Faits-divers

Violences et entrave à la circulation: Peines mixtes pour 3 gilets jaunes

Jeudi 3 Janvier 2019 - 17:29

Trois hommes comparaissaient cet après-midi au tribunal de Champ-Fleuri pour violences sur les forces de l'ordre ainsi que pour entrave à la circulation. Le procès avait déjà été renvoyé une première fois, Laurent.B et Maurille.A étaient libres, Mathieu.M était lui placé en détention provisoire pour cause de récidive. 

Le 3 décembre dernier, le barrage situé sur la route des tamarins au niveau de l'Aire du Tabac, était le théâtre de confrontation entre gilets jaunes et policiers suite à l'évacuation de la chaussée. Repérés dès le départ par des policiers infiltrés en civils parmi les manifestants, les trois hommes sont interpellés et placés en garde à vue. 

Il s'en excuse à maintes reprises à la barre

S'ils reconnaissent tous les trois avoir volontairement fait entrave à la circulation, seul Mathieu.M reconnait avoir jeté des objets sur les policiers à deux reprises. Il s'en excuse à maintes reprises à la barre. Si les faits sont relativement simples, le procureur de la République, Eric Tuffery, insiste sur la gravité des actes. Selon lui, ces hommes ont été repérés et considérés comme menaçant. "Rien ne justifie d'agir de cette façon" conclut-il. 

Le procureur requiert 5 mois avec sursis pour Maurille.A et Laurent.B qui n'ont pas de casier, 5 mois ferme avec maintien en détention pour Mathieu.M qui est en état de récidive légale suite à une précédente condamnation. Mettant en avant la réalité économique et sociale de l'île au moment des faits, les avocats, s'ils reconnaissent l'infraction, insistent sur le côté symbolique des barrages au delà de la sanction pénale qui en découle. 

La cour aura finalement entendu les plaidoiries et pris en compte le contexte, Maurille.A et Laurent.B écopent de 4 mois avec sursis alors que Mathieu.M, arguant un CDD de 12mois, prend 5 mois ferme aménageables.
Regis Labrousse
Lu 2815 fois



1.Posté par Free le 03/01/2019 18:04 (depuis mobile)

Dis Ratenon amène zorange pou ou.

2.Posté par Grangaga le 03/01/2019 19:07

A forss' vantt' so ....."Franss'-Afrik' ", dopi lo tan........
Déza nana toutt' lo mèm' pèpp, d'Alzé, Dakarr' a Pari.....
Y falé byin in zour' lo politik' té y ......fizyionn'.........
A la là nou là.......
Domin la....sar'yia ???????????

3.Posté par Dagober le 03/01/2019 22:08 (depuis mobile)

Peine trop sévère.

4.Posté par didier le 04/01/2019 04:23

coq a zot meme !

5.Posté par Isis le 04/01/2019 10:43

Et pour Bénalla ? Il n'y a rien ? Il est toujours en circulation ???

6.Posté par CITOYEN le 04/01/2019 18:42

LA JUSTICE TROP LAXISME ON NE PEUT PAS ENTRAVER LE DROIT DE CIRCULER LIBREMENT IL FAUT FAIRE PREUVE D AUTORITÉ SANS FAILLE .CE QUI N EST PAS LE CAS ALORS IL NE FAUDRA PAS S ÉTONNER QUE LES MÊMES RECOMMENCENT DE PLUS BELLE .

7.Posté par Grangaga le 05/01/2019 00:02

ON NE PEUT PAS ENTRAVER LE DROIT DE CIRCULER LIBREMENT IL FAUT FAIRE PREUVE D AUTORITÉ SANS FAILLE .

Ek' in n'ile an....klossar'dizacyion........pliss' lo ...bann' syin-éran, dann' outt' somin......
Ou va di a mwin si va gainll' ankorr' sir'kil' libréman....dan in l'av'nirr' pross'.....
A forss' vèy' outt' molé, kan ou marss'.........
Ou, gardd' si ou gainll' pa in kalott'....ou koné pa oussa y sortt' .....
Ou va alé rodd' ....."l'AUTORITÉ SANS FAILLE ", vitt' fé.......ayièrr'......

8.Posté par Fredo974 le 05/01/2019 09:33

Bravo !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >