Justice

Violences conjugales sur fond d'alcool : 4 mois ferme

Mardi 30 Janvier 2018 - 17:02

[Comparution immédiate] Les faits se sont déroulés le 29 janvier. En couple depuis 4 ans, PA comparait pour violence avec ITT supérieur à 8 jours en état d'ivresse et de récidive. 

Le prévenu et sa compagne BV passent la journée de lundi ensemble, à boire, en présence de leur enfant. Comme l'avoue PA, "on se disputent un peu". 

Ce jour là, vers 3h du matin, BV appelle la police pour violence conjugale. Alors qu'ils se sont disputés toute la journée, BV commet l'irréparable et assène à sa compagne des coups de poing. Elle a attendu que PA soit endormi pour appeler les secours. Selon PA "c'était pas des coups de poing, c'était des claques". Difficile à croire au regard du rapport de police qui fait état de 21 jours d'ITT pour la victime, et d'un taux de 0,83 g/l de sang pour le prévenu. 

Interrogé par la juge, PA finira par reconnaitre : "j'ai donné un petit coup de poing mais à chaque fois on boit ensemble". La magistrat lui fera remarquer "21 jours d'ITT ne correspondent pas un petit coup de poing, vous êtes là pour dire la vérité". L'homme finit par reconnaitre les faits de violence répétés et une consommation de zamal régulière.  

Le procureur de la République insiste sur le fait que l'état d'ivresse n'est pas une excuse mais bien une circonstance aggravante. Les faits se déroulant devant leur enfant, il demande l'ouverture d'une enquête des services sociaux. Pour finir, il plaide pour une peine de 12 mois de prison dont 8 avec sursis, une période de 2 ans de mise à l'épreuve et une obligation de soin.  

La juge déclare le prévenu coupable des faits de violence, prononce une peine de 12 mois de prison dont 8 avec sursis. Elle prononce également une obligation de soins et une interdiction d'entrer en contact avec la victime pendant deux ans. 
Pascal Robert
Lu 538 fois



1.Posté par cmoin le 30/01/2018 17:54

Dites son vrai nom pour qu'il ai honte!
Et la condamnation est trop faible!

2.Posté par Choupette le 30/01/2018 19:01

""on se disputE un peu""u[

3.Posté par Borgos le 31/01/2018 00:56

Et voila toujours l'alcool, la Réunion est connue pour ça l'alcoolisme chronique chez les Réunionnais
Déjà qu'elle a pas déjà trop la côte au point de vue touristique si il faut se faire remarquer par ces faits
divers liés à l'alcool où va t on. Il faut mettre un terme à ce fléau qui est l'alcoolisme sur cette ile ça en devient
malsain pour la réputation...

4.Posté par fabien le 31/01/2018 09:49

"une consommation de zamal régulière."

le zamal ne rend personne violent ! pourquoi le mettre dans l'article ?
pourquoi revenir toujours sur la consommation du zamal alors que ce produit n'est en aucun cas la source ou l'élément déclencheur de violence !

si ils se disputaient tous les deux et tous les jours: c'est parce qu'ils buvaient tous les jours ! et non pas parce qu'il consomme du zamal régulièrement !

si ils consommaient du zamal tous les deux régulièrement : ils feraient l'amour plutôt que la guerre !!!!

et pas la peine de polémiquer pour ceux qui ne connaissent pas !!!! (vous allez vous reconnaître)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >