MENU ZINFOS
Société

Violences conjugales : ​Un dispositif de pré-dépôt de plainte mis en place au centre hospitalier de St-Benoît


​L’Est de l’île est le second arrondissement le plus touché par les violences conjugales à La Réunion. Une convention a été signé ce 3 septembre afin de permettre aux victimes de violences conjugales de réaliser un pré-dépôt de plainte au sein du GHER de Saint-Benoît. Voici le communiqué de la préfecture.

Par - Publié le Jeudi 3 Septembre 2020 à 10:25 | Lu 621 fois

Le Préfet rappelle que le premier pilier de l’égalité entre les femmes et les hommes, déclarée grande cause du quinquennat par le Président de la République, est la prévention et la lutte contre les violences conjugales. Cette volonté s’est notamment traduite par l’engagement d’une réflexion collective conduite dans le cadre du premier Grenelle de lutte contre les violences conjugales qui a débouché sur une série de mesures parmi lesquelles figure celle de l’accueil des victimes et l’accompagnement à la déclaration des faits.

Cette mesure qui correspond à une étape constitutive dans la rupture du cycle de violence est d’ores et déjà opérationnelle à La Réunion grâce à la signature d’une convention le 3 septembre 2020 par le Préfet, en partenariat avec M. Eric TUFFERY, Procureur de la République de Saint-Denis, Martine LADOUCETTE, Directrice de l’ARS, M. Lionel CALENGE, directeur général du CHU de La Réunion et du GHER, le Général Pierre POTY, commandant de la Gendarmerie de La Réunion et M. Jean-François LEBON, directeur du Département de la Sécurité publique ; convention qui permet aux victimes de violences conjugales de réaliser un pré-dépôt de plainte au sein du GHER de Saint-Benoît.

L’Est de l’île, second arrondissement le plus touché par les violences conjugales, est le premier territoire à expérimenter ce dispositif. Les professionnels de santé du GHER ont pu constater que de nombreuses victimes rencontrent des difficultés à porter plainte. Cela a permis à ces derniers de saisir tout l’enjeu qui entoure l’autorisation du pré-dépôt de plainte en milieu hospitalier. Finalement, il s’agit de permettre une prise en charge coordonnée et efficace de la victime par des professionnels formés.

Au plan opérationnel, la convention précise les modalités de coopération entre les services du GHER et l’Unité médico-légale du CHU de La Réunion pour la prise en charge médicale des victimes. Elle permet de proposer aux victimes de renseigner un pré-dépôt de plainte qui ne les engage pas et qui leur laisse un délai de réflexion. Sous réserve de l’accord de la victime, celui-ci sera ensuite transmis aux forces de sécurité intérieure qui pourront contacter la victime pour évaluer sa situation et ainsi l’accompagner dans ses démarches.

La signature de cette convention conforte une dynamique territoriale, impulsée par la Sous-Préfète de Saint-Benoît, avec le soutien de la Direction régionale aux Droits des Femmes et à l’Égalité et la contribution des associations et des collectivités, déjà bien ancrée au niveau de l’arrondissement Est. Cette initiative s’inscrit dans la continuité du premier contrat local de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, en place depuis août 2019, et de la cellule dédiée à la prise en charge opérationnelle des victimes de violences conjugales.


Amandine Dolphin
Rédactrice en chef adjointe - Passionnée de jeux vidéo, scrolleuse compulsive sur les réseaux... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Papapio "Pères Amor" le 03/09/2020 12:53

"1er pilier d'égalité entre femmes et hommes, est la prévention et la lutte contre les violences".

NON, il vient Après le droit des Enfants a être éduqués par leurs 2 Parents... C.est inscrit dans la Déclaration des Droits de l.Enfant" ratifiée par la France et bafouée depuis 20ans.

90% des Enfants et Pères déboutés de l.application des Lois Françaises sur la Parité éducative dans les JAFs sous le silence complice de Ceux qui en Vivent...
Le seul domaine dans lequel la Présomption de culpabilité de Genre est appliquée contre les Pères, avec des sanctions qui durent 20ans, sans possibilité que la Mère soit condamnée pour allégation mensongère, impliquant conditionnement psychologique des Enfants et impossibilité d.ètre réhabilité auprès d.eux ensuite...

Qui peut cautionner les violences contre les Femmes?! Personne... Qui cautionne les violences et sanctions de genre masculin ?! TOUS. Ça rapporte un max de blé et ça permet de faire financer la "monoparentalité féminine de L.Outreau Mère" par les Pères plutôt que par l.état.

Les Femmes contre la Parité a 90%?! Oui... Mais alors sans violence des Pères qui doivent subir et surtout Payer (merci la Caisse d.Allocation Feminine) sans vague, sinon les sanctions lourdes TOMBENT...

60% des couples séparés dont 90% de pères condamnés aux JAFs: clairement les Pères sont la CIBLE.
C.est "InFemme"

2.Posté par Rue la gare le 03/09/2020 19:45

Des foi si la violence arrive c est à cause des deux côté d aller voir ailleurs en cachette mais la vérité
Éclate tous éclate alors on agresse on insulte et pour certaine on marché à tête basse dans certain endroit

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes