Education

Violences en milieu scolaire : Une équipe mobile de sécurité mise en place

Vendredi 28 Mai 2010 - 07:00

Violences en milieu scolaire : Une équipe mobile de sécurité mise en place
La Réunion n'est pas le département le plus touché par l'insécurité au sein des établissements scolaires. Force est de constater cependant que le nombre d'incidents augmente.

Afin de lutter contre la violence en milieu scolaire, une nouvelle action de prévention est mise en place : une équipe mobile de sécurité (EMS) interviendra dans les écoles pour gérer les situations de crises et faire de la prévention.

Neuf agents, sept hommes et deux femmes, ont été présentés hier aux chefs d'établissement. Un à un, ils ont mis en avant leur expérience d'hommes de sécurité, d'assistants d'éducation, d'éducateurs...

Concrètement, si le chef d'établissement rencontre un problème avec un ou plusieurs élèves (bagarre, agressivité, menaces envers un autre élève ou professeur...), il appelle le service concerné. Là, le Recteur, Mostafa Fourar, valide le déplacement et l'intervention d'un membre de l'EMS. Au sein de l'établissement, ce dernier sera sous la responsabilité fonctionnelle du chef d'établissement qui l'orientera et lui expliquera la situation.

L'EMS est là pour sécuriser, prévenir, rassurer. "L'intervenant permettra de réaliser un travail de fond, contrairement à ce que nous faisions en intervenant après que des faits graves se soient déroulés. Il aura un regard intéressant sur l'ensemble des établissements, et donc sur les fauteurs de trouble", insiste la représentante de la direction de sécurité publique.

A noter que trop souvent certains établissements sont stigmatisés. Or, au regard des interventions jusque là opérées par la sécurité publique, les incidents sont répartis sur la totalité des établissements.

Violences en milieu scolaire : Une équipe mobile de sécurité mise en place

Violences en milieu scolaire : Une équipe mobile de sécurité mise en place

Violences en milieu scolaire : Une équipe mobile de sécurité mise en place

Violences en milieu scolaire : Une équipe mobile de sécurité mise en place

Violences en milieu scolaire : Une équipe mobile de sécurité mise en place

Violences en milieu scolaire : Une équipe mobile de sécurité mise en place

Violences en milieu scolaire : Une équipe mobile de sécurité mise en place

Violences en milieu scolaire : Une équipe mobile de sécurité mise en place

Violences en milieu scolaire : Une équipe mobile de sécurité mise en place
Melanie Roddier
Lu 1895 fois



1.Posté par Cambronne le 28/05/2010 08:02

Vous avez remarqué heureusement qu'il y a l'extincteur 11 pour éteindre l'incendie...

2.Posté par Ded le 28/05/2010 12:39

Punaise , ça va être efficace:
le proviseur d'un établissement où il y a un problème ,prévient le responsable qui prévient le recteur ( s'il n'est pas en métropole ou ailleurs) le-dit recteur donne son autorisation et un membre de l'équipe se déplace ( enfin , si la route du littoral n'est pas basculée, s'il n'y a pas d'embouteillage, si la voiture de l'intervenant fonctionne....)

Quand on connait la réactivité du rectorat et sa capacité à règler les conflits internes aux établissements ( en gros c'est , faites silence , pas de vague et débrouillez-vous)on peut craindre le pire.

Maintenant qu'Hortefeux a signé le décret , il faudrait peut-être équiper les proviseurs d'un tazer , non?
Car pour les conflits bénins , ils savent faire , c'est pour règler les problèmes de violences physiques que ça craint ...et là, la police de proximité arrive déjà souvent trop tard ,alors....

3.Posté par bouboul974 le 28/05/2010 15:03

INEPTIE!
Dans un Premier temps on Retire ceux qui sont en place dans chaque établissement, vu que cela porte préjudice à la sécurité des élèves , on a une brillante IDÉE de mettre 10 AGENTS pour tous les établissement de la Réunion
INADMISSIBLE!
Le Recteur nous prend pour des imbécile! il retire 200 il remet 10 et le compte est bon, dans quelle école il a fait sa scolarité lui.
Que les associations de parent d'élève réagissent !
Quand il y aura un problème je me réserve le droit de porté plainte au nom de la société civil et scolaire pour manquement à responsabilité civils dans l'état de ses fontions

4.Posté par le congo chez tintin le 28/05/2010 20:58

Il suffirait d 'arrêter la déresponsabilisation des mineurs devant la loi, l'impunité de fait dont ils bénéficient depuis bien des années , ainsi que le bla bla des éducateurs...pour remettre en route le système !

5.Posté par bertel le 29/05/2010 07:47

" 4.Posté par le congo chez tintin le 28/05/2010 20:58
Il suffirait d 'arrêter la déresponsabilisation des mineurs devant la loi, l'impunité de fait dont ils bénéficient depuis bien des années , ainsi que le bla bla des éducateurs...pour remettre en route le système ! "


Ben voui ! Mon Dieu ! Vous en avez créés tant que je ne peux tous les combattre.... Lol
Dans chaque établissement, de la maternelle au lycée, construisons un mirador, des cellules à la place des terrains de sport et recrutons des chefs d'établissements, des directeurs et des directrices d'écoles de 1m80 et 90 kg minimum ! Cela évitera le déplacement des forces de police ! Ce ne sont pas de mineurs qui vont nous miner ! Non mais !

Bertel de Vacoa

6.Posté par le congo chez tintin le 29/05/2010 13:12

Toujours caricatural et simpliste mon cher Bertel.....

Tant que les gamins sauront qu'ils peuvent faire n'importe quoi sans risquer plus qu'un blâme ou "un rappel à la loi"...la situation sera ingérable !


Les miradors, portails détecteurs et compagnie qui ne manqueront pas d'exister lorsque les "équipes mobiles de sécurité..." auront fait preuve de leur impuissance ne pourront être que des mesures de protection dérisoires pour protéger les bons éléments et les enseignants de la minorité racaille mineure jouissant de l'impunité, et qui en profite allègrement...


As tu entendu parler de cette mamie harki vivant dans le sud de la France qui a du embaucher un vigile à ses frais pour empêcher les exactions (jets de boule de pétanque, dégradations, vols, insultes...) car le principal du collège voisin et les forces de police étaient dans l'incapacité de remettre l'ordre ?

Je suis sur que tu pourrais avoir avec elle de super discussions sur les gentils mineurs qu'il ne faut pas stigmatiser... et que tu lui montreras comment tu es malin en ramenant ces sauvageons dans le droit chemin !

7.Posté par DUBOIS le 21/07/2010 09:44

IL n’y a pas si longtemps il n'était pas question d’apercevoir un képi à moins d'un kilomètre d'un établissement scolaire. Actuellement, il leurs faudrait presque un flic par classe !…
Certains enseignants de la génération Cohn Bendit « interdit d’interdire » qui ont noyauté les établissements scolaires ont faisant de la politique au lieu de leur métier récoltent aujourd’hui ce qu'ils ont semé … Bien sûr ils souffrent d’amnésie et la situation actuelle est seulement la faute des parents et de la société en général. Heureusement tous ne sont pas à mettre dans le même sac.

8.Posté par Laura le 26/02/2011 15:25

Bonjour,

L'ems est intervenu dans mon lycée et s'est montré très prévenant à la suite de désastreux faits survenus dans notre lycée à la suite des grèves.
Notamment, un de ces membres un certain Laurent; deuxieme photo!
Auriez vous son nom?

9.Posté par bouboul974 le 28/02/2011 08:44

@le congo chez tintin
avez vous déjà été enfants ou même ado?
Tant les parents obligés de Travailler plus au détriment de ces enfants tant le gouvernement UMP diminuant les aides à la sécurité je ne vois pas comment en mettant des miradors cela résoudrais ces violences

10.Posté par Laura le 17/03/2011 19:03

Arf..personne pour retrouver l'homme de ma viiiiie?
L'agent photo numéro 2 :(?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >