Faits-divers

Violences, alcool et zamal: condamné à 3 ans de prison avec sursis et obligation de se soigner

Samedi 30 Juin 2018 - 06:59

Un homme avait violemment agressé sa compagne chez elle à Saint-André, le 23 mai dernier. Celui qui a déjà passé une partie de son enfance en prison écope de nouveau de trois ans avec sursis. Considéré comme dangereux, il devra également se soigner.


Violences, alcool et zamal: condamné à 3 ans de prison avec sursis et obligation de se soigner
Alors que l'homme était affalé sur le canapé, "sa compagne lui fait remarquer qu'il devrait 'rentrer dormir'", comme le souligne le JIR. Mais c'est alors que ses vieux démons se sont réveillés: il s'est muni "d'une barre puis d'un sabre japonais en bois de décoration pour la rouer de coups". Une fois sa compagne au sol, il a même tenté de l'étrangler. 

Les filles de la femme tentent de la sortir de cette affaire, en vain: "l'une se fait casser une chaise sur le dos. Avant de subir une clé de bras, elle reçoit un coup de genou", confie le JIR. L'autre jeune fille, âgée de 11 ans, a alerté les forces de l'ordre et l'homme a été intercepté. Mais ce dernier, placé en garde à vue, nie totalement les faits.  

A la barre du tribunal correctionnel de Saint-Denis, il a même été violent avec les policiers eux-même. Il confie ensuite: "je bois pour oublier des choses". L'homme a en effet un lourd passif avec pas moins de 14 mentions à son casier. Il a même écopé d'une prison ferme à seulement 13 ans. 

Malgré une justice et une compagne compréhensive, "l'expert psychiatre décrit un homme 'border line', sans limite ni règles de vie. En un mot: 'dangereux'". 

"Le substitut Fanny Gauvin requiert quatre ans de prison dont un an de sursis et mise à l'épreuve pendant trois ans avec obligation de soins, d'indemniser les victimes et interdiction d'entrer en contact avec elles", explique le JIR. L'agresseur écopera finalement de trois ans avec sursis, toujours avec les mêmes autres conditions. 
Charline Bakowski
Lu 1979 fois



1.Posté par nono le 30/06/2018 07:39

un homme dangereux qui est en liberté ?????? merci la justice

2.Posté par Malagasy le 30/06/2018 11:49

Mais c'est peine perdue 3 ans avec sursis ça ne veut rien dire du tout
Et ne parlons même pas des obligations de soins.....
C'est un coup d'épée dans l'eau les prisons sont pleines de toute façon.

3.Posté par Zarin le 30/06/2018 20:30

Est-il possible de greffer un cerveau?

Transplanter un cerveau n'est pas encore à la portée de la médecine actuelle. Par contre les greffes de cellules souches de neurones sont très prometteuses. De son côté le neurochirurgien Sergio Canavero prétend avoir réussi la première greffe de tête humaine... d'un cadavre à un autre...

4.Posté par Madigator le 30/06/2018 23:09 (depuis mobile)

Je comprends de moins en moins ces hommes et femmes de la soi disant justice française, c'est comme si tout est à l'envers

5.Posté par Nmr le 01/07/2018 16:02 (depuis mobile)

Soigner pas soigner enferme sa à vie.li devait dormir comme un cochon qui bave dans fauteuil ,son madame la jure à li normal

6.Posté par cmoin le 01/07/2018 16:22

Lourd casier judiciaire mais il n'ira pas en prison quand même!
La justice complice!
Ce genre de personne ne doit jamais être en liberté!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 23:28 Les barrages levés sur la quatre-voies de St-Louis