Société

Violences intra familiales: Quelles aides d'urgence pour les femmes en danger?

Vendredi 29 Mars 2019 - 17:36

L’infanticide qui s’est produit dimanche dernier à la Rivière-des-Galets a choqué La Réunion. Trois enfants ont perdu la vie, noyés par leur père. Alertés par la mère qui avait reçu un SMS menaçant, les secours sont malheureusement arrivés trop tard. L’ex-compagne avait déjà porté plainte contre lui pour violences.
 
Le scénario est malheureusement presque banal. Bon nombre d’associations encouragent les femmes à appeler les numéros d’urgence ou de soutien, ou se rendre aux centres d’accueil afin de recevoir des conseils, des soins et même un hébergement. En cas de violences conjugales ou sexuelles, viol, mutilations, mariage forcé, harcèlement sexuel ou prostitution, les femmes sont incitées à prendre contact avec les associations et en cas d’urgence, les forces de l’ordre, le 115 ou le Réseau VIF (Violences intra familiales).

Déjà 14 femmes ont franchi la porte du centre d'urgence du sud
 
Deux associations, l’AMAFAR-EPE à Saint-Denis et l’Association Femmes des Hauts au Tampon proposent un accueil sans rendez-vous de 8h à 16h en semaine. Suite à un acte de violence, ou pas, les femmes peuvent se renseigner sur les démarches à effectuer. En cas d’urgence, le 115 est appelé et les victimes mises en sécurité dans un des centres d’hébergement de l’île dont les adresses restent secrètes. Un hébergement mis à disposition jusqu’à ce qu’un logement soit trouvé.
 
L’association du Tampon compte en moyenne 50 nouvelles victimes par an depuis 2016. Cette année, déjà plus de 14 ont franchi les portes du centre à la recherche d’aide. Deux ont utilisé le Téléphone Grave Danger. Il s’agit d’un téléphone attribué pour une durée de six mois renouvelables et équipé d’un bouton d’alerte. Les cas de grave danger comprennent par exemple les violences physiques, menaces avec arme, menaces après une ordonnance de protection.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 1877 fois



1.Posté par Bleu outre mer le 30/03/2019 12:01

Un site pour le réseau VIF et donc un numéro de téléphone
http://www.orviff.re/fr/7/35603/reseau-vif.html

2.Posté par Targie le 30/03/2019 22:43 (depuis mobile)

Si la "JUSTICE" faisait mieux son travail les VIOLENCES seraient prises en compte des la 1ÉRE alerte et SÉRIEUSEMENT SANCTIONNÉES, il y aurait sûrement moins de DRAMES, les pauvres femmes et enfants toujours à courir dans tous les sens pour FUIR

3.Posté par Targie le 30/03/2019 22:49 (depuis mobile)

Pendant que les AGRESSEURS continue de vivre à la maison bénéficiant de tout le confort et en plus ils POURSUIVENT TRANQUILLEMENT leurs VICTIMES les faisant parfois changer de planque...C''EST du gros n''importe quoi...

4.Posté par Targie le 30/03/2019 22:55 (depuis mobile)

Les enfants doivent être re scolarisé donc tout le monde change du tt au tt, sauf LUI a qui VOUS laisser tt faire, bien-sûr ça fait du travail pour les assistantes sociales payés à R...F..... Et autre association bidon HORREUR et HONTE à VOUS !!

5.Posté par Targie le 30/03/2019 23:02 (depuis mobile)

La justice DIVINE elle ne vous loupera PAS . Alors à ceux qui veulent vraiment prendre le problème à bras le corps, VRAIS SANCTIONS dès la 1ére VIOLENCE et ce n''est pas à aux gamins et à la maman de courir de toit en toit !!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie