MENU ZINFOS
Faits-divers

Violences entre détenus à la prison du Port: "Les violeurs, mi aime pas ça"


Par - Publié le Jeudi 13 Juin 2019 à 15:43 | Lu 12779 fois

S’en prendre à un violeur pour sauver l’honneur des femmes. En soi, c’est plutôt héroïque. Mais encore faut-il que le violeur en soit vraiment un et que ses agresseurs ne soient pas, eux aussi, des détenus dans la même prison. Devant la cour d’appel ce jeudi, Dylan N. et Mickaël K. comparaissaient pour violence aggravée commise au sein de la prison du Port. Le premier, 22 ans, reconnaît les faits. Le deuxième, 28 ans, avoue avoir été présent mais assure n’avoir participé à aucune violence. Ils étaient malgré tout bien deux à vider les poches de la victime une fois qu’elle se trouvait par terre.
 
Les faits remontent à l’année dernière. Dylan N. raconte avoir demandé à la victime, un détenu de 56 ans qui jouait aux dominos dans la cour de promenade, pourquoi il était incarcéré. N’obtenant pas de réponse, il se met à le rouer de coups en le maintenant contre le grillage. Un coup de pied aurait causé le déboitement de son épaule et 21 jours d’ITT. Pour le jeune, rien de plus normal, car un surveillant lui aurait dit qu’il s’agissait d’un violeur. "C’est la loi de la détention", affirme-t-il. Du haut de ses 22 ans, Dylan N. compte 22 condamnations sur son casier judiciaire. Depuis qu’il est mineur, il enchaîne les vols et violences. "Je peux pas l’expliquer", avoue-t-il. "Vous subissez votre vie ?" demande la présidente. Il hoche de la tête, puis : "Je veux travailler et changer de vie".

"Je suis le justicier des femmes"

 
Si Dylan N. parvient à se contrôler pour l’audience, ce n’est pas le cas de son codétenu Mickaël K. "Les violeurs, mi aime pas ça", affirme-t-il pour justifier son manque de réactivité devant les violences perpétrées. Mais les magistrats peinent à le croire. Imposant, il parle fort et explique pourquoi il n’a pas souhaité être extrait de sa cellule pour répondre aux questions des enquêteurs : "Je dormais". Il a la bougeotte. Comme s’il en faut peu pour le déclencher. Lui, il en compte 17 des condamnations depuis qu’il est mineur. "La vie rend violent", affirme-t-il avant d’avouer : "Mi travaille dessus, à ce qui paraît j’ai des problèmes".
 
Pour l’avocate générale, les deux hommes font leur "propre loi" en prison et rappelle les mots de Dylan N. : "Je suis le justicier des femmes". Suite à une condamnation à un an de prison en première instance, c’est le parquet – qui avait demandé trois ans - qui a décidé de faire appel. Elle a donc réitéré sa demande et a requis trois ans.
 
La présidente leur reproche leur comportement dans la salle d’audience. Ils sont finalement condamnés à 18 mois de prison. Une peine qui rallonge leur séjour au Port.


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Savanna le 13/06/2019 15:57

"Justicier". ! MDR ! Tu parles d'un pretexte pour se defouler sur un plus faible. Aucun risque de réinsertion pour ces cafards qui n'ont rien a faire dehors. Qu'ils crevent en prison, c'est ce qui peut leur arriver de mieux. Assez de compassion mal placée.

2.Posté par Joseph le 13/06/2019 18:10

Que faire de ces cas, impossible de les insérer, à la moindre occasion, c'est la violence, jusqu'au jour ou...

Il y a un mort.

3.Posté par yabos le 13/06/2019 18:18

Je ne connais pas le fond de l'affaire. Mais tabasser un violeur me paraît un juste rendu pour le mal qu'il a fait.

4.Posté par z9-7-4 le 13/06/2019 18:30 (depuis mobile)

justicier de sa connerie wai!!! mdr

5.Posté par kreol974 le 13/06/2019 19:00

Et le surveillant il devrait la fermer non ?? ah oui , il fait copain avec les
détenus ...

6.Posté par JanK le 14/06/2019 03:08 (depuis mobile)

Qu'on les envoie a Fleury ou au baumettes, ils feront moins les malins j'en suis sûr :)

7.Posté par MARIE le 14/06/2019 05:44 (depuis mobile)

Post 6 " ti cok"
Merci ! Ou la parle pou nou ❤

8.Posté par Cha Man le 14/06/2019 09:18

Quand vont ils séparé les détenus personne aime les violeurs les pédophiles biensure personne n'aiment non plus les assassins mais il y a bcp moins de problèmes arretez de mélanger les détenus et ce genre de problemes disparaitra

9.Posté par sim le 14/06/2019 17:35

justicier la racaille malédiction .

10.Posté par alg le 15/06/2019 19:11

tu tape ton chien 18 mois tu dile de la chique 6 mois mais ou sont les criminelles :)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes