MENU ZINFOS
Faits-divers

Vidéo - Troisième procès d'assises pour le "bourreau zoophile": 25 ans de réclusion à l’encontre de Rachid S.


Le verdict a vu les réquisitions prononcées 5 heures plus tôt diminuées de 5 années de réclusion criminelle à l'encontre de Rachid S. . Mais l'accusé a été une nouvelle fois condamné par une cour d'assises pour des actes sordides et des viols commis sur sa compagne. A peine le verdict prononcé, le condamné indique déjà qu’il compte se pourvoir en cassation.

Par Régis Labrousse - Publié le Vendredi 8 Octobre 2021 à 18:36

Rachid S. vient d'être condamné à 25 ans de réclusion criminelle à l'issue de trois jours de procès. Il comparaissait pour la troisième fois devant une cour d'assises. Cette condamnation est assortie d'une peine de sûreté des deux tiers. Conformément aux réquisitions prononcées en milieu de journée, il lui est aussi fait interdiction de se rendre dans le département de l'Hérault. La cour d’assises prononce également le retrait total de son autorité parentale.

L'homme âgé de 47 ans voit donc les réquisitions prononcées quelques heures plus tôt être diminuées de cinq ans.

Après presque deux heures d’un argumentaire précis et détaillé ce midi, l’avocate générale avait en effet requis 30 années de réclusion criminelle et 20 ans de sûreté à l’encontre de Rachid S. Ces réquisitions étaeint complétées par une demande de suivi socio judiciaire de 10 ans avec interdiction de se rendre dans le département de l’Hérault et de contact avec les victimes ainsi que le retrait total de l’autorité parentale. Une mesure extrême pour qu’il ne puisse pas récupérer les enfants en cas de décès de leur mère.

Le quadragénaire avait été condamné en appel à 25 ans de réclusion mais son avocat s'était pourvu en cassation qui a cassé le verdict prononcé par la juridiction de second ressort. 

Cette étape judiciaire arrivait après une précédente condamnation devant les assises. Le tout premier procès s’était tenu en 2017. Le « bourreau zoophile » avait été reconnu coupable des faits reprochés et avait été condamné à 30 ans de réclusion criminelle. Le condamné avait donc fait appel de ce verdict.  

L’accusé a toujours nié les faits qui lui sont reprochés en tentant de renverser l’accusation sur sa victime ayant subi des sévices innommables (voir nos précédents articles). 

"Depuis le premier procès il y a plus de 4 ans, il n’a pas évolué du tout, il est toujours incapable de reconnaître sa responsabilité et encore moins, la moindre qualité humaine chez la victime. Il a clairement démontré que sa perversité était incurable. Vous devez protéger la société de Rachid S.", a plaidé Me Marie Briot, avocate de la partie civile.

L’accusé pris de vomissements

Débutant ses réquisitions, l’avocate générale Emmanuelle Barre a souligné qu’"il aura fallu 8 ans et le sentiment de la mort imminente à la victime pour échapper à Rachid S. et demander de l’aide à ses voisins. Comme elle le disait : « je n’avais nulle part où aller »"

"Comme le dit l’expert psychiatrique, c’est un trait de son caractère. Il le fait par plaisir, ça l’amuse. Si nous avons la chance d’avoir autant de détails sur les faits qu’a subis la victime, c’est parce qu’elle a pu parler, c’est une miraculée. Elle était vouée à la mort. En 30 ans de magistrature, je pense que c’est un dossier des plus graves qu’on ait eu à juger, surtout avec une victime vivante", a-t-elle apporté cette lecture historique de l'institution judiciaire qu'elle représente.

Débuté ce mercredi et prévu pour durer trois jours, le procès qui se tient devant la cour d’assises se poursuit dans les heures qui viennent. Alors que les réquisitions de l’avocat général viennent d’être énoncées, ce sera au tour de l’avocat de la défense de faire sa plaidoirie.

Pour clôturer les débats, le président proposera à l’accusé de s’exprimer une dernière fois s’il le souhaite avant que la cour d'assises, composée de jurés et de juges, parte délibérer pour statuer sur le sort de Rachid S.

La décision de la cour pourra alors prendre plusieurs heures ou être prise rapidement. L’arrêt qui sera prononcé par le président de la Cour pourra être un arrêt d’acquittement ou alors de condamnation.

L’audience aura été émaillée d’un incident. Alors que l’avocate générale allait commencer ses réquisitions après la suspension, l’audience n’a pu reprendre car l’accusé s’est senti mal car pris de vomissements. Les pompiers sont intervenus afin de déterminer si l’accusé était en état de reprendre sa place dans le box des accusés. Les secours ont estimé que son état nécessitait de le transporter au CHU mais Rachid S. a refusé et a voulu reprendre l’audience. Au final, il a signé une décharge et l’audience a pu reprendre son cours.


A l'annonce du verdict, les réactions de Me Marie Briot, avocate de la partie civile, et de Me Laurent Payen, avocat de l'accusé :







1.Posté par Zarin le 08/10/2021 16:17

Rachid S.
Zoophile
Chèvres par exemple !
Dans certains pays !
Devinez où ???

2.Posté par SITARANE le 08/10/2021 16:22

"Nomen est omen"......................................

3.Posté par Zarin le 08/10/2021 20:23

Pour le nourrir je conseille de lui donner du "Halouf" !
"Qui se ressemble s'assemble."

4.Posté par Freedom fighter le 08/10/2021 20:23

La peine de mort voilà ce qu'il mérite.

5.Posté par Damnatio memoriae le 09/10/2021 08:57

A Zarin
J'en vois plusieurs, beaucoup trop même.
Pour lui, l'idéal est l'injection létale ou la chaise électrique.

6.Posté par Mamy le 10/10/2021 23:11

Qu'est devenu ce petit chien qui subissait de tels sévices ??? Il doit avoir perpétuité.

7.Posté par Grangaga le 11/10/2021 05:22

Post 1… Mèèè..èèèè ?????
Y'a pa d'.....mais ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes