MENU ZINFOS
Economie

Vidéo - Usinier et planteurs toujours dos à dos sur la procédure d'échantillonnage de la canne


Tout l’après-midi de discussions n’aura pas suffi. Les professionnels de l’industrie de la canne ne peuvent, à ce stade, s’engager sur la date de la campagne 2020 initialement prévue ce lundi.

Par Ludovic Grondin - Publié le Vendredi 26 Juin 2020 à 23:33 | Lu 1451 fois

Un blocage persiste alors que se profile le report du top départ de la campagne sucrière 2020 prévue lundi 29 juin sur le bassin Nord-Est.

Le conseil d’administration du CTICS n’a pas abouti sur un accord ce vendredi soir. La signature du protocole de campagne approuvé par les planteurs et l’usinier Tereos attendra. Les cannes déjà coupées dans les champs de quelques agriculteurs du bassin Nord-Est ne pourront être traitées par l'usine de Bois rouge ce lundi.

La faute à un point de blocage sur la procédure d’échantillonnage de la richesse de la canne qui continue de figer les positions des deux camps.

Président du Centre technique interprofessionnel de la canne et du sucre (CTICS) en tant que représentant du syndicat FDSEA, Edvin Payet confirme ce vendredi soir que l’accord n’a pu être trouvé, et ce malgré une semaine jalonnée de trois rendez-vous de négociations tout de même : lundi dernier puis jeudi 25 juin lors d’une commission mixte d’usine.

"Il y a toujours un blocage sur l’échantillonnage point-arrière. Nous ce qu’on a proposé c’est un échantillonnage 1 mètre arrière-remorque, autrement dit à 30 cm de la ridelle. Si ça ne dépasse pas 1 mètre, automatiquement ça sera percé dans la remorque", rappelle-t-il le point de vue des planteurs.

La seule avancée notable de ce round de discussions qui s'est tenu du côté de la Providence à Saint-Denis ce vendredi, concerne la levée des menaces de sanctions pour tout planteur qui viendrait faire échantillonner son chargement tout en ne respectant pas la procédure d’échantillonnage voulue par Tereos.

A moins d’un accord de tous les protagonistes pour accélérer la formation d’un nouveau conseil d’administration du CTICS, celui-ci ne sera programmé que dans une semaine, autant dire un délai qui générera automatiquement des pertes pour les planteurs qui ont déjà commencé à couper la canne cette semaine dans l'optique d'un début de campagne le lundi 29. 

Edvin Payet interrogé par Régis Labrousse à l'issue du conseil d'administration du Centre technique interprofessionnel de la canne et du sucre :






1.Posté par Taloche le 27/06/2020 07:46

Sans prendre partie, des fois on se demande si c'est un chargement de canne ou de foin que transportent certains tracteurs. La malhonnêteté des certains gâche le travail bien fait des autres.

2.Posté par Taloche le 27/06/2020 07:46

Sans prendre partie, des fois on se demande si c'est un chargement de canne ou de foin que transportent certains tracteurs. La malhonnêteté des certains gâche le travail bien fait des autres.

3.Posté par Veridik le 27/06/2020 15:05

Qu'on arrête de subventionner cette m.... et que les planteurs innovent pour l'autonomie alimentaire de la Reunion ...
Mais bon c'est bien de rêver

4.Posté par Joe le 28/06/2020 11:26

Taloche allez batte béton dont
Cosa ou connais dans la canne ou?
Quand vas parle béton ou Nora l’occasion de donne oute avis 🧐

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes