MENU ZINFOS
Société

Violences intrafamiliales: La gendarmerie de la Réunion à la rencontre des Réunionnais


Dans ce contexte de risque sanitaire, les risques de violences familiales sont élevés. Afin de permettre aux victimes de pouvoir agir et ne pas rester dans le silence, la gendarmerie nationale de la Réunion se mobilise en allant à la rencontre de la population.

Par - Publié le Mercredi 29 Avril 2020 à 09:25 | Lu 737 fois

Crédit Photo FB Gendarmerie de la Réunion
Crédit Photo FB Gendarmerie de la Réunion
"Promiscuité, anxiété, isolement. Le contexte de crise sanitaire augmente les risques de violences intrafamiliales.

La gendarmerie protège les victimes en multipliant les moyens d'alerte, en mobilisant tous ses partenaires, en priorisant son action sur les VIF et en assurant un accompagnement et un suivi personnalisés.

Cette semaine les militaires de la brigade de Saint-Louis ainsi que l'intervenante sociale de la gendarmerie ont été présents dans la galerie commerciale du Auchan Saint-Louis. 

Vous êtes victimes ou témoins de violences intrafamiliales, n'hésitez pas, venez à notre rencontre."
 

Crédit Photo FB Gendarmerie de la Réunion
Crédit Photo FB Gendarmerie de la Réunion


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par adorable le 29/04/2020 23:10

Avant de vouloir orientez aider les autres..
Simple bon sens il faut d abord s observer savoir d ou l on vient
savoir comment c etait la vie dans sa propre famille s il y en a une..
et comprendre ce qui c est produit dans sa propre vie pour en arrivé a désirer l uniforme ...
Et croire j imagine pour certains qu ils sont réélement utiles
et la pour nous offrir un monde meilleur.

2.Posté par une réunionnaise 97410 le 30/04/2020 17:37

post 1, adorable, ns il faut d abord s observer savoir d ou l on vient
savoir comment c etait la vie dans sa propre famille s il y en a une..
et comprendre ce qui c est produit dans sa propre vie pour en arrivé a désirer l uniforme ...

dans les armées, souvent dans les familles réunionnaises, les ancetres étaient soldats de père en fils,morts pour la patrie, et les générations, après, de maintenant sont devenus sous officiers et officiers dans l'armee française, en faisant les écoles.c'est leur parcours de vie tout simplement, comme d'autres plombiers, frigoristes ou maçons, ou les tantes qui travaillent à la cantine sur notre ile, à la mairie et autres....

3.Posté par andree le 02/05/2020 22:17

Une trentaine de députés ont réclamés la possibilité de pouvoir se baigner, sauf ceux de la Réunion, !
Ainsi, passivement, docilement, on accepte le fait de ne pas pouvoir se baigner, sachant qu'il ne s'agit pas de stationner sur le sable, mais aller direct dans l'eau, comme c'est le cas en AUSTRALIE , sur qui on peut prendre exemple
ceçi permet de tester la populasse , qui ensuite , sans broncher, , acceptera d'autres mesures a venir,relatives a la restrictions des libertés individuelles, ainsi que le craint Jacques Toubon, et que cite Jean -Jacques Crèvecoeur, du Québec , dont de Gaulle disait « vive le Québec libre »
Mais certains méritent leurs sort, l'esclavage continuent autrement
Alors qu’aparament il n’en était pas obligé, a Saint-Pierre, le maire avait sorti un arrété municipal d’interdiction de se baigner,, d’autres ont limités de sortir de plus de 10m de chez soi, ou vois son père mourant a l’Ile de Ré, ect,,
Au lieu de s’inquiéter pour ses citoyens en les prenant pour des enfants immature, celui-çi eut mieux fait de s’occuper plus près de lui, ainsi que sous entendu part des médias voiçi une décennie environ
Pour s’en sortir, consulter le site de Jean-Jacques Crèvecœur n’engage a rien, et est plus constructif que d’ètre accroc a certaines radios

4.Posté par andree le 02/05/2020 22:30

Une trentaine de députés ont réclamés la possibilité de pouvoir se baigner, sauf ceux de la Réunion, !
Ainsi, passivement, docilement, on accepte le fait de ne pas pouvoir se baigner, sachant qu'il ne s'agit pas de stationner sur le sable, mais aller direct dans l'eau, comme c'est le cas en AUSTRALIE , sur qui on peut prendre exemple
ceçi permet de tester la populasse , qui ensuite , sans broncher, , acceptera d'autres mesures a venir,relatives a la restrictions des libertés individuelles, ainsi que le craint Jacques Toubon, et que cite Jean -Jacques Crèvecoeur, du Québec , dont de Gaulle disait « vive le Québec libre »
Mais certains méritent leurs sort, l'esclavage continuent autrement
Alors qu’aparament il n’en était pas obligé, a Saint-Pierre, le maire avait sorti un arrété municipal d’interdiction de se baigner,, d’autres ont limités de sortir de plus de 10m de chez soi, ou voir son père mourant a l’Ile de Ré, ect,,
Au lieu de s’inquiéter pour ses citoyens en les prenant pour des enfants immature, celui-çi eut mieux fait de s’occuper plus près de lui, ainsi que sous entendu part des médias voiçi une décennie environ
Pour s’en sortir, consulter le site de Jean-Jacques Crèvecœur n’engage a rien, et est plus constructif que d’ètre accroc a certaines radios

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes