MENU ZINFOS
Faits-divers

Violences conjugales : L'ancien militaire "dégoupille" sans reconnaître ses responsabilités


Alors qu’il se trouvait dans un village vacances dans l’Ouest, John a une nouvelle fois bu beaucoup plus que de raison et s’en est pris à sa compagne. Ses tentatives de minimiser autant les coups que sa responsabilité n’ont pas convaincu le tribunal.

Par - Publié le Lundi 29 Mars 2021 à 17:33

Violences conjugales : L'ancien militaire "dégoupille" sans reconnaître ses responsabilités
Samedi dernier, à l’arrivée des gendarmes dans le centre de vacances, John présentait un taux de 3 grammes d’alcool par litre de sang et cela sans présenter de signes manifestes d’ivresse au grand étonnement des gendarmes. L’ancien militaire boit énormément et régulièrement pour être aussi résistant. Des consommations anormales d’alcool qu’il justifie "pour pouvoir dormir depuis qu’il est rentré d’Afghanistan". Mais l’alcool ne lui sert que d’exutoire à ses problèmes. Par trois fois, il a déjà été condamné pour des faits de violences conjugales sur diverses de ses compagnes. La dernière condamnation date de décembre dernier. Il a écopé de 6 mois ferme avec aménagement de peine et a déjà tenté de se faire soigner. 

Pourtant, il a récidivé le week-end dernier. La soirée a commencé par un apéritif dans le bungalow voisin. A plusieurs reprises, sa compagne quitte la soirée après une dispute. Finalement, le couple rentre dans ses quartiers. John veut mettre de la musique alors que les nuisances sonores sont interdites au sein du village vacances. Sa compagne n’est donc pas d’accord. La discussion s’envenime, John lui met une gifle, donne un coup de pied dans une chaise sur laquelle elle est assise et tente également de l’étrangler. "Je voulais lui mettre un coup de pression pour qu’elle arrête de me prendre la tête". John reconnaît les faits mais en impute l’origine à sa compagne qui aurait en quelque sorte "fait monter la sauce".

Quant aux coups portés, ils n’étaient "pas très forts". Finalement pour arriver à une telle situation de violence, "il faut être deux", tente-t-il encore de minimiser, déterminé à ne pas retourner en prison. 
 
Le profil d’un John qui "dégoupille" sans reconnaître sa pleine responsabilité dans cette scène de violence, inquiète le parquet. 
 "Il ne vous dit pas qu’il n’est pas responsable mais qu’il ne trouve pas la solution", plaide son conseil, sans succès. 
 
John est condamné à 18 mois de prison dont 6 avec sursis probatoire de 24 mois. Le tribunal ordonne une obligation de soins, d’indemniser la victime de 600 euros et d’effectuer un stage de responsabilisation pour les auteurs de violences conjugales. Il a également l’interdiction d’entrer en contact avec son ex-compagne et a été maintenu en détention. 


En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Rambo le 29/03/2021 20:28

john rambo aussi aprés ses missions a eu la main légere sur les femmes
de plus rambo aprés etre revenus d afganistan et d autre pays ou, les femmes
etaient troqués contre de l alcool par les militaires au pouvoir
ou alors ellles etaient
assisent a attendre les clients étranger par le regime militaire en place bref
peut etre que ce monsieur a un trauma a cause de ses combats et des pays qu il a visité et du mal avec la vie civil

2.Posté par Justice implacable ! le 30/03/2021 11:01

Poste 1: et alors, ça justifie son déchaînement de violence sur sa compagne? Donc, il est malade, qu'il se fasse soigner !
Par contre, vous soulevez qq chose d'intéressant : trop de malades intègrent l'armée assez facilement! C'est une usine à "dégoupillage", cf les faits divers et autres crimes de masse. Il y a un souci que leur nouvelle profession ne va pas aider.

3.Posté par PAUSE le 30/03/2021 12:10

Militaire ou pas un con reste un con. Pourquoi quand il s'agit d'un autre corps de métier on ne précise pas.

4.Posté par bruce le 30/03/2021 13:12

les premières professions qui se rendent coupables de violences conjugales sont les métiers d'autorité : policiers, gendarmes, militaires. Stats officielles.

5.Posté par Fé pas le couillon ! le 30/03/2021 13:51

Fé pas le couillon PAUSE, y précise ! Simplement, certains, les militaires et nos forces de l'ordre veulent laver plus blanc que blanc, donc ils nient l'évidence quand il s'agit de dénoncer leurs méfaits. Idem pour les profs ici, etc.
Bon, ne ne va pas le plaindre, au trou !

6.Posté par Réfléchissons ! le 30/03/2021 14:22

Post 4 : merci pour vos théories fumeuses ! On peut ne pas les aimer et être honnête et juste dans ses propos ! Pour info ignare :
" Des femmes victimes, sans distinction selon les catégories socioprofessionnelles :
Les violences dans le ménage touchent principalement les femmes. Ces dernières représentent 67% des victimes. Cette surreprésentation des femmes parmi les victimes concerne toutes les catégories socioprofessionnelles et principalement la catégorie « employés» (84 % des victimes sont des femmes) et des «personnes sans activité professionnelle » (77 % de femmes). Les femmes sont notamment surreprésentées parmi les victimes de violences sexuelles toutes catégories socioprofessionnelles confondues (88%).
Contrairement au sexe des victimes, l’âge diffère selon la catégorie socioprofessionnelle. Les victimes «agriculteurs exploitants» ont principalement entre 40 et 49 ans (58 %). Plus des deux tiers des victimes «artisans, commerçants et chefs d’entreprise » et des « cadres et professions intellectuelles supérieures» ont entre 30-39 ans et 40-49 ans (69 %). Les victimes regroupées dans les catégories des «ouvriers», «professions intermédiaires» et « employés» sont plus jeunes, entre 18-29 ans et 30- 39 ans (respectivement 68 %, 65 % et 62 %). Près des trois quarts des victimes «sans activité professionnelle » ont entre 18 et 29 ans (71 %). Rappelons que cette dernière catégorie inclue les étudiants.
Les cadres déposent moins plainte que les autres catégories socioprofessionnelles : les victimes «agriculteurs exploitants», «artisans, commerçants et chefs d’entreprises» ainsi que les « cadres et professions intellectuelles supérieures» sont les catégories socioprofessionnelles qui déposent le moins plainte (respectivement 6%, 6% et 4%). De nombreuses études ont montré l’influence négative du niveau de revenu ou d’éducation sur les victimes de manière à ce que plus le niveau est élevé moins les victimes ont tendance à reporter les faits aux autorités.
etc; "
Bref, vos stats sont toutes sauf officielles et n'alimentent que votre cerveau pour ne pas dire plus. En la matière, il n'y a aucune limitation à une catégorie socioprofessionnelles, malheureusement. Elles trinquent toutes mais certains arrivent à mieux cacher ses violences ou connaissent mieux les rouages du systèmes afin de s'en sortir.

7.Posté par Lisbeth le 30/03/2021 15:37

,@ a tous ceux qui adoptent des gremlins, @1- 3-4-5 prenez soin de ne pas leur faire un shampoing après minuit, ni les promener sous la pluie, ni positionnez une lampe, sur leur calvitie, plus que naissante, en façon Gestapo, sinon voilà ci-dessus l animalerie, qui en ressort!
Et lorsque vous sortez attachez les à un poteau électrique qui sait...avec un peu de chance;)
Les gens ici n ont t ils pas de prénoms? On leur donne le nom de chiens? ou de noms communs? ? ? ? ?

8.Posté par Lisbeth le 30/03/2021 15:49

L enfer, c est les autres, disait Sartre, et Abd El Malik lui répondait aux victoires de la musique: mais c est les autres, c est les autres, c est pas moi, pas moi, pas moi, d un air ironique, et je rajoute, comment veux tu que moi, je, et moi-même soyons en faute, me, I, and myself, on est au top...du top, du top, du top à l infini...< et auto reverse> comme le crie les navets dans le panier de vieux légumes...

9.Posté par Lisbeth le 30/03/2021 15:55

Alors jaloux, les 1-3-4-5? C est pas en piquant mes mots, que vous deviendrez brillants, après il faut bien les placer les mots et avoir un cœur et une réflexion pour obtenir le même résultat iiiiii
Le 2 tu les a toi! pourquoi tu n essayes pas?
Exemple, je place Pause, en fin de propos, quand j arrête de parler, et pas pour annoncer que je vais parler idiot!

10.Posté par Tisane le 30/03/2021 17:48

@Lisbeth : ou l'a rien compris, prends un tisane pou calme out nerfs ! Quel verbiage ! Hum, charabia en fait !

11.Posté par A l'origine du meuble héraldique le 30/03/2021 18:23

Il est temps de poser des mots sur ce mal qui engendre des mâles qui ne font pas de pause dans leur violence aux autres ! Stop à la pose de sparadrap PAUSE ! Posé comme tel, le problème ne peut être éludé et encore moins posé, telle une fleur de lis sur la page de couve d'un énième rapport d'enquête bête d'une quelconque commission.

12.Posté par tikaf le 30/03/2021 19:26

Après pour ne pas le défendre beaucoup de militaire quitte l'institution sans avoir eu un suivi pour choc post traumatique.... Vous les gens normal vous ne savez pas ce que de vivre des scène de combat voir son binôme se faire tuer ou voir des civils se faire tuer ou des suicid bomber!!!
Alors avant de commenter ou dire de choses qui vous dépasse renseignez vous un minimum.
Et je précise je sais de quoi je parle

13.Posté par PAUSE le 31/03/2021 08:03

Pour ceux qui n'ont rien compris "PAUSE" c'est mon nom de famille. Alors respecte un peu! moi je ne me cache pas dernière un pseudo ou un prénom qui n'existe pas. Et pour terminer, je ne défends personne, je dis juste qu'un CON reste un CON....

14.Posté par Lisbeth le 31/03/2021 13:52

@Réfléchissons! pause tisane.

Réfléchir, c est brillant, réfléchir la lumière qu'il y à dans nos âmes, toutes plus ou moins marquées par nos choix de vies,
@hein 12? moi, je me mets à votre place, j ai rencontré une psy spécialisée en retour de "guerriers" à domicile, qu'est ce ou qui vous a poussé à faire ce choix, car vous aviez votre libre arbitre tifak, pouvez vous tous m offrir Vos Chers Prénoms, réels ou non, le mien est inspirée d une héroïne de la trilogie millénium, je lui ai rendu hommage hier, et vais voir, si là-haut nous l a envoyé ou non?
Je suis sous le joug de son libre arbitre à lui;););)

15.Posté par Lily le 31/03/2021 14:32

@ne t inquiète pas mon 11, si les 2 ou 3, oui revenue en arrière n arrête pas leur comédie, ils retrouveront leurs 3 identités sur le site mediapart où je travaille...je veux sauver zinfos, je le ferai à l aide de mon acoeur;) l hôtel c'etait avant...;)

16.Posté par Lily le 31/03/2021 14:37

@ pause et souris clic clac!
Tu vas avoir ton nom et ta photo dans tes deux médias préférés;)
Zinfos et media a part, c est pour ça que je m interesse, j aime ou je déteste les gens a part c est selon, qu il se trouve du côté du jardin qui fait du bien ou celui qui fait du mal!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes