MENU ZINFOS
Faits-divers

Violences faites aux femmes: Le bracelet anti-rapprochement bientôt déployé à La Réunion


Annoncé suite au Grenelle des violences faites aux femmes, le bracelet anti-rapprochement entre en vigueur ce vendredi en France. Il permet de tenir éloignés de leurs victimes les conjoints ou ex-conjoints violents grâce à la géolocalisation. Son déploiement progressif est prévu dès novembre à La Réunion.

Par - Publié le Vendredi 25 Septembre 2020 à 08:11 | Lu 990 fois

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Le décret a été publié ce jeudi au journal officiel: le bracelet électronique anti-rapprochement entre en vigueur en France dès aujourd’hui.
 
Il permet de géolocaliser les conjoints ou ex-conjoints violents pour lutter contre les violences conjugales et surtout les féminicides.
 
Lorsque le porteur s’approche d’une zone dite "de restriction" autour de sa victime et de ses lieux de vie (travail, école des enfants etc.), un système d’alerte se déclenche, permettant aux forces de l’ordre d’intervenir.
 
Ce bracelet a déjà fait ses preuves en Espagne comme le rappelle la presse écrite, et il devrait arriver à La Réunion au mois de novembre. Son administration pourra être décidée par un juge dans le cadre d’une procédure pénale, mais également par un juge aux affaires familiales.


Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Fidol Castre le 25/09/2020 08:27

Le meilleur bracelet anti-rapprochement pour un conjoint violent et dangereux reste la cellule de prison. Un mec qui veut tuer sa femme n'a rien à faire en liberté.

Notre pays est trop faible avec la racaille, les sous-hommes, les raclures de bidet.

2.Posté par eric le 25/09/2020 09:27

post 1 ce n'est pas toujours tue et fort heureusement mais juste pour les hommes ou femmes violents facent a leur conjoint

3.Posté par LadiLafé le 25/09/2020 11:06

'' 1.Posté par Fidol Castre le 25/09/2020 ''
Et les femmes qui tuent leurs maris , on continue à les glorifier.?
Catherine sauvage qui a tué son mari de 3 coups de fusil dans le dos, soit disant qu'elle était violentée.
Les enquêteurs n'ont trouvé aucune trace de violence, récente ou ancienne sur son corps.

4.Posté par Zorro le 25/09/2020 11:18

A propos du glissement systématique depuis l'expression "Violences intrafamiliales" vers celle de "violences faites aux femmes":
Infanticides, pédophiles, complices volontaires de leur compagnon (Voir le cas de Monique Olivier par exemple)...
La violence des femmes apparaît comme un tabou social et historique.
La femme brutale est forcément très minoritaire, très masculine, un peu sorcière, cruelle ou atteinte pathologiquement.
Elle sort du rôle maternel, soumis ou victimiste que la société lui assigne depuis des générations.
Or la violence n'est pas si sexuée qu'on le croit ; l'Histoire le démontre, ainsi que les chiffres en matière de délinquance et de crimes ou les témoignages encore timides d'hommes battus.
Pourquoi la justice, à crime égal, ne condamne-t-elle pas l'homme et la femme de la même manière?
Pourquoi l'égalité devant la justice n'est-elle pas réclamée par les feministes avec autant de force que les autres égalités tout aussi légitimes?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes