MENU ZINFOS
Politique

Violences à Saint-Benoit : Jean-Hugues Ratenon alerte le ministre de l'Intérieur


Le député Jean-Hugues Ratenon alerte le ministre de l'Intérieur concernant l'insécurité à Saint-Benoit et lui demande d'étudier ses propositions visant à "réveiller les consciences de nos gouvernants".

Par N.P - Publié le Mercredi 26 Janvier 2022 à 16:55

Violences à Saint-Benoit : Jean-Hugues Ratenon alerte le ministre de l'Intérieur
Le courrier du député :

Monsieur Le Ministre,

Des violences sans précédent se sont déroulées ces derniers jours à Saint-Benoît dans le quartier de Bras-Fusil, et plusieurs personnes, étant au mauvais endroit et au mauvais moment, furent prises à partie.

Ces jeunes terrorisent la population et installent un système de terreur dans les cités.

Sachez que je condamne avec la plus grande fermeté ces actes ignobles et inhumains perpétrés par des hordes de jeunes hors la loi qui ne respectent pas la vie en communauté.

Monsieur le Ministre, le climat est très préoccupant. Que compte faire l’État pour lutter contre cette montée de violence ?

En effet, à maintes reprises, j’ai alerté le Gouvernement.

- Pour mémoire, en date du 25 janvier 2021, j’avais interpellé sur l’insécurité à Mayotte et à cette forme de (terrorisme) urbain. Entre autres, je disais « nous savons tous que ce qui se passe à Mayotte est en train d’être importé à petit feu dans plusieurs villes de La Réunion ». J’avais aussi, à cette même date, dit que les élus de Mayotte n’étaient pas écoutés et que les violences s’aggravaient et en plus des résidents, mettaient en danger les Réunionnais et les Français de l’Hexagone travaillant à Mayotte. J’avais clairement signifié que les délinquants sans papiers devaient être exclus du territoire afin de protéger la population et stopper l’extension du phénomène de l’insécurité. Vous n’avez apporté aucune solution à cela, ni à moi, ni aux élus de Mayotte. Pourtant la situation est grave à Mayotte et les phénomènes à La Réunion sont totalement liés.

- Par la suite, le 2 mars 2021 dans l’Assemblée Nationale, je suis revenu à la charge en alertant encore une fois le Gouvernement sur l’insécurité et les violences à La Réunion, de notre proximité avec Mayotte, ainsi que la mauvaise politique d’intégration menée qui conduit à des violences sporadiques.

J’avais alerté que ces phénomènes ne pouvaient être dissociés du banditisme et des réseaux de drogues. Pour faire face à cela, j’avais abordé la non-application de la loi LOPPSI 2 à La Réunion et l’absence de polices aux frontières au port maritime, alors qu’il est la porte d’entrée des drogues.

En réponse à mes interrogations, votre Gouvernement par la voix de Marlène SCHIAPPA fut totalement déconnecté. Et à ma remarque sur le fait qu’elle ne répondait pas à la question dans l’Hémicycle, elle m’a rétorqué « n’importe quoi ! ».

« N’importe quoi », Monsieur le Ministre, mais malheureusement ce qui devait arriver arriva. Des scènes de violence réapparaissent à Saint-Benoît et dans plusieurs quartiers, tels que BrasFusil et Cité Labourdonnais le 3 novembre 2021. Et nous sommes tous conscients que la consommation de drogue est une des causes.

Devant ces constats, en conférence de presse le 7 novembre 2021, j’ai fait un certain nombre de propositions afin de réveiller les consciences de nos gouvernants.

Comme vous le savez, malgré la satisfaction des autorités, je ne suis pas resté là, je suis remonté au créneau car les braises couvent dans les cités de Saint-Benoît.

- C’est pour cette raison, que dès le début de cette année, c’est-à-dire le 11 janvier 2022, je n’ai pas hésité à vous questionner une énième fois sur l’application de cette loi LOPPSI 2 à La Réunion, notamment à Saint-Benoît.

Votre réponse par la voix de Geneviève DARRIEUSSECQ m’a désagréablement surpris par son inconscience de la situation sur le territoire de La Réunion. Votre réponse, en effet, n’a été aucunement utile sur le sujet car vous m’informiez que le Gouvernement faisait du bon travail et que les violences étaient en diminution sur notre île, et notamment un plébiscite du CLSPD, une panacée qui allait tout régler.

Mais dans la semaine du 17 janvier 2022, tous les soirs, plusieurs dizaines de jeunes se sont rendues dans le quartier de Bras-Fusil et de Bras Canot afin de se battre entre bandes rivales et s’en prendre à toutes les personnes qui croisaient leur chemin. Deux personnes, n’ayant aucune relation avec ces bandes, ont fait les frais de ces violences inacceptables. Un jeune fut passé à tabac par une vingtaine d’individus et laissé pour mort. Il est toujours hospitalisé et souffre de traumatisme crânien et de perforations aux poumons. Un autre homme de 70 ans, fut blessé par une quinzaine d’individus, alors qu’il conduisait avec sa femme et son enfant autiste. Il subit des jets de galets et eut la mâchoire ensanglantée, ce qui lui a valu également une hospitalisation et une opération.

Monsieur le Ministre, constatez maintenant que l’heure est grave. Constatez aussi, que les violences de ces derniers jours montrent que les problèmes s’amplifient et risquent de s’installer durablement à La Réunion.

Je voudrais, par cette lettre, que mes propositions soient étudiées et que des réponses concrètes soient apportées.

D’autant plus que le premier magistrat de la ville concernée, dépassé par l’ampleur du phénomène de violences, supplie maintenant l’aide de l’État et je pense qu’il ne sera pas en opposition aux propositions émises. Il est urgent d’organiser une réunion de concertation et de demander à Monsieur le Préfet de déployer le dispositif police/gendarme sur la ville de Saint-Benoît.

L’état doit être garant pour que justice soit faite aux victimes de ces violences.

Autre aspect, des voix arrivent jusqu’à moi pour m’informer qu’une partie des délinquants incontrôlables de Mayotte débarquent à La Réunion avec la bénédiction des services de l’État. Pensez-vous que la gestion des problèmes de délinquance à Mayotte passe par le transfert de cette même délinquance à La Réunion ? Si tel est le cas, il faut stopper cela le plus rapidement possible et faire le nécessaire pour régler ce problème.

Monsieur Le Ministre, je vous saurais gré de bien vouloir porter une attention particulière à mes préconisations. Je vous remercie de bien vouloir me tenir informé.

Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Monsieur Le Ministre, l’expression de ma très haute considération.

Jean-Hugues Ratenon
Député de La Réunion


COPIE : Ministre des Outre-mer




1.Posté par Jp POPAUL54 le 26/01/2022 17:55

Le lanceur d'alerte a pris l'affaire en mains, alors ... nous sommes sauvés !!!

2.Posté par Espoir le 26/01/2022 18:18

M. Ratenon je vous informe que le maire de st Benoît est à la manœuvre qu'il a fait des propositions aux services concernés. Je crois qu'il sera entendu et votre courrier aux gouvernement n'a aucun sens.

3.Posté par valeo le 26/01/2022 18:32

ZINFOS 974
Pourquoi publiez-vous les courriers des députés?
C'est leur travail.
Vous voulez que je vous envoie le mien?

4.Posté par Lilian le 26/01/2022 18:51

Pour une fois un homme politique ose dire la vérité...

Pendant que les autres se couvres par peur d'être accusé de racisme ou autre. Au legislative certain vont être viré !!

Mr RATENON vous devriez demander des contrôles et des audits de l' IGPN concernannt les mesures de luttes mises en places par les commissariats ??

Je suis compte d'augementer betement le nombre de policier/gendarme comme la demandé mr Selly car il n'y a pas des emeutes touts les jours mais je suis pour une strategie de lutte renfoncer et cooéperante des commisariats...

Voyez vous, Pdt que les violences perduraient, il était plus urgent de donnner des pv sur les routes ou a l'aeroport au lieu de venir en renfort...

On voit ici un gros manque d'organisation des forces de l'ordre à La Réunion, alors que faites vous MR LE PREFET pour mettre en place une cooéperation qd il y a ce genre de situation...

C'est la faute de l'aurorité publique qui est mal organisé, car on peut limiter bcp de dégats avec un traavaille de cooépération

5.Posté par gos Laurent le 26/01/2022 15:58

si la justice fait rien !! alors laisse à zote rentré à la réunion !! créole les comme un marmite cocotte !! quand la pression sera Trop fort !! nous fera la loi par nous même !!! c'est juste un question temps !!! ici néna des gars que mi connais y peut être très violent , mais avec l'âge et les enfants zote la calmer !! mais jusqu'à quand ??? quand va pété sera Trop tard pour zote.

6.Posté par Virgile le 26/01/2022 22:25

Post 4 Lilian: Vous devriez demander à votre idole Ratenon de vous enseigner l'orthographe, mais en est-il capable?

7.Posté par La morue le 26/01/2022 23:06

Comme à son habitude, JL Ratenon arrive après la guerre pour montrer son jabot avec lettre à l'appui. Le surveillant des faits divers sait il que le maire n'a pas "supplié" l'aide de l'Etat mais l'a exigé comme se doit un maire dont les prérogatives sont limitées en matière de sécurité à la population. C'est l'Etat qui détient le pouvoir de faire intervenir policiers et gendarmes. Un député, un élu régional et ex candidat à la Mairie de Bras Panon, aurait du le savoir ?! Vraiment ignorant ou pervers ? Car en filigrane M Ratenon a voulu sournoisement mettre en avant les difficultés de Selly face aux turpitudes de l'équipe d'avant... qui avait fait voter pour vous. C'est pas bien ça Monsieur le Député de profiter du chaos pour dire que Zorro arrive ! Surtout en période d'élections législatives où votre candidature est avancée contre un élément de Banian. Pas bien du tout, pas bien du tout ! Votre sincérité sent la morue... comme on disait avant. Je n'ai rien contre la morue.. j'adore, mais contre le mensonge permanent. Du coup, quelle valeur donner au contenu de votre énième lettre ? Voulez vous vraiment défendre les bénédictins ? Je me le demande.

8.Posté par Leconardel le 26/01/2022 23:12

Li c’est le pétard mouillé qui sert à rien, li pete pa et li emmerde à où longtemps en restant à terre comme pou fait la figuration

9.Posté par almuba le 27/01/2022 07:38

A quand la fin de son mandat pour qu'il disparaisse des radars

10.Posté par Espoir le 27/01/2022 07:48

Jeanne d'arc entend des voies quel rigolo ce Ratenon

11.Posté par Zendives le 27/01/2022 09:17

Si jamé ce dépité té un vré dépité, li noré peut-être konet' que personne la suppli l'Etat mé que Selly la demande a l'Etat de prendre ses responsabilités.

12.Posté par Cefric le 27/01/2022 12:22

Au moin un député i interresse a li a nous au cas où zot connais pas selly t bien au courant de se qui se passe à bras fusil mais comme li besoin des voix pour élection li la donne des truc donc les t gg pu bouger Ben la n'a bien voir cmt li sa en sorte a li

13.Posté par Olivier le 28/01/2022 02:23

Je crois que tôt ou tard, ce sera à la population Réunionnaise de faire le sale boulot et de s'organiser en milices punitives.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes