’automne d’une "commission indépendante sur les violences sexuelles faites aux enfants". Une instance dotée d’un budget propre composée de magistrats, de médecins, de psychologues et de sociologues.

Par - Publié le Dimanche 2 Août 2020 à 14:36 | Lu 1899 fois

L’État s’active sur le dossier des violences sexuelles sur mineurs. Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, Adrien Taquet, le secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles, annonce la création d’une commission indépendante dans le cadre des états généraux de la protection de l’enfance, qui doivent donner lieu à des mesures avant le 20 novembre. Celle-ci sera composée de magistrats, de médecins, de psychologues et de sociologues et sera dotée d’un budget propre.

"Cette nouvelle instance indépendante sera centrée pour l’essentiel sur le cercle familial, qui concentre 80 % des violences, et doit d’abord nous permettre de mieux connaître le phénomène", précise le secrétaire d’État qui indique s’inspirer la commission Sauvé sur la pédocriminalité dans l’Église.

"Il faut que nous affirmions clairement, en tant que société, que l’impunité des relations sexuelles avec les mineurs, c’est fini. C’est trop facile de dire que Matzneff, c’est l’histoire d’une époque, d’un milieu ou d’un quartier de Paris, d’un homme. La vraie question qui doit nous interroger, c’est pourquoi cela a mis trente ans à sortir alors que beaucoup savaient", a indiqué Adrien Taquet dans les colonnes du JDD.

Le secrétaire d’État déclare qu’un projet de loi doit être présenté l’année prochaine afin d’avoir "un organe de pilotage unifié, comprenant l’État, les départements qui sont chargés de l’Aide sociale à l’enfance depuis trente ans, et des associations". L’objectif sera d’équilibrer la prise en charge des enfants en danger sur tout le territoire.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par francais le 02/08/2020 15:16

donc doit on en conclure que jusqu’à présent rien n’était fait contre la violence faite aux enfants ???

2.Posté par Ouais... le 02/08/2020 17:30

Ne le dites plus, faites le...

3.Posté par Ouais... le 02/08/2020 17:33

Que les prises en charge de mineur, soient enfin plus complètes, que quand ils cesse de vouloir des soins qu on leur courre un peu après qu on passe un coup de fil de temps en temps pour proposer de reprendre les soins, car des enfants cassés, font des adultes bancales

4.Posté par Jp POPAUL54 le 02/08/2020 19:26

"Cela a mis trente ans à sortir alors que beaucoup savaient"
Et il lui faut deux ans pour sortir un projet de loi .
Et en attendant la tolérance continue.
Le cofondateur de LREM semble à la rame ?

5.Posté par Dix GrenRobbère le 03/08/2020 03:52

Qui sont ceux qu'ont votés Macron ?????

6.Posté par Kaskavel974 le 03/08/2020 11:07

Bof, on aura les résultats au moment voulu, après, il faudra le décortiquer pour trouver les solutions, ensuite, il faudra en débattre pour affiner ces solutions, pour dans quelques années voter une loi pour.
Alors que les lois existent, il faut tout simplement obliger les juges à les appliquer, même si ça doit concerner un ministre et ne pas nommer ministre un auteur sous prétexte de '' présomption de culpabilité.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes