MENU ZINFOS
Faits-divers

Viol sur son élève autiste: 15 ans de prison pour l'instituteur


F.F encourt 20 ans de réclusion criminelle pour le viol de son élève adolescente autiste au sein d'un institut médico-éducatif à Saint-André entre 2016 et 2019. L'avocate générale a requis 18 ans de réclusion criminelle à son encontre. Il a finalement été condamné à 15 ans de réclusion criminelle.

Par - Publié le Mercredi 14 Octobre 2020 à 09:40 | Lu 6635 fois

Cour Criminelle de Saint-Denis
Cour Criminelle de Saint-Denis
Deuxième et dernier jour de procès pour F.F devant la cour criminelle ce mercredi. Place d’abord à la plaidoirie de l’avocate de la partie civile, Me Anna Ferrère, qui rappelle la souffrance de l’adolescente mais aussi celle de sa famille. Ils attendaient justice, mais aussi la vérité. Pour l’avocate, "non, il garde ses petits secrets". Difficile de connaître l’ampleur des dégâts avec, selon elle, un accusé qui n’avoue qu’une partie des faits. "Il a avoué au début seulement parce qu’il ne pensait pas qu’il s’agissait d’un viol. Aujourd’hui, il ne dit pas tout". 
 
L’avocate générale évoque quant à elle le "double visage" de l’accusé. Bon collègue et père de famille qui aspire la confiance. "Derrière cette surface se cache une réalité bien noire", déclare-t-elle. Photos, vidéos, voler une culotte, éjaculer dessus et la rendre, recouvrir des viennoiseries de sperme avant de les offrir et finalement, abuser de cette fille. Un objectif pour l’accusé : "Assouvir son plaisir". Jusqu'à forcer sa victime, élément nouveau qu'il a avoué seulement devant la cour criminelle mardi. "Elle captait rien", avait-il affirmé en garde à vue. 

Concernant la possible faute de l’institut qui n’a rien soupçonné, l’avocate générale argue : "Il est entièrement responsable. Il faut arrêter de trouver des excuses. Il a bénéficié d’un cadre éducatif mais s’est faufilé pour mettre en place un mécanisme". 

Elle requiert 18 ans de réclusion criminelle à son encontre et évoque notamment la gravité particulière au vu de son rôle de protecteur et la vulnérabilité de la victime et au vu d'une centaine de faits reconnus sur 3 ans.

Le bâtonnier Georges-André Hoarau a d'abord accepté la culpabilité de son client ainsi que la douleur de la victime et de sa famille. "Mais l'accusé est aussi un être humain". L'occasion de revenir sur une enfance difficile ainsi qu'une vie sexuelle compliquée. "Ça n'excuse pas, mais ça explique". Tentant de faire baisser la peine, le bâtonnier refuse l'hypothèse de la pénétration vaginale. "Le médecin et le procureur sont d'accord, alors arrêtons avec ça", tout en rappelant que les fellations sont reconnues et constituent un viol. Mais ces faits reconnus seraient bien moins nombreux que la centaine affirmée par l'avocate générale. "Il ne s'agit pas de regarder les jours où elle était à l'institut et de les multiplier, même pendant les vacances"

Le verdict est tombé à la mi-journée. L'instituteur a été condamné à 15 ans de prison et à 10 ans de suivi socio-judiciaire.


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 14/10/2020 11:56

Pourquoi l'anonymat ?
Quand je lis la plaidoirie de M HOARAU il me fait gerber

2.Posté par majie le 14/10/2020 12:10

Et d'après son avocat, dans 5 ans, il sera sorti. Je suis écoeurée

3.Posté par cki le 14/10/2020 10:18

Bel justice

4.Posté par Leroy le 14/10/2020 13:10

15 ans, c'est trop peu par rapport à la souffrance d'une vie entière pour la victime.

5.Posté par Mister Magoo le 14/10/2020 14:10

Si vous voulez perdre un procès, prenez Georges André Hoarau

6.Posté par Dans le présent le 14/10/2020 14:22

´ il ne s’agit pas de ..... multiplier ...,même en vacances’ ???? Il s’agit de quoi,alors ?
La vieille pratique du droit de cuissage a la peau dure
L’omertà aussi

7.Posté par The Punisher le 14/10/2020 20:59

@ 5.Posté par Mister Magoo le 14/10/2020 14:10
"Si vous voulez perdre un procès, prenez Georges André Hoarau"

Peut-être mais pour cette affaire en particulier, auriez-vous souhaité qu'avec un autre avocat, ce prédateur sexuel gagne son procès ?

En tant que parent d'enfant autiste, je suis évidemment partial.

D'ailleurs, mon pseudonyme laisse entrevoir le genre de justice que je souhaiterais pour ce genre d'ordure.

CQFD.

8.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 15/10/2020 12:08

@7 La loi du talion n'a jamais été la meilleur solution....

Il y a certains avocats qui ont une fâcheuse une tendance à faire des plaidoiries qui dépassent l'entement que ce soit pour le bon ou pour le pire. Bref, il rêve de défendre l'indéfendable pour qu'il est une rue à leur nom dans leur ville de naissance quitte à se fourvoyer.

C'est surement dans ce sens que le @post5 a réagit mais pas sur le fond de cette histoire sordide....

9.Posté par vince le 15/10/2020 12:50

c tous juste 15 ans?????????

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes