MENU ZINFOS
Faits-divers

Violences familiales : "Il met des claques au bébé de 11 mois quand il pleure"


Ce 20 janvier 2023, Gerald S., 37 ans, n'est pas prêt de l'oublier. Il comparaissait ce jour devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis pour des faits de violences sur conjoint et sur ascendants. S'il a la main leste avec sa compagne, il l'a également avec ses quatre enfants dont le dernier était âgé de 11 mois au moment des faits en 2020.

Par - Publié le Vendredi 20 Janvier 2023 à 17:47

Gerald S. et sa compagne reconnaissaient tous deux un très fort penchant pour l'alcool. Quand ils boivent, ils se disputent. Le 16 janvier dernier, une nouvelle dispute sur fond d'alcool éclate. Gérald S., quand il a bu, aime reprocher à sa compagne le poids de sa responsabilité dans le placement de leurs quatre enfants depuis avril 2020.

Il s'énerve et lui met une grosse claque avant de s'enfuir. La police intervient à une heure du matin et finit par interpeller le fuyard non loin du domicile de sa compagne vers midi. La victime obtient une ITT de 1 jour. Il est contrôlé avec un taux d'alcool dans le sang de 2,48g/l presque 12 heures après les faits alors qu'il indique n'avoir rien bu après être parti. 

À la barre, il nie les violences dans un premier temps avant de se repositionner quelque peu face à l'insistance de la présidente : "Comment mi rappelle mi lé tout le temps soul. Quand mi lève le matin, mi na le trou noir. Mi pense que c'est possible, si bana i dit, lé vrai", concède le prévenu. Pour autant, il n'est pas au bout de ses problèmes car il est également poursuivi pour des faits de violences envers sa compagne et ses enfants le 26 avril 2020. Si l'enquête a mis du temps, elle a le mérite d'avoir abouti. Au moment des faits, les trois filles de 8, 6 et 3 ans avaient reçu une ITT de 15 jours chacune et le garçon de 11 mois, une ITT de 1 jour. À ce titre, il est aussi poursuivi pour des violences sur ascendants du 1er au 30 avril 2020. 

"ll ne supporte pas les enfants et au moindre prétexte, il les frappe"

"Oui oui papa nous tape. Il m'a déjà frappée avec un fouet et une ceinture ", rapporte une des fillettes après son placement. La mère parle de coups de poing à son encontre et de coups de ceinture, de savate et de coups de fouets envers les enfants quand il a bu. "Lé deux lé pareil, le reste lé menteur", se défend-il en chargeant sa compagne au passage.

Concernant les violences régulières, "peut être quand je suis soul", admet-il. "C'est déplorable qu'il nie tout en bloc. Tout le monde ment sauf lui. Il ne supporte pas les enfants et au moindre prétexte, il les frappe. Il met des claques au bébé de 11 mois quand il pleure. Son seul mode de communication, ce sont des coups de poing", fustige la partie civile. 

"Elle est à bout, elle n'en peut plus", poursuit le procureur de la République. "je fais amende honorable pour le parquet pour les faits de 2020 car il y avait la période de confinement. C'est un véritable dossier de maltraitance familiale dont les faits sont corroborés par les confidences des enfants aux éducateurs. Il ont vécu dans un contexte extrêmement dur depuis des années, un contexte terrible et inacceptable. Les séquelles psychologiques sont grandes, ils ont grandi dans un lieu où ils étaient en danger. Il n'y a pas un regret de sa part", tance le parquet qui requiert 4 ans de prison dont 1 an de sursis probatoire renforcé, le maintien en détention et le retrait de l'autorité parentale. 

"Quand ils se séparent, c'est elle qui revient vers lui", répond la défense. "C'est un couple toxique et alcoolique. C'est ensemble qu'ils ont emmené le placement de leurs enfants en famille d'accueil. Lui, même s'il est devant vous aujourd'hui, il travaillait toute la journée, c'est elle qui s'occupait des enfants. Compte tenu de son enfance, il n'a fait que reproduire ce qu'il a vécu étant petit. Il a besoin de soins, c'est évident", plaide la robe noire.

Le prévenu est condamné à la peine de 4 ans de prison dont 1 an de sursis probatoire renforcé. Il est maintenu en détention et destitué de ses droits parentaux. Il devra également s'acquitter de 3000€ de préjudice par fille, 2000€ pour son fils et 2000€ pour son ex-compagne. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Inconu 974 le 21/01/2023 02:43

Ou tappe out marmaille arrete déconné! Mi espert bana vas totoche aou en prison😠

2.Posté par nono le 21/01/2023 08:49

y aurait il un problème d'alcoolisme a la Réunion ???

3.Posté par NOM... le 21/01/2023 09:07

" les trois filles de 8, 6 et 3 ans avaient reçu une ITT de 15 jours chacune et le garçon de 11 mois, une ITT de 1 jour"

Ils faisaient quoi comme Travail???

4.Posté par Ikuzo le 21/01/2023 09:33

3 ans de prison ferme, pour avoir frappé sa famille.
Comme l'autre qui a assassiné qqn avec sa voiture.

Justice, explications svp. D'avance merci.

***
La société est malade, alcool, oisiveté. Tous les vices se combinent pour donner ce jus degueulasse qui pourrit tout.
Personne est plus responsable de personne, on a que des droits. Droit de totocher, droit aux aides, droit de tapper les profs, droit de voler, frapper.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes