Social

Violences faites aux femmes: "Les premiers à mal se comporter sont les politiques"

Le 26 juin dernier s'est déroulée l'action "Carton rouge contre les violences faites aux femmes". En cette fin d'année, le Collectif pour l'élimination des violences intra familiales (Cevif) fait le point sur l'année déroulée.

Lundi 19 Décembre 2016 - 12:06

Avec l’opération "Carton rouge contre les violences faites aux femmes" qui s’est déroulée à Bras-Panon, le Cevif a récolté 820,45 euros, destinés aux victimes de violences. "Ce n’est pas beaucoup mais c’est un début" souligne Chantal Jouvenot, la Présidente du Cevif.
 
La manifestation sportive en partenariat avec Passeport Océan Indien, l’Afpar (Assistance à la Formation Professionnelles des Adultes à la Réunion) et la Ligue réunionnaise de football avait pour objectif de rassembler les familles et les couples, tout en les sensibilisant à la problématique des violences intra familiales.
 
Seulement 10% des victimes osent porter plainte
 
Le Cevif rappelle qu’en 2015, quatre plaintes sont déposées dans les commissariats et deux affaires de violences conjugales sont portées tous les jours devant les tribunaux sur notre île. Seul 10% des victimes osent porter plainte. "Je vous laisse imaginer ce que ça représente" sous-entend Chantal Jouvenot. En tout, 1.138 femmes ont trouvé soutien et accompagnement dans les associations de notre île en 2015.
 
"Les premiers à mal se comporter sont les politiques"
 
L’opération a été soutenue par l’Afpar et Frédéric Rousset, chargé de mission à la Direction Générale estime qu’aujourd’hui, le travail doit s’amorcer au sein même de l’entreprise.  "Il est fini le temps ou l’entreprise ne pensait pas être légitime dans cette problématique. C’est un lieu de soutien et d’accès à l’autonomie financière. On a tendance à faire l’autruche mais la problématique concerne tout le monde, toutes les classes sociales. Les premiers à mal se comporter sont les politiques. Pour que les mentalités changent, il faudrait que le législateur condamne à de l’inéligibilité, en cas de violence conjugale, ces gens qui sont sensés donner l'exemple" avance Frédéric Rousset.
 
Yves Bouvier, Président de la délégation Océan Indien des disciples d’Auguste Escoffier parle quant à lui d’un "savoir faire, mais aussi un savoir-être" à diffuser dans notre société.
 
Un retrait massif des subventions du Conseil Départemental
 
Pour le moment, le Collectif pour l'élimination des violences intra familiales ne sait pas quelles seront les subventions accordées pour 2017 et compte donc relancer une opération de levée de fonds. "Le combat des associations est toujours d’actualité. Nous avons eu un retrait massif des subventions du Conseil Départemental pour l’année 2016. Seulement 27% des subventions demandées ont été attribuées. Nous avons dû aller chercher d’autres financements ailleurs pour continuer de fonctionner mais nous n’avons aucune garantie pour 2017" tient à préciser Chantal Jouvenot.
 
L’association compte renouveler l’opération sportive en 2017, pendant le dernier week-end du mois de mars. Elle lance un appel aux Mairies volontaires souhaitant mettre à disposition des équipements sportifs.
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 4068 fois




1.Posté par MARC marie le 19/12/2016 18:13

Je partage ,il faut savoir que le 1 /07/2016 dans hémicycle de l'assemblée nationale 5 députés présents pour lutter contre le sexisme faite aux femmes ."Texte présenté par Mamére et duflot absent) Mais ou se trouvait nos députés Réunionnais !!A la plage?Scandaleux !!

2.Posté par Maitre CoNNar le 19/12/2016 20:15

"Les premiers à mal se comporter sont les politiques" ils ont bon Dos et les Copines ? sat y di ...SI MI TE OU ...
alors qu'elle n'est pas elle et envenime la relation
que des bisounous sur la photo
et la formation des JAF avec les 820.25 € hi hi hi lé pour qui ? Pour comme Ethéve voyage en 1er classe ah ah ah
ou le recrutement des médiateurs dans les tribunaux pour transformer et retranscrire les douleurs de l'un ou de l'autre pour que homme à Femme
et les Femmes volcans nana aussi alors ......

3.Posté par cmoin le 19/12/2016 21:54

Il faudrait que les femmes arrête d'être avec des badboys,délinquants,violents et alcooliques.

4.Posté par klod le 19/12/2016 22:38

"Un retrait massif des subventions du Conseil Départemental ":

il est vrai que d'investir dans le "jardin de dinedar" rapporte plus de voix aux mêmes .............. bonnes fetes les enfants du papa noel ! nou aime les fetes , nou lé foooooormidable .

bon , plus sérieusement , c'est sympa les "fetes" ............. pour les enfants , certes.

mais est ce le role des "institutions" sur une ile à 30% de chomage et où la violence intra familiale est prédominante ?
A chacun ses "priorités" ek nout largent !!!!!!!!!!!!!!!!

5.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 20/12/2016 10:26

À Post.4 - klod:

*Une fois n'est pas coutume... bravo à vous de cibler la Nassimah dans cette scandaleuse mise en scène du "merveilleux", scandaleusement coûteuse, une débauche d'argent facilement "fané", pour le plus grand profit de ladite Nassimah...

*Qui d'autre qu'elle pourrait - pour quelques éphémères paillettes... en période de "crise" - jeter tant d'argent par les fenêtres, en étant sûre du "retour" de la part des gens privés de l'indispensable ?

*Pouvez-vous, Klod, aller plus loin: demander à Nassimah les justificatifs des folles dépenses engagées pour ce honteux feu d'artifice ?

6.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 20/12/2016 15:40

*Que les mâles-politiques-peï n'en aient rien à faire de "la violence-faite-aux-femmes-peï", pourquoi pas?

*Mais les femelles-politiques-peï, plus qu'avares de sororité à l'égard de leurs petites sœurs massacrées ?

*Qui peut encore croire que des Orphé, Bareight ou Bello - parmi les plus "visibles" - ont d'autres soucis que de se maintenir à flot, dans leur pouvoir et prébende, QUI ?

*Qui - encore et toujours - reste dupe de leurs stériles singeries ?

7.Posté par Verolia le 20/12/2016 16:17

sans compter que la Dindar subventionne le mec au rapaces (qui participe au Bonheurs des enfants lol) qui se vante déjà d'installer son parc de 9 hectares dans la forêt de l'Etang-Salé... Lacouture n'aura qu'à ferme sa bouche s'il veut son hôtel 5 étoiles...

sans compter le patinage artistique et comme c'est mignon, Surya Bonaly qui envisage de s'installer et d'ouvrir une patinoire dans le sud...(sur les terrains de l'onf sans doute...)

Que du grand n'importe quoi dans ces collectivités, en attendant la misère y explose, les enfants et les femmes en prennent plein la tronche, sans oublier les étudiants et les jeunes que pole emploi a envoyé en formation (20 millions pour le plan 500 000 formations rien qu'à la run) qui ne cessent de se lamenter sur les ondes radios parce que leurs aides etc n'arrivent JAMAIS !

8.Posté par Lora le 21/12/2016 07:40

Dame Dindar a donc pris la subvention destinée aux asso de défense des femmes pour faire la fête.
Et elle ira pousser des cris d'orfraie que l'Etat baisse ses subventions.
Il faudra bien que cette dame comprenne enfin que le tout gratuit avec nos impots c proprement scandaleux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >