MENU ZINFOS
Economie

Vie chère: "L'Europe a toujours lutté pour une concurrence libre et non faussée"


- Publié le Jeudi 19 Juillet 2012 à 16:01 | Lu 1301 fois

Vie chère: "L'Europe a toujours lutté pour une concurrence libre et non faussée"
Younous Omarjee, de passage dans l'île pour la visite du ministre de l'Outre-mer, Victorin Lurel, le week-end dernier, a tenu à réagir, en plus de la problématique sur les fonds structurels des RUP (voir ici :
RUP: Younous Omarjee appelle à la mobilisation pour la sauvegarde des fonds européens ), sur la vie chère à la Réunion. "Selon la terminologie européenne, il existe trois types de situation non concurrentielle : la situation de monopole, l'abus de position dominante ou l'entente illicite. L'Union européenne a toujours lutté pour une concurrence libre et non faussée", explique Younous Omarjee, député européen de la Gauche unitaire européenne.

Ce dernier s'était fendu d'un courrier à Joaquin Almunia, vice-président de la commission européenne et commissaire européen chargé de la concurrence, en février dernier lors des troubles sociaux qu'a connu la Réunion. "Je l'avais interpellé sur l'organisation économique de l'île qui tend à organiser la vie chère", explique-t-il. Selon Younous Omarjee, le commissaire européen a fourni une réponse "intéressante". "Il m'a dit que j'avais raison sur le descriptif économique de la Réunion (…). Par contre il m'a précisé qu'il relevait des États membres d'appliquer les dispositifs de lutte contre les monopoles…", souligne-t-il.

Le commissaire européen a en outre rappelé qu'en France cette "lutte" était du ressort de l'autorité de la concurrence. "L'autorité de la concurrence a mené un certain nombre d'enquêtes concernant le carburant, les télécommunications. D'autres enquêtes sont en cours et j'ai demandé au ministre de la transparence sur leurs conclusions", souligne Younous Omarjee.

Pour un renforcement des "pouvoirs" de l'autorité de la concurrence

Le député européen regrette que les "recommandations" prises souffrent d'un manque de "suivi". "Qu'est-ce qui a été fait pour répondre aux recommandations ?", s'interroge-t-il. Pour Younous Omarjee, la lutte contre la vie chère à la Réunion passe par le renforcement des "pouvoirs" de l'autorité de la concurrence. L'autorité de la concurrence a déjà "épinglé", par le passé, à la Réunion, l'entente sur les prix d'approvisionnement en kérosène d'Air France ou encore sanctionné les trois principaux manutentionnaires de conteneurs pour s'être entendus sur les prix de leurs prestations.

"Mais on constate que les États membres (dont la France) sont en situation de manquement par rapport à ces objectifs et d'autres types de procédures pourraient s'ouvrir. Sur cette question de la lutte contre la vie chère, j'espère trouver un certain nombre de mesures au niveau européen", ajoute-t-il. Il précise enfin sa volonté de faire remonter ces "doléances" au ministre de l'Outre-mer, Victorin Lurel, pour que des solutions soient rapidement trouvées pour une lutte plus "efficace" contre le phénomène de vie chère à la Réunion et dans les DOM en général.




1.Posté par mi marche ec melenchon le 19/07/2012 16:38

bof si c'est pour faire rentrer des fleurs du Kenya, des travailleurs espagnols, il vaut aller tirer une feuille mr Omarjee

2.Posté par vital le 19/07/2012 17:01

tant que l'octroi de mer sera maintenu , que le systéme de surrémunération perdure , il n'ya aucune raison pour que les prix ne s'envolent pas .
la formation des prix est impactée essentiellement l'octroi de mer ,cet impôt illégal qui est sensé d'être une barriére douaniére et qui participe à la hausse des prix , alimentant le budget des communes .et puis il ya la surrémunération qui tire les prix vers le haut ;la flambée des coût du foncier est la résultante de ce phénoméne . dans une île qui compte soit disant des économistes de renom , il n'ya aucun capable de porter une réflexion sur le sujet , pourtant on les entend souvent donner leurs avis sur les sujets d'actualité .économique . encore des chercheurs marrons sans doute
vital

3.Posté par serget le 24/07/2012 18:23

La surremunération est toujours mise en avant, pour mieux faire oublier peut être que des groupes maitrisent les rênes de l'économie locale, ont fait depuis 50 ans des profits qui tiennent de la spoliation (ah bon, le pauvre qui n'arrive pas à maintenir son parc locatif en état n'est que la 61 ème fortune de France!!).

Qui peut être assez naif pour croire que si la surrém baissait, les prix baisseraient également, à part peut être le foncier, et encore je n'en suis pas sur.

Bref, ces bonnes fortunes ont été assez malignes pour mettre en avant des bons boucs émissaires, pendant qu'elles plument tous les réunionnais (créoles-zoreils sans distinction)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes