Société

Violences faites aux femmes : Les victimes sont plus nombreuses à La Réunion qu'en métropole

Vendredi 8 Mars 2019 - 13:04

Que ce soit au travail, dans l'espace public ou dans le couple, les Réunionnaises victimes de violences sexistes sont plus nombreuses qu'en métropole. C'est ce que révèle l'étude sur les violences et les rapports de genre de l'institut national d'études démographiques (INED) présentée ce matin à la préfecture.


"Ces chiffres montrent l'ampleur du chemin qu'il reste à parcourir pour éradiquer les violences faites aux femmes " conclut le préfet de La Réunion Amory de Saint-Quentin. Un chemin qui semble sans fin tant la situation est grave. Si depuis la campagne #MeToo sur les réseaux sociaux notamment, la parole des femmes s'est libérée, avec un plus grand nombre de déclarations de faits de violences; le nombre de ces mêmes faits, lui, reste stable voir augmente considérablement depuis 2002 en fonction de leur nature :

L'espace public réunionnais plus sexiste qu'en métropole

Plus d'une Réunionnaise sur trois déclare avoir subi au moins un fait de violence dans l'espace public au cours des 12 derniers mois, contre une femme sur 4 en métropole. Sur notre île, trois fois plus de femmes rapportent subir des propositions sexuelles insistantes malgré leur refus, et 2% d'entre elles ont subi des attouchements ou des baisers forcés.

Ces faits se sont majoritairement déroulés dans des lieux hautement fréquentés par les femmes (77%), tels que des centres commerciaux, des rues commerçantes ou des transports en commun, et le plus souvent en pleine journée (62%).

Ce sont les jeunes femmes qui ont entre 20 et 29 ans qui sont le plus souvent victimes d'insultes, de sifflements, d'interpellation sous un prétexte de drague, ou le plus souvent suivies par un individu. Et les auteurs de ces actes répugnants sont quasi exclusivement des hommes.

Une Réunionnaise sur 20 victime de harcèlement sexuel au travail

À La Réunion, une femme sur 20 rapporte des faits de harcèlement sexuel au travail contre une femme sur 30 en métropole. Ce chiffre a été multiplié par 5 depuis la dernière étude Enveff réalisée sur notre île en 2002. Une augmentation qui s'explique probablement d'abord par un nombre plus important de dénonciations qu'auparavant suite au mouvement #MeToo.

Encore une fois, les victimes sont principalement des jeunes femmes entre 20 et 29 ans (9%), mais le harcèlement sexuel au travail reste présent tout au long de la vie professionnelle des femmes réunionnaises.

Les cadres et les femmes des professions intermédiaires (infirmières, assistantes sociales etc.) sont les plus concernées par ces violences. Les femmes travaillant pour des associations ou pour l'État sont plus nombreuses à rapporter des faits de harcèlement sexuel que celles travaillant en entreprise.

Au-delà du harcèlement sexuel, c'est une Réunionnaise sur 4 qui déclare avoir subi des faits de violence sur son lieu de travail, tel que des insultes, des intimidations, brutalités ou menaces. Un phénomène qui touche également les hommes, 25% des interrogés ont également déclaré avoir subi au moins une fois ces violences au cours des 12 derniers mois.

Encore une fois, les auteurs de ces violences sont principalement des hommes.

Les violences faites aux femmes au sein du couple n'ont pas diminué depuis 2002

Quelles que soient les formes de violences déclarées, elles restent plus importantes qu'en métropole : les insultes notamment sont deux fois plus importantes chez les Réunionnaises interrogées.

Les femmes ayant quitté leur conjoint dans l'année déclarent des faits de violences plus graves et en plus grand nombre : 6% d'entre elles ont été menacées de mort et 3% ont été menacées avec une arme voire ont subi une tentative de meurtre.

"Les violences conjugales, ce n'est pas que l'image de la femme battue" explique l'INED, qui fait la lumière sur les violences psychologiques subies par une femme sur trois à La Réunion. Ces violences se traduisent par un contrôle de la personne, une dévalorisation, une atmosphère menaçante à la maison, empêcher l'accès à l'argent, ou encore des menaces sur les enfants.

Le principal sujet de dispute dans les relations conflictuelles concerne la répartition des tâches de la vie quotidienne (34%) et l'éducation des enfants (27%).

Enfin, si ces violences touchent toutes les catégories socioprofessionelles, les femmes sans activité ou sans emploi sont plus nombreuses à être victimes de violences dans le couple. Et plus elles ont d'enfants, plus elles déclarent de faits de violence.
 
Charlotte Molina
Lu 3293 fois



1.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 08/03/2019 13:11

Triste , mais en métropole le rhum est plus cher .

2.Posté par Targie le 08/03/2019 14:11 (depuis mobile)

BONNE FÊTE à toute les femmes !!! Souhaitons que l''Homme accède à la conscience que l''avenir du MONDE c''est ELLES et qu''il en prenne SOIN !!! La traite avec DOUCEUR, AMOUR.... Elles sont PRÉCIEUSES !!!

3.Posté par jean claude le 08/03/2019 14:40

C'est pas simple car il faut porter plainte et si possible avoir des traces observees a l hôpital .

Ce n est pas que l'alcool post 1 mais aussi un probleme d'éducation comme pour les ordures

ce n est pas encore le top mais ca viendra avec le temps

4.Posté par Alex le 08/03/2019 15:15 (depuis mobile)

Plus de violence faite aux femmes plus de mère isolé ... Les gars créoles i gagne pas vive en ménage...

5.Posté par oups le 08/03/2019 15:34 (depuis mobile)

pour 4 # pas que le gars créoles mais le rantine créoles aussi ....au faite pourquoi une comparaison avec la Métropole ?

6.Posté par zorro le 08/03/2019 16:03

Il est amusant de constater à quel point on peut être manipulé par la présentation des chiffres.
"... c'est une Réunionnaise sur 4 qui déclare avoir subi des faits de violence ....... Un phénomène qui touche également les hommes, 25% des interrogés ont également déclaré avoir subi ...."
On trouve évidemment que la situation est déséquilibrée et que les femmes sont bien plus touchées que les hommes, sauf quand on a réalisé que un sur quatre et 25%, c'est exactement la même chose.
Sans sous-estimer l'importance qu'il y a à éradiquer les violences intra-familiales (dont beaucoup de femmes sont également les actrices, notamment sur les enfants) , on peut contester la présentation alambiquée des autres chiffres.
Journée de la femme certes, mais pas au prix de n'importe quelle contorsion statistique!

7.Posté par Alex le 08/03/2019 20:14 (depuis mobile)

A oups c les chiffres qui parlent plus de violence faite aux femmes sur notre île et plus de mère isolé également ( ui ya bcp de fraude) MS pas que ya vraiment des mères celib .... Moi je vais allé plus loin boug créole le mal fondé

8.Posté par elle est pas belle la vie le 08/03/2019 21:35

Rien de surprenant , jaloux et possessif par contre ça ne les empêchent pas d'aller voir ailleurs ,

9.Posté par Jp POPAUL54 le 09/03/2019 07:38

Comme d'habitude..
On est les champions !!!!

10.Posté par Hardcore le 09/03/2019 08:11 (depuis mobile)

Il en suffit d une pour que ce soit trop alors le blablabla des apparatchiks politiques profiteurs on sait que c'est juste pour se faire mousser. Bisous bisous

11.Posté par Ti Tangue zilé zone le 09/03/2019 08:41 (depuis mobile)

C’est drôle et surprenant ce sont les mêmes qui sont agressées...les mêmes isolées....(adeptes de la CAF) si les sondeurs pouvaient donner des explications....

12.Posté par Targie le 09/03/2019 13:05 (depuis mobile)

Pst 11, ce n''est pas drôle, dans tt milieu social !! la femme traité de la sorte pendant des années subit DÉGRADATION au quotidien, l''ESTIME de SOI, la CONFIANCE, l''ENERGIE etc... tt est FRAGILISÉ et doit tt RECOMMENCER !! Lors d''une séparation.

13.Posté par Targie le 09/03/2019 13:16 (depuis mobile)

Souvent perte d''emploi, doit assuré la garde des enfants au quotidien seule en essayant de maintenir les habitudes malgré la situation difficile qu''elle vit, pour que les enfants ne soit pas totalement déboussolé ( école, activités, devoirs,

14.Posté par Ti Zane le 09/03/2019 13:17

rien d'étonnant...

15.Posté par Targie le 09/03/2019 13:19 (depuis mobile)

Tt ça sans aucun soutien moral, ni financier autour d'elle...J'ai un ami qui a voulu la garde il l'a eu et aujourd'hui il demande au juge pour une garde partagée avant qu'il perde son emploi !! Alors voyez ce qui il y a derrière avant de JUGER !!!

16.Posté par Targie le 09/03/2019 13:29 (depuis mobile)

Il faut savoir donc que se RECONSTRUIRE et une étape IMPORTANTE, après un tel vécu et heureusement qu''il y a des aide extérieure, car des familles BANALISENT la situation d''un schéma déjà vu dans le cercle familial souvent dans le DÉNI !!!

17.Posté par Alex le 09/03/2019 14:13 (depuis mobile)

Ti tangue j''aimerais bien participer a un sondage comme tu dis pour expliquer pk une femme se retrouve .. a mendie le rsa et lasf.. on est pas toute des pondeuses ... Pauvre ignards ...quand tu veux j'ai des arguments sur les bougs creoles'.

18.Posté par Jacques André le 09/03/2019 15:36

C sérieux ce sondage, Bizarre! Bizarre! la réunion 800 milles habitants, la métropole 59 millions de plus bizarre! bizarre!

19.Posté par Pamphlétaire le 09/03/2019 16:53

Les tropiques, la chaleur, le rhum, les jolies filles, les...bref, l'outre-mer, c'est l'outre-mer avec ses diversités et la même violence, n'est-ce-pas? Sans oublier le sabre, instrument de travail qui sert de coupe-coupe à tout. Qu'un individu se promène avec un sabre en métropole...

20.Posté par jean claude payet le 09/03/2019 18:46

c'est le moment de sortir nou le pa plis nou le pas moinsssssssss

21.Posté par Question bete le 09/03/2019 20:43 (depuis mobile)

Quid des violences faites aux hommes??

22.Posté par Kayam le 10/03/2019 11:09

@21 ne cherchez pas à voler la vedette aux femmes. Quand ce sera la date pour la journée des hommes, on en reparlera.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >