MENU ZINFOS
#SaMemKreol

Vidéo - Zistwar : Le fils de l’amour entre une esclave et son maître


“La Réunion avait un fils extraordinaire, d’une intelligence prodigieuse. Le premier scientifique de l’océan Indien est un Réunionnais, né à l’îlet Bassin Plat à Saint-Pierre”. Il s’appelle Jean Baptiste Lislet Geoffroy, et c’est quelque chose que l’on avait oublié. Mario Serviable, géographe, spécialiste de l'Éducation populaire, nous conte son histoire.


Par SF - Publié le Dimanche 24 Juillet 2022 à 14:00

L’histoire de Jean-Baptiste Lislet Geoffroy, né le 13 avril 1755 à Saint-Pierre, est celle d’un enfant d’esclave qui deviendra le premier homme noir à l’académie des Sciences de Paris. Celle d'un homme qui devient libre et accomplit de grandes choses. Pour comprendre son périple, il faut s'intéresser à Niama, sa mère, princesse sénégalaise dont le destin bascule alors qu’elle n’est âgée que de 9 ans.



Petite fille du roi du Gajaaga, alors que le royaume tombe, elle se fait capturer et est envoyée à l’Isle de France (qui deviendra l’Ile Maurice) pour être réduite en esclave. Elle devient Marie-Geneviève, négresse de Guinée, et est achetée par Jean Baptiste Geoffroy.
C’est le début d’un amour interdit entre le maître et son esclave. Marie-Geneviève donne naissance à Jeanne Thérèse, et le couple s’installe le plus loin possible du chef-lieu, sur l’île Bourbon où le code noir est en vigueur. 

Leur relation reste cachée, lui vit dans la case, elle, en sa condition d’esclave parmi les esclaves, dans le cabanon. Les amants interdits ont un second enfant, un fils : Jean-Baptiste, fils naturel de Niama, esclave de Geoffroy. Ce dernier parvient à affranchir Niama et par conséquent son fils.

Celui qui a “honoré les races de couleur en même temps que l'humanité”

Dès lors, Jean Baptiste Geoffroy inculque son savoir au garçon avant de l’envoyer à l'Isle de France pour y poursuivre des études. Avant de partir, Jean-Baptiste se voit attribuer un nom de famille. Il devient Jean-Baptiste Lislet, en raison de son lieu de naissance (Lislet Bassin PLat).

Il devient astronome, botaniste, cartographe et géologue, et finit par être le correspondant de l’Académie des Sciences. Lorsque les Britanniques s'emparent de l’Isle de France, il est chargé de leur transmettre les cartes. Il est finalement accueilli par les Britanniques qui lui proposent de rester, ce qu’il fait.

Il meurt le 8 février 1838 dans sa maison de la rue d'Artois à Port-Louis, à l’âge de 81 ans.

L'abolitionniste français François-André Isambert lui rend hommage en déclarant à la Chambre des députés que Jean-Baptiste Lislet Geoffroy avait “honoré les races de couleur en même temps que l'humanité “.





1.Posté par SOMANKE le 24/07/2022 16:14

L'histoire de l’occident a basculé avec la fin du «mariage arrangé » qui correspond à la création du «marché du travail » fruit du capitalisme (eh oui!).
Les jeunes villageois ont pu quitter le village pour l’usine et un (souvent) maigre salaire mais une plus grande liberté. Ils pouvaient dire au village: Non vous ne me marierez pas, je me marie. Le mariage d’amour était né et avec lui l’amour des enfants.
L’islet Geoffroy est un enfant de l’amour et l’amour accomplie l’être humain dans toute sa pleinitude

2.Posté par Caro le 26/07/2022 07:19

Merci beaucoup pour cette histoire méconnue ! Cette introspection de l'histoire des macareignes manque beaucoup dans notre culture et particulièrement à destination de nos jeunes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes