MENU ZINFOS
Société

Vidéo - Un hommage rendu aux ancêtres engagés ce jeudi au Lazaret


Journée d'hommage ce jeudi au Lazaret de la Grande-Chaloupe. À l'occasion de ce 11 novembre, jour d'armistice mais également jour du Souvenir marquant la fin du système de l'engagisme dans notre île, le Département et un collectif d'associations représentant différentes communautés organisent une série de commémorations sur ce haut-lieu historique et culturel de l'île. Les temps forts de cet événement ont été dévoilés à l’occasion d’une conférence de presse organisée sur le site du Lazaret d’où partira la procession habituelle en direction de la mer.

Par SI - Publié le Jeudi 11 Novembre 2021 à 07:57

Cinq associations de chaque communauté (la Fédération Tamoule de La Réunion ; la Fédération des Associations Chinoises de La Réunion ; l’association KAFPAB ; les associations MIARO et Zangoun représentant la communauté malgache et l’Association Musulmane de La Réunion) seront présentes ce jeudi pour donner vie à ces commémorations. "À travers le Lazaret, le Département se pose aujourd'hui en fédérateur de toutes les communautés pour célébrer cette commémoration", explique Jessica Play, la responsable scientifique et culturelle du Lazaret de la Grande Chaloupe.

Cette journée de commémoration se divisera en deux temps. "Chaque communauté rendra tout d'abord hommage aux engagés et y réalisera son propre rituel au bord de la mer", explique Jessica Play. Un volet cultuel initié depuis 2003 par la Fédération tamoule de La Réunion qui avait par ailleurs fixé cette date du 11 novembre, en souvenir du 11 novembre 1882, marquant la fin de l'engagisme à La Réunion, du moins dans sa forme originelle via les conventions franco-anglaises.

Le deuxième volet, culturel, se tiendra au Lazaret de Grande Chaloupe où sera inaugurée une création artistique intitulée Terre à l’horizon, réalisée par Noemi Sjöberg. Une visite du chantier de réhabilitation du lazaret n°2 et celle de la gare ferroviaire et des locomotives avec l’association Ti Train sont également au programme. Toute la journée, le public pourra aussi découvrir les expositions du lazaret n°1, "Quarantaine et Engagisme" et "Métissage végétal", et effectuer des recherches généalogiques avec le Cercle Généalogique de Bourbon.

Le point sur cette journée avec Jessica Play :
 


"L’hommage mémoriel et universel face à l’océan Indien que nous rendons à la mémoire des voyageurs de tous horizons résonne toujours dans nos cœurs", a déclaré Jean-Luc Amaravady, président de la Fédération Tamoule de La Réunion, qui salue l’initiative du Département qui s’est engagé dans l’organisation de l’événement depuis maintenant une dizaine d’années pour lui donner une plus grande ampleur.

Honoré Rabesahala, président de Miaro, rappelle les objectifs de l’événement :"Valoriser ce pan entier de notre patrimoine commun, le faire mieux connaître et rayonner dans l’Ile et au-delà de l’océan Indien. Il importe aussi de le faire pérenniser à travers les différentes initiatives et opérations mises en œuvre auprès des jeunes générations actuelles et à venir". Patricia Profil de l’association Kafpab pour sa part indique : "Notre participation annuelle à cette commémoration s’inscrit dans notre ancrage dans cette société si riche, si diversifiée, si plurielle et si belle".

Retrouvez leurs différentes interventions dans la vidéo ci-dessous:
 


La collectivité départementale a engagé depuis 2004 avec ses partenaires une vaste entreprise de préservation et de valorisation de ce site patrimonial emblématique qu’est le Lazaret de la Grande Chaloupe. Érigé en 1860, ce lieu de quarantaine a été pendant longtemps le lieu d'arrivée de milliers engagés de diverses origines, nombreux à travailler dans les champs de canne au lendemain de l'abolition de l'esclavage.

D'autres actions de valorisation du site sont menées parallèlement à ces campagnes de restauration. À commencer par les 5 chantiers d’insertion ayant permis une ouverture permanente au public depuis 2008 du site qui accueille chaque année entre 9 000 et 10 000 visiteurs. Ces derniers peuvent se rendre compte de l'importance du Lazaret à travers le visionnage de plusieurs expositions et documentaires, de colloques ou encore de visites guidées sur les conditions de vie dans ce lieu de quarantaine, mises notamment à jour par un chantier archéologique en 2012 dans l'enceinte du lazaret n°2 qui a apporté de nouvelles données sur le vécu des engagés sur le site. Afin de le préserver, une digue a été réalisée afin de conforter les berges et éviter ainsi tout risque d'inondation ou d'érosion des deux anciens dortoirs. Elle sera suivie en 2022 par la phase des travaux d’aménagement qui permettra de rendre le site totalement accessible au public.

Dernière réalisation en date de l’équipe d’accueil et de médiation du Lazaret : un livret pédagogique de 20 pages sur le site, intitulé "Un lieu de mémoire au cœur de l’histoire de la quarantaine et de l’Engagisme".

Rendez-vous ce jeudi 11 novembre, à partir de 10 h à la Grande-Chaloupe !




1.Posté par Rossi le 11/11/2021 18:33

Belle commémoration de souvenirs.
Mais apparemment ça n intéresse peu de monde il n y a aucun commentaire contrairement à d autres sujets débiles où il y a foule.

2.Posté par Pierre Balcon le 11/11/2021 19:05

A l'ère de la société du « spectacle généralisé » ceux qui contrôlent les cerveaux détiennent aussi le pouvoir .

Ici on triture la mémoire des engagés
La bas on n'en finit pas de raviver celle de la résistance , en instrumentalisant la dépouille d'Hubert Germain .

Le réel , dont tout le monde se fout , sauf les smicards évidemment , est plus cruel et bien moins jouissif  !

Le Lazaret n'a jamais été un lieu réservé aux engagés . Tous les nouveaux entrants venant de pays suspects de maladies contagieuses y avaient droit .

Les premiers compagnons de la France libre vinrent des rangs de la droite . Ils avaient été recrutés à Narvik ou à Brest .

Substituer la fiction de la bienveillance à la réalité de la justice , la fiction de la mondialisation heureuse , au nom des tirailleurs marocains ou sénégalais , à la réalité de la compétition internationale , n'ont jamais fait une nation.

3.Posté par L'Ardéchoise le 11/11/2021 20:27

Bien d'accord avec vous, Rossi !
Mais l'actualité de ce 11 novembre permet à ceux que vous citez de taper sur les uns ou les autres à bras raccourcis, et d'ignorer ce bel endroit patrimonial ainsi que les efforts qui sont faits pour le valoriser.
J'espère toutefois qu'il y a eu de nombreux visiteurs pour partager ces instants.

4.Posté par Olivier le 12/11/2021 01:28

Les engagés indiens étaient payés 10F par mois sur la plantation, quelle honte, je ne vois pas la différence avec le statut d'esclave.

Quant aux engagés chinois, ils buvaient leur propre pisse sur les bateaux, car il n'y avait pas d'eau potable, ça m'a été rapporté par un chinois de la Réunion dont l'arrière grand-père a vécu ça.

5.Posté par Cafre la Réunion le 12/11/2021 10:51

Le Lazaret confisqué par la communauté Tamoule.
Comme si il n’y avait que les Malbars qui étaient passés par ce lieu !!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes