MENU ZINFOS
Faits-divers

Violences conjugales: "Elle hurlait comme si elle allait mourir"


Par SH - Publié le Vendredi 31 Janvier 2020 à 17:48 | Lu 6163 fois

"Il doit réaliser à quel point les violences conjugales sont dangereuses", a affirmé la procureure ce vendredi devant le tribunal correctionnel. Pour le moment, ce n’est certainement pas le cas. Alors que des femmes meurent tous les trois jours en France, J.M, 30 ans, garde cette mauvaise habitude.
 
Jugé en comparution immédiate pour des faits de violences sur sa compagne qui remontent à novembre décembre et janvier, il conteste. C’est lui qui serait séquestré chez sa belle-mère et battu par sa copine alcoolique. Les hématomes et l’œil au beurre noir ? "Quand elle est saoule, elle se cogne contre les meubles" et "On se bat, je me défends".
 
Mais le 28 janvier, les voisins voient une femme courir dans la rue en criant. "Elle hurlait comme si elle allait mourir", témoigne une dame. En effet, la victime raconte avoir reçu des coups aux jambes, avoir tenté de s’enfuir une première fois, mais avait été rattrapée puis tirée par les cheveux jusqu’à la maison. Puis une deuxième tentative, mais elle est traînée à nouveau jusqu’au garage. La troisième fois est la bonne, elle se cache et attend sa mère. Cette dernière, également victime, raconte avoir subi des insultes, menaces, une effraction, au long des années. Au bout de sept ans, elle ne veut plus le voir. Sa fille boit, certes, "mais s’il n’est pas là, elle est tranquille".
 
J.M est finalement condamné à 24 mois de prison, dont 12 avec sursis, ainsi que la révocation de deux autres peines de sursis – car en récidive – qui s’élèvent à 10 mois. Un total de 22 mois de prison ferme, l’obligation de soins et l’interdiction de se rendre au domicile ou de prendre contact avec les victimes.




1.Posté par Grangaga le 31/01/2020 21:29

...................Opium......................................................

Ou lé in fou
In fou konm' nana plin an vill'
Konm' nana plin dan lo péï
Konm' nana plin partou dan lo mondd'

Koman èmm' a ou
Kan mi rekoné k'sora dificil'
Ke sora in bléssirr' po la vi
Ko fon d'mon kèrr' mi sa mor'fondd'

Kan l'ès'pwarr' lé pèr'di a zamé
Di a mwin koman ou pé tan ès'péré
Koman ou pé ankorr' sourirr' pou de vré
Lé pa possibb' ou dwa ètt' lo dèr'nyié

A koz' kouraz' ou la pa pèrr' manké
Alorr' k'mwin té lo promyié po pléré
In sèl' tangaz' mi poura pi sipor'té
Vi outt' l'èk'zil' in zourr' pé t'èttt' nar' retrouvé

Mé ou lé tèl'man dou
In dou konm' y trouvv' pi an vill'
Konm' y trouvv' pi dan le péï
Konm' y trouvv' pi di tou dan lo mondd'...........................

2.Posté par Tamere le 01/02/2020 06:02 (depuis mobile)

Ainsi va la vie ici bas

3.Posté par martin le 01/02/2020 09:07

les mefaits de l'alcool dont les reactions peuvent etre bonnes ou tres mauvaises

Souvenez l'affaire Cantat bertrand

Alcool et drogue sont des mélanges detonnants mais souvent utilisés de nos jours

4.Posté par C’est génétique le 01/02/2020 10:01 (depuis mobile)

Post 3,
Ah oui c’est vrai! Cantat Bertrand! Mais il doit être un réunionnais parce que ça n’arrive qu’à La Réunion et que par les Réunionnais ce genre de violence.
Pauvre Réunion! On n’en a pas fini avec tout cela! Pfff

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes