MENU ZINFOS
Faits-divers

Violence sur conjoint : 6 mois ferme pour lui avoir tiré les cheveux


Le tribunal judiciaire de Saint-Denis avait à juger, dans le cadre de la comparution immédiate, une nouvelle affaire de violence sur conjoint et, une fois encore, le mise en cause était en récidive et fortement alcoolisé !

Par - Publié le Lundi 26 Avril 2021 à 16:51

Jean-Pascal L., 30 ans, est en couple depuis 9 mois avec la femme qui porte son enfant depuis 5 mois et qu'il connait depuis 14 ans. Pour autant, le 26 mars dernier, alors qu'il est contrarié par une dispute des plus banales, il violente "légèrement" celle-ci, lui tirant les cheveux et en la tirant fortement par le bras, selon lui bien entendu. "Légèrement" car elle n'est pas blessée, cependant, il est en récidive. Il a écopé d'une peine de 1 an de prison, assortie entièrement du sursis probatoire il y a tout juste 2 mois ! 

En mars dernier, le parquet avait décidé de le faire présenter en comparution immédiate compte tenu de la récente réitération des faits. Le prévenu avait demandé un renvoi afin de préparer sa défense. Ce lundi, à la barre, il reconnait les faits tout en les minimisant dans un premier temps. La présidente, avec pédagogie, lui fait finalement entendre raison ! Il finit par avouer et regretter son geste alors qu'il affichait ce jour là un taux de 1,48 g/l. 

La procureure de la République, elle, ne minimise absolument pas les faits : "Monsieur n'a pas compris ce que sont des violences. Il a commencé à se soigner mais sa démarche ne va pas suffire aujourd'hui pour lui éviter la prison ! Pour vivre à deux, il faut respecter l'autre. Je vous demande une peine de 4 mois de prison, la révocation de 6 mois de sursis ainsi que le maintien en détention". Pour la défense, il s'agit "de violences reconnues mais légères". "Il subit la voie d'un passé violent en plus d'une problématique alcoolique et psychologique. Contrairement aux autres qui passent devant vous, il a pris conscience de ses problèmes et a entamé des démarches en ce sens. Je vous demande une peine mixte afin qu'il puisse bénéficier d'un suivi" plaide la robe noire. 

Le tribunal reconnaît Jean-Pascal coupable des faits de violences avec deux circonstances aggravantes. Il est condamné à une peine de 3 mois de prison ferme. Le tribunal a par ailleurs révoqué son sursis probatoire de 3 mois et a prononcé son maintien en détention. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Pfff le 26/04/2021 18:26

Pour l'employé communal qui tabasse sa femme ces que du surci. Ici c'est prison. Logique. Ha la la la quel justice.

2.Posté par PENSEE UNIQUE le 27/04/2021 19:36

j'avoue quand même, je suis partagé; il y a la notion de récidive, importante.
Je suis contre les violences, mais là quand même 6 mois pour avoir tiré les cheveux, cela m'interroge.
Est-ce qu'une femme qui aurait tiré les cheveux de son époux aurait eu 6 mois ferme?
Il ne faut pas trop aller sur le balancier et passer de violences impunies par le passé à une justice faite par des ultra féministes, une justice de genre où l'homme est forcément à abattre.
on passe ainsi d'une justice de classe à en plus, une justice du genre?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes