MENU ZINFOS
National

[Vidéo choc] Aïd el-Kebir : Des moutons égorgés à vif


- Publié le Mardi 20 Septembre 2016 à 19:33 | Lu 4636 fois

Une semaine après l’Aïd el-Kebir, l’association L214 a mis en ligne une vidéo choc dans laquelle on peut voir l'égorgement à vif de moutons. Abattus dans l'"un des plus grands abattoirs de France" à Vigeant, dans le département de la Vienne (Poitou-Charentes), ces animaux destinés au sacrifice de l'Aïd sont dégagés du système d’immobilisation la gorge tranchée mais toujours vivants.

Les membres de l'association L214 militent depuis toujours pour l’interdiction de l’abattage sans étourdissement. Une pétition circule d'ailleurs pour que le gouvernement adopte cette mesure. Pour anticiper les arguments religieux, les membres ont pris l’exemple de quelques grands pays musulmans tels l’Indonésie et la Jordanie. "L’abattage après étourdissement est accepté dans certains pays majoritairement musulmans", avance l’association. 

L’abattage des animaux sans étourdissement conformément à des rituels juifs (casher) et musulmans (halal), est interdit par le droit commun en France. Des dérogations accordées à ces religions permettent cependant de contourner la loi française. Quelques pays européens, tel le Danemark, ont totalement interdit cette pratique.  

Les conclusions publiques de la commission d’enquête parlementaire sur l’abattage des animaux de boucherie rendues ce 20 septembre vont dans ce sens. Désormais, des caméras devraient être installées "dans toutes les zones des abattoirs dans lesquelles des animaux vivants sont manipulés".
 

[Vidéo choc] Aïd el-Kebir : Des moutons égorgés à vif




1.Posté par noe le 20/09/2016 19:59

Comment peut -on manger des cadavres de mouton ?
Affreux terriens canniboles !
Je n'adhère pas , je préfère mon champagne et rosé bien sûr !

2.Posté par Vache à Lait le 20/09/2016 20:18

Ils font de même pour les Humains alors les moutons je crois qu'ils s'en tapent...

3.Posté par kld le 20/09/2016 20:18

faire souffrir le moins possible toutes les betes du Bon Dié , quelque soit son nom, différent selon vos croyances , mais ça revient au meme, tout le monde le sait ................................. .la route est longue misérable humain . trop longue

vos "bon dié" ne vous le pardonneront pas , ya.

4.Posté par CUT le 20/09/2016 21:14

La barbarie à l'état pur. Après ils font pareil sur des humains. La violence engendre la violence. BANDE DE BARBARES ARRIÉRÉS !

5.Posté par Thierry le 20/09/2016 21:15

Et qui a créé la vie ? pour que la vie dépende de la mort ! détruire pour être.

6.Posté par candide le 20/09/2016 21:21

Etonnant qu'une religion sur trois seulement fasse le sacrifice d'Abraham... Comment l'expliquer.......?

7.Posté par Dionysien le 20/09/2016 22:18

Si on veut arrêter toute cette souffrance ,il ne faut plus manger de viande .Je suis devenu végétarien ,mais pas végan encore.

8.Posté par kh le 21/09/2016 08:51

http://rue89.nouvelobs.com/blog/dessous-assiette/2012/02/26/viande-halal-le-boucher-des-stars-defend-legorgement-226721 « L’abattage le moins douloureux »

Yves-Marie Le Bourdonnec ! boucher star de france !! ( pas musulman ou autre .. ) juste qu'il sais de quoi ils parlent .... « L’étourdissement n’est pas du tout une méthode choisie pour le bien des animaux. C’est juste pour aller plus vite, pour avoir de plus grandes cadences. Croyez-moi, les animaux mal étourdis passent un sale quart d’heure !

L’abattage par égorgement est spectaculaire, et ce n’est pas beau à voir, mais c’est une méthode nette, immédiate, le cerveau cesse tout de suite d’être irrigué, l’animal ne souffre pas.

Un signe qui ne trompe pas ? Avec ce type d’abattage, il n’y a jamais de “viande fiévreuse”, cette viande couleur rouge rubis qui ne peut être consommée parce que l’animal a subi trop de stress. »

9.Posté par De La Giroday le 21/09/2016 09:15

Cette sauvagerie qui vient du fond des âges est pourtant interdite par la Loi.
Pour quelle raison ces "concitoyens" bénéficient-ils d'une telle tolérance pour perpétrer leurs atrocités?
Le pire reste néanmoins l'abattage dans les foyers, à l'occasion de cette fête dite du Sacrifice (?!?).
Là, ce sont des amateurs sans expérience qui égorgent et provoquent les plus vives souffrances chez les animaux, souvent sous le regard des enfants.

10.Posté par Isis le 21/09/2016 09:36

Tant qu'il y aura des meurtres d'animaux, le monde ira très mal. Ce n'est pas l'installation des caméras qu'il faut, mais fermer totalement ces abattoirs, afin qu'ils n'existent plus...

11.Posté par Le Jacobin le 21/09/2016 10:08

Lisez la bible bande brebis: à partir du moment que le sacrifice est fait dans le but de vous nourrir il n'y a aucun péché, je fais la même chose avec les coques et canards que j’achètent chez l'éleveur des hauts, pour une nourriture plus seine, je n'oublie pas de demander pardon à Dieu avant le sacrifice en lui expliquant les raisons de mon acte. Je suis catholique, il est de bon ton de tout mélanger la parole est libre.

VOUS... consommateurs de la mal bouffes, pousseurs de caddy dans les supermarchés, ,réservoirs de maladies aux hormones posez vous la question sur votre alimentions... et fermez là.

12.Posté par Nono le 21/09/2016 11:10

Les poulets égorgés vifs, c'est tout les jours chez nous, alors l'amalgame religion/abattage...

Post 7 à raison, soit on assume d'être des animaux omnivores qui tuent parfois cruellement pour se nourrir, soit on arrête de manger de la viande.

13.Posté par St-André le 21/09/2016 12:32

Les sacrifices de Gadhimai ont cessé !
Fête hindoue dans le sud du Népal

En 2014, des sacrifices d’animaux se sont encore perpétués au Népal, lors de la fête de Gadhimai.

28 juillet 2015 : Une grande victoire pour les défenseurs des animaux !

Dans un communiqué de presse, le Temple de Gadhimai annonce qu'il renonce aux sacrifices d'animaux lors de son festival
"Le temps est venu de transformer une vieille tradition. Le temps est venu de remplacer la tuerie et la violence par le culte pacifique et la fête." explique Ram Chandra Shah, représentant du temple de Gadhimai.

Le 7 novembre 2014, Brigitte Bardot s'adresse de nouveau au président népalais, pour lire la lettre voir la colonne de droite.

C'est une fête hindoue qui a lieu une fois tous les cinq ans au temple Gadhimai de Bariyapur, District de Bara, à environ 160 km au sud de la capitale Katmandou, dans le sud du Népal. Elle est l'occasion du plus grand sacrifice d'animaux au monde derrière l'Aïd el Kebir où de nombreux bovins, ovins et caprins sont sacrifiés dans le but de plaire à Gadhimai, déesse de la puissance, pour obtenir sa bénédiction et assouvir sa soif de sang. Environ 5 millions de personnes participent au festival, dont la majorité sont des Indiens qui assistent à la fête au Népal afin de contourner l'interdiction sur les sacrifices d'animaux dans leur propre État.
Leur mort est violente et lente. Les animaux sont toujours vivants lorsque les prêtres répandent leur sang.

Lors de la précédente édition, en novembre 2009, environ 250 000 animaux y ont été mutilés ou décapités en l’espace de deux jours «pour plaire à Gadhimai ». Des milliers de rats, poules, chèvres, cochons et buffles ont été mis à mort

Il n’existe aucune loi réglementant ces sacrifices et le gouvernement népalais en subventionne certains. Leur nombre augmente lorsque la situation économique des fidèles s’améliore, leur donnant les moyens d’offrir des animaux. Une grande partie de la population hindoue urbaine les désapprouve. Cependant, les sacrifices d’animaux sont pratiqués à grande échelle.
2009 : la lettre de Brigitte Bardot

Dans une lettre au président népalais, Brigitte Bardot avait notamment qualifié la pratique de "violente, cruelle et inhumaine". Ram Bahadur Bomjon, le "petit bouddha" népalais devenu célèbre en 2006 pour avoir supposément médité pendant six mois sous un arbre sans boire ni manger, avait lui aussi appelé à bannir les sacrifices lors du festival Gadhimai. Les autorités népalaises ont cependant refusé d'intervenir et de s'immiscer dans cette tradition religieuse vieille de plusieurs siècles.

Moralité : il y a des peuples qui n'ont pas peur d'évoluer et de bousculer des traditions ancestrales qui n'ont plus lieu d'être dans le monde moderne actuel

14.Posté par Reveillez vous le 21/09/2016 13:23

A quand des cameras dans les tribunaux ? :-)

15.Posté par A mon avis le 21/09/2016 16:01

@ 11 et 12 : se procurer une source d'énergie en mangeant d'autres êtres vivants c'est en effet la loi de la nature. De plus, l'Homme a un régime alimentaire partiellement carnivore, mais ce n'est pas pour cela qu'il faut accepter la souffrance INUTILE des animaux que l'on abat.

C'est d'autant moins acceptable quand cette souffrance se fait au nom d'une religion.

Message aux croyants : c'est quand même une sacrée ratée du "Créateur" que d'obliger les êtres vivants à se bouffer les uns les autres ! Ou alors ce "Créateur" est un sacré pervers !

16.Posté par Nono le 21/09/2016 16:01

@7 Véganisme et industrie

www.bastamag.net/Et-si-le-but-ultime-de-l-industrie

Les éleveurs disent d’ailleurs qu’ils doivent beaucoup aux animaux : nous donnons aux animaux, ils nous redonnent, nous leur redonnons... Or, les vegan, au nom de la justice et de la morale, ne veulent rien des animaux, ne rien leur donner, ni ne rien leur devoir. C’est une aporie. Ce système de pensée sort les animaux du lien social, et conduit in fine à rompre complètement avec les animaux.

La dynamique de leur action mène à la rupture de la domestication. Les vegan ne se rendent pas compte de l’impact politique de leurs théories qui les lie aux multinationales agroalimentaires. Et qui conduit à achever le processus d’industrialisation de la production alimentaire : de la soustraire définitivement des mains des éleveurs et des paysans pour la confier aux multinationales et aux investisseurs. C’est un scénario tragique car loin d’émanciper les animaux, il va confirmer notre asservissement commun au monde libéral. Il faut prendre les choses d’un point de vue moins imaginatif et plus concret : défendre l’élevage, c’est d’abord défendre des alternatives à l’industrie. C’est permettre de comprendre la mort des animaux, permettre de l’assumer tant pour le consommateur que pour l’éleveur. Et offrir des alternatives pour une mort digne des animaux.

17.Posté par tanguy47 le 21/09/2016 16:04

pourquoi s'offusquer, alors que dire de ceux qui égorgent des humains,...!!!!!!

18.Posté par C''''EST DEGUELASSE ! le 21/09/2016 18:36

Pourquoi s'insurger contre ce qui se passe en métropole alors qu'à la Réunion les égorgeurs ont été à l'oeuvre dans toutes les cours et jardins privés du centre ville de Saint-Denis et dans les autres communes d'ailleurs il y a quelques jours pour la même fête. Les animaux vivants ont été livrés par camion, la veille de la fête et ils ont été égorgés, coupés par petits morceaux, dépecés vivants, afin qu'ils souffrent le plus possible, pour satisfaire des moeurs barbares datant du moyen âge. Dans les quartiers reculés et les hauts de la Réunion les gendarmes poursuivent régulièrement des familles qui élèvent quelques animaux pour la consommation personnelle, et dressent procès verbal. Alors qu'au centre de nos communes des boeufs pesant plus d'une tonne sont torturés et agonisent dans des souffrances innommables au nom de dieu. Nombreux sont les dionysiens qui ont été témoins des cris effroyables des animaux agonisants qui subissaient les pires sévices de la part de barbares sortis du moyen âge. Pourquoi les autorités publiques autorisent-elles ces pratiques déguelasses ? Pourquoi les associations de protection des animaux sont-elles silencieuses sur ces crimes commis contre des êtres vivants ? Pourquoi les gendarmes dressent-ils des PV à certaines catégories de la population et pas à d'autres ?

19.Posté par li le 21/09/2016 19:13

Ben en voilà une bonne .

Electrocuter avant de tuer...
Sûrement pour avoir bonne conscience

Ils feraient mieux de se préoccuper de la surconsommation et élevages en chaîne.

20.Posté par li le 21/09/2016 19:29

@c est déguelasse

Et que pensez des chasseurs? Ces pauvres gibiers tués sans être tasé.
Et les pêcheurs! Tous ces pauvres poissons qui suffoquent s asphyxient

C est degueulasse aussi, hein ?

Ah le boudin la cour, le cari poulet ek lo sang, lo ke coson grillé, lo bèf tonton ... miam miam

21.Posté par A POST 17 le 21/09/2016 20:34

RÉPONSE À LA QUESTION : IL FAUT S'OFFUSQUER ET DENONCER CAR IL S'AGIT DES MÊMES INDIVIDUS QUI AGISSENT AU NOM DES MÊMES DÉRIVES RELIGIEUSES. IL N'Y A PAS DE DIFFÉRENCE ENTRE UN EGORGEUR D'ANIMAL A VIF ET L'EGORGEUR D'UN ÊTRE HUMAIN EN SYRIE OU AILLEURS. ILS AGISSENT AU NOM DU MÊME DIEU ET UTILISENT LES MÊMES MÉTHODES CONTRE DES ÊTRES VIVANTS.

22.Posté par A mon avis le 21/09/2016 21:49

@ post 18 et post 21 : tout à fait d'accord avec vous.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes