MENU ZINFOS
Faits-divers

Viol présumé d'une patiente : Les méthodes douteuses du psychothérapeute sous sa bulle


Ce mercredi et jusqu'à demain, un septuagénaire qui a exercé en tant que thérapeute alors qu'il n'en avait pas la qualification est jugé devant la cour criminelle. Il encourt 20 ans de réclusion pour des massages qui se seraient transformés en viol sur une patiente psychologiquement vulnérable.

Par Isabelle Serre - Publié le Mercredi 9 Mars 2022 à 21:03

C'est sous cette bulle située à St-Paul que les consultations se déroulaient
C'est sous cette bulle située à St-Paul que les consultations se déroulaient
Francis B. est arrivé par ses propres moyens dans la salle d'audience de la cour d'assisses ce mercredi matin. L'accusé se déplace en s'appuyant lourdement sur des bâtons de randonnée. Chaque pas semble lui coûter et sa démarche mal assurée associée à sa maigreur font craindre la chute. A chaque pause et malgré son état qui semble maladif, le septuagénaire fume cigarette sur cigarette. Une méthode bien à lui afin de se protéger contre certaines maladies.

Et des méthodes bien à lui, Francis B. en a vraisemblablement abusé auprès de sa patientèle lors de ses longues années d'exercice. Formé en métropole et de façon autodidacte à la psychologie, le praticien est devenu une sorte de gourou à La Réunion.

Rassembler des personnes morcelées grâce au massage

C'est ce que sont venues raconter plusieurs femmes ce mercredi à la barre de la cour criminelle. Certaines estiment qu'il leur a fait du bien, d'autres qu'elles ont été agressées sexuellement et une enfin, la seule qui s'est constituée partie civile dans celle affaire, aurait été violée.

Francis B. s'était fait une réputation auprès des couples en difficulté. Il recevait dans sa bulle à Saint-Paul et s'intéressait rapidement au sort de ces dames qu'il voyait seul en consultation. Il leur proposait sa méthode : recomposer des personnes morcelées en utilisant la technique du massage californien. Un massage se pratiquant nu pour éviter toute gêne dans les mouvements. De nombreuses femmes ont raconté que le psychothérapeute leur prodiguait des caresses intimes, demandait des fellations et procédait à des pénétrations. Mais quasiment aucune n'a voulu porter son désarroi et son humiliation devant la justice.

Francis B., 77 ans, s'aide de bâtons de marche pour rejoindre sa place dans le box des accusés
Francis B., 77 ans, s'aide de bâtons de marche pour rejoindre sa place dans le box des accusés
Très rapidement interrogé en début de séance par le président de la cour, Francis B. a reconnu avoir eu des relations avec certaines de ses patientes mais jamais sous la contrainte :"Elles étaient consentantes".

Des formations en développement personnel dans l'océan Indien

Décrit par les experts comme un être narcissique, omni puissant et prêt a tout pour satisfaire ses désirs, Francis B. est aussi pointé du doigt par les professionnels l'ayant examiné, "ses connaissances en psychologie sont à la limite du contresens".

Malgré cela, Francis B. a dispensé des dizaines de formation en développement personnel qu'il exportait à Maurice et à Madagascar. Dans ses groupes, il repérait les plus faibles et utilisait ses propres techniques pour leur apprendre la vie voire la sexualité. "C'était mon Dieu. Mon amant" s'est exclamée l'une d'entre elles à la barre du prétoire. "Il ne m'a jamais agressée ni violée" a confirmé une seconde.

Quant à la victime, les faits n'ont pas été vécus de la même façon. Une plainte déposée en 2011 fera démarrer une procédure qui a duré plus de 10 ans et au cours de laquelle une cinquantaine de patientes ont été entendues. 

Après les témoignages et les expertises, la parole va être donnée à l'accusé ce jeudi matin avant les plaidoiries et les réquisitions.

Le verdict devrait tomber en fin de journée. Francis B. encourt 20  ans de réclusion criminelle.




1.Posté par A mon avis le 10/03/2022 17:03

Pourquoi ne pas donner le nom de cet individu ? L'audience est publique.

Les professionnels de la psychologie devraient faire le ménage, afin d'éviter que n'importe quel charlatan ne puisse s'affubler du titre de "psychothérapeute" ou bien encore de "psychanalyste".

En France l'Université ne délivre que des diplômes de psychiatre et de psychologue.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes