MENU ZINFOS
Faits-divers

Violences intrafamiliales à Saint-André : "S'il sort aujourd'hui, vous les mettez en danger"


Un jeune homme comparaissait ce vendredi devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis pour des faits de violences sur sa compagne et sur sa fille de 9 mois. Les faits se sont produits dans la commune de Saint-André.

Par - Publié le Vendredi 25 Février 2022 à 18:32

Violences intrafamiliales à Saint-André : "S'il sort aujourd'hui, vous les mettez en danger"
Yoan E., 24 ans, devait répondre ce vendredi de violences sur conjoint et sur mineur par ascendant dans le cadre de la comparution immédiate. Il a été placé en détention provisoire ce mercredi en attendant l'audience. Comme le reconnait le prévenu à la barre, il a un problème avec l'alcool, et lorsqu'il a bu, il est violent.

Le parquet a retenu trois dates pour caractériser les infractions. La première remonte au 21 janvier dernier. Sa compagne estime qu'il a beaucoup d'appels d'une femme  sur son téléphone. Il s'énerve et la pousse violemment contre le mur et l'étrangle d'une main au point qu'elle perd la respiration. Il la pousse ensuite sur le canapé et lui sert le cou encore plus fort. Elle expliquera qu'à cet instant, elle ne sent plus sa langue. Pour couronner le tout, il la menacera de mort dans le même temps.

Deuxième date : le 27 janvier. Il lui assène un coup de poing dans le nez occasionnant un saignement. Cette fois encore, il avait bu. Elle dépose plainte le lendemain.

Enfin, le 21 février, il rentre énervé car selon lui, il sait qu'il y a des choses sur le téléphone de sa compagne. Il part très alcoolisé de chez ses parents pour allez chez elle. Quand il arrive, elle sent qu'il n'est pas normal et s'enferme dans la chambre des enfants. Croyant qu'il est calmé, elle sort et se fait battre à coup de claques et de tirage de cheveux. Sa mère, qui l'a suivi car elle sait qu'il est violent lorsqu'il est alcoolisé, tente de le calmer mais en vain. Elle prend leur bébé de neuf mois dans ses bras et l'éloigne. Très énervé, il casse un barreau du berceau et le jette dans leur direction. Par ricochet - selon lui - le barreau tombe sur le visage du bébé et le blesse légèrement. Sa compagne dépose plainte le 22 janvier.

"Je ne pensais pas que c'était aussi violent", s'explique-t-il, reconnaissant l'intégralité des faits à la barre. Sa compagne témoigne en pleurs mais pour le dédouaner : "Mon homme est très bien, je ne veux pas qu'il aille en prison. À la maison, il n'y a pas de sentiment d'insécurité. Les enfants sont tristes, leur père leur manque", clame la jeune mère à la présidente. 
 
La procureure n'est pas de cet avis et requiert une peine de 2 ans de prison avec 1 an de sursis probatoire. "On a l'impression que c'est l'alcool le prévenu plutôt que lui ! Elle n'est pas apte à se protéger, ni protéger ses enfants. S'IL sort aujourd'hui, vous les mettez en danger", fustige le parquet. "Le faits sont reconnus. Il a passé deux jours en détention, il a bien compris. Ce n'est pas facile d'arrêter l'alcool", plaide la défense qui demande une peine de sursis intégrale ou un bracelet électronique avec une interdiction de contact.

La robe noire a été entendue par le tribunal qui condamne le prévenu à la peine de 1 an de prison assorti de 6 mois de sursis probatoire. La présidente ne décerne pas de maintien en détention mais ordonne un aménagement avec bracelet électronique pour la partie ferme. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Leo le 25/02/2022 22:04

Un jour mon prince viendra, un jour il me dira...

2.Posté par Tantine le 26/02/2022 07:52

Sa jeune compagne est complètement sous emprise et enfermée dans une relation toxique. Il faudrait l'aider... Sans prise de conscience, la même situation se remettra en place à sa sortie de prison. Pauvres enfants qui grandissent dans un tel climat !

3.Posté par Marie le 26/02/2022 08:45

Quand on a appris, dans le contexte familial ou autre, que la violence peut faire partie de l’amour… Quelle tristesse

4.Posté par paulux le 26/02/2022 08:57

Il faudrait leur acheter un cerveau...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes