MENU ZINFOS
Société

Vidéo - Semaine européenne de la mobilité : Comment promouvoir le vélo au quotidien ?


Alors que se termine la semaine européenne de la mobilité ce jeudi (du 16 au 22 septembre), nous avons profité de la Rando-vélo intercommunale de l'ouest de dimanche dernier pour questionner Melissa Cousin, vice-présidente du TCO en charge des questions de transport et de mobilités.

Par Maxime Bonnet - Publié le Mercredi 21 Septembre 2022 à 22:32

Zinfos : Le vélo-loisir les dimanches c'est beaucoup plus simple car le trafic est moins important, mais que fait le TCO pour sécuriser les trajets quotidiens ?
 
Mélissa Cousin : C'est une vraie question car ce que demande l'usager pour pouvoir faire plus de vélo, c'est d'abord de pouvoir se déplacer en sécurité. Nous sommes en train de travailler avec la Région et le Département pour voir comment sortir plus de pistes cyclables sécurisées. Au TCO, nous travaillons aussi avec les collectivités sur le partage de voies parce qu'on ne peut mettre des pistes cyclables partout car nous n'avons tout simplement pas l'espace, donc nous sommes obligés de travailler sur le partage de voiries avec les automobilistes.
 
Qu'est-ce qui a été réalisé ces derniers mois qui a permis de sécuriser la pratique du vélo ?

Déjà on prend son vélo si on est sûr de pouvoir repartir avec, c’est-à-dire si on est sûr de ne pas se le faire voler donc pour ça il faut des arceaux, il faut des endroits où on est sûr de ne pas se les faire voler. Il faut des endroits pour les sécuriser, les attacher. La première chose que le TCO a voulu faire, c'est de mettre à disposition des parkings vélos pour les usagers. On a fait un déploiement d’arceaux pour pouvoir garer son vélo en sécurité. 300 sont déjà déployés et d'autres sont prévus.
 
À part la limite de l'espace pour des nouvelles voies-vélo, pourquoi ces aménagements tardent à arriver ?
 
On ne peut pas faire des pistes cyclables partout, donc il faut ralentir des voiries. Pour ce faire on a fait un certain nombre de "zone 30", notamment à Saint-Paul, pour rendre la pratique plus sécurisée et plus confortable. J'attire aussi l'attention sur le message du jour qu'on a fait passer lors de notre Rando-vélo. Pour les automobilistes, petit rappel : il faut laisser 1,5m entre le vélo et votre voiture quand vous dépassez.





1.Posté par JPP le 22/09/2022 06:33

Du gros pipo politico cousino bellono.... La Réunion = ZERO pointé. Il faut modifier tous les SAR, les PLU etc ... de toutes les communes pour y intégrer plus de vert, plus de pistes cyclables sécurisées. Aucune ville de la Rénion ne possede de piste cyclable en son centre urbain. Mme COUSIN ne fait que blablater dans le vide sans aucun projet ormis porter un tee shirt pour les cameras, elle n'a jamais monter sur un vélo de sa vie pour aller travailler .... Que fait le TCO ? RIEN... St Paul, le TCO seul territoire de grande ampleur sur l'île non doté de vélo city .... Prenez exemple sur St Denis et St Pierre. TCO = ZERO Arretez le blabla, ça me saoule. Ah oui, et si on parlait de cette piste cyclable sur le cap la Houssaye avec 18 mois de fermeture et de galère pour les usagers ???? MENTEUR ça, la piste cyclable existait déjà, il fallait juste mettre des bordures béton pour la sécurié mais non, la Région de Bello, de Mme COUSIN nous ment. Ils sont en train de poser des réseaux sous terrains etc .... LE vélo à bon dos pour l'image verte... qualle bande d'hypocrites.

2.Posté par Habitant le 22/09/2022 09:00

Je constate donc dans cet échange qu’il n’y a pas l’intention de sécuriser réellement les parcours à vélo.
Les zones 30 ne sont pas respectés, beaucoup dépassent ceux qui essaient car ils doivent pas savoir que c’est limité à 30.
Or effectivement il y a des gens à vélo dont des enfants.

3.Posté par Néné le 22/09/2022 09:44

Moi je vois de la peinture SUR les routes pour y faire circuler les vélos.
Mais c’est CRIMINEL!
Il faut faire de vraies pistes cyclables à côté des routes.
JAMAIS JE B’IRAIS SUR LEURS DESSINS MIS SUR LA ROUTE CAR JE TIENS À MA VIE.
Mme là maire n’a qu’a les prendre elle même ses chemins à vélo au milieu des voitures.
C’est CRIMINEL

4.Posté par Ste Suzanne le 22/09/2022 10:37

On va voir défilé tous ses élus corrompus jusqu au os pour vanté les mérites du transports hors ils sont pas capable de faire un vrai réseau sans querelle politique

5.Posté par Jean Thevenet le 22/09/2022 11:40

Pour que débuter en vélo se passe bien il faudrait aussi accéder des cours d'apprentissage du vélo, pour éviter ces erreurs de comportement général qui aboutissent à l'échec du vélo, échec suite aux "constats"

- c'est pas fiable
- c'est fatiguant, voir impossible
- On ne peut même pas en faire à cause des voitures.

L'apprentissage est nécessaire pour se familiariser avec les notions qui, inconnues, entraînent les erreurs suivantes:

- pédaler trop fort, être ensuite surpris par l’essoufflement, s'épuiser en alternant trop fort et repos..
- ne pas passer les bonnes vitesses, pédaler trop lentement trop dur, "croiser la chaine", freiner en continu en descente et bouffer les freins.

Le vélo est similaire à un véhicule à moteur avec une boite à vitesse, une réserve de carburant, mais aussi on a plusieurs filières énergétiques selon les types d'efforts (glucose, amidon, lipide), et l'inertie du au transport de l'oxygène dans le sens. Si on ne sait pas gérer cela, on s’essouffle, on s'épuise, on risque des accidents cardio-vasculaire à l'extrême ou on fait des hypoglycémie...

- La pratique du vélo ne doit pas être foireuse: Un vélo de mauvaise qualité ou inadapté nous apprend que le vélo est épuisant ou très désagréable et dégoûte purement et simplement de faire du vélo: invivable au quotidien, défi peut être ou "sport" intense mais trop dur.

- On doit pouvoir être accepté avec son vélo où l'on va (laisser le vélo dehors, c'est ne pas être serein, il peut être volé, dépouillé, dégradé, et un vélo fiable qui roule n'est pas une épave, ça attire les convoitises)

Il faudrait véritablement pour engager une pratique pérène, faire sauter l'obstacle de la pratique erronée du coup épuisante qui fait mal au dos, surtout quand c'est le pire: croire qu'on sait en faire alors qu'on se crève sur un vélo qu'on croit "normal" et qui nous crève (avec des pneus qui crèvent tout le temps histoire de finir à pied et dire que c'est naze).

"ON" a découvert ces dernières années des "trucs" en physiologie. Le vélo sans cesse réinventé commence juste à être pensé pour des êtres humains normaux se contentant des routes qu'on a.
On a donc retrouvé, mais avec l'apport de la technologie pour les freins, la connaissance de la physiologie de l'effort (cadence de pédalage élevée mais sans forcer) et le passage de vitesses le vélo "randonneur" des années 1940, équipé de pneus assez larges et d'un guidon adapté, que l'on nomme "le gravel"

Outre éviter les routes à voitures et réussir à s'échapper sur des chemins détournés quand il y en a, la difficulté est évidemment la pente, donc la gestion de l'effort et la santé pour produire cet effort sans en souffrir, mais aussi le matériel, la position, le guidon...
L'état de la piste de roulement conditionne des pneus fiables (connu: schwabble marathon "plus" ou "tour" ou E-plus, des pneus3 fois plus lourds que "normalement" mais plus fiables).

Le vélo le plus adapté aux déplacements n'est pas
- ni le VTT (un VTT est une "moto" à gravité, tirant son énergie de la descente, fatiguant et inadapté pour le reste),

- ni le vélo de route (trop dépendant de routes en bonne état), souvent optimisé pour une condition d'athlète et provoquant l'essouflement et épuisement rapide en côte, inconfortable et instable.

- ni le vélo de ville (qui n'est pas efficient en côte et qui fait croire aux gens que le vélo en côte c'est impossible, laisse une expérience épuisante du vélo).

LE VÉLO ADAPTÉ est le "Gravel" (littéralement "gravillons", vélo pour rouler sur les routes non goudronnée) qui est le plus efficient, lequel est alors équipé de pneus increvables ou difficilement crevable, tolérants les pistes ou chemins et de section proche de celui des vélos de ville ou des VTT mais plus roulants et plus solides.
Ce n'est pas un VTT pour descendre des chemins que l'on ne prendrait qu'à pieds sinon, c'est un vélo pour rouler sur le réseau routier au agricole non envahi par la grosse circulation routière.

Cette catégorie de vélo est optimisé pour les montées (au contraire du VTT qui passe les montées, certes, mais en position inconfortable et mauvais rendement) et les descentes (freins puissant, stabilité) et convient particulièrement bien à l'ultra distance sur des circuits évitant les routes principales: il est confortable, peu fatiguant, on peut accrocher des sacoches partout dessus pour transporter des affaires.. Les adeptes transportent "leur maison" sur ce vélo, et partent explorer à des centaines ou milliers de km de chez eux, d'autres partent plus léger, font du vélo-taf, voire même "de la route", avec plus de polyvalence. Avec un vélo de route on reste sur le bitume à faire une cure de pot d'échappements encrassés, avec le gravel on prend la piste agricole permettant le détour.

Le gravel est un vélo facile car il possède "une boite de vitesses courtes", on reste assis dessus même pour des pentes très raides car les plateaux sont plus petits et les pignons plus gros et le choix des pignons porte sur la pente, la position est efficiente, on ne prend pas mal au dos et on ne force pas si ça monte: le guidon est celui d'un vélo de course, ou bien fortement ressemblant, c'est nécessaire de se familiariser avec ce type de guidon qui permet de varier sa position et de ne pas souffrir de fatigue et de douleurs comme avec un vélo de ville ou un VTT détourné de son usage dont les position ne sont pas efficientes en montée. Ce vélo est tout simplement le VTT des années 1990 qui était inspiré du vélo de course de l'époque, mais avec des gros pneus et qui, par erreur était équipé d'un guidon "de moto" plus ludique en descente, mais qui n'était pas encore si spécifique qu'actuellement. Le VTT ne convient plus du tout pour se déplacer, c'est une moto-cross mue par l'énergie de la gravité, en descente, qui est sauvé par l'électrique pour le reste, mais très énergivore.

Le Gravel est équipé d'un guidon moins fatiguant et équipé de matériel moderne (le système pour choisir ses vitesses à partir du guidon a plus de possibilités)

Il en existe aussi des version électriques mais le besoin d'assistance se fait moins sentir.

Ce type de vélo est en train d'accompagner une révolution touristique en Europe qui est même est en train d'exploser et de surprendre, qui engage un secteur touristique spécifique: ils se monte des gîtes exprès pour cyclistes, et le trafic de cyclistes le long de véloroute peut atteindre plusieurs milliers par jour. Le vélo "gravel" transforme en vélo-route tout un réseau "routier" qu'on pensait réservé aux tracteurs et augmente tant le choix d'itinéraires que c'est devenu un moyen de déplacement pour les vacances et le travail, et le succès est tel que les vélocistes sont en rupture de stock.

À la Réunion, le potentiel d'itinéraire est parfois surprenant, tout un paysage et possibilités dont on se prive, puisqu'à pieds on est une tortue et que c'est trop loin et que sinon c'est pas "carrossable", on a pas encore découvert les vélos pour y aller, particulièrement dans le sud entre St-Pierre et la Plaine des cafres qui abonde de route agricoles, et des lors qu'on évite les routes à voiture pour passer dans des rues secondaires et les routes agricoles le paysage est plaisant et le voyage agréable et si le vélo est adapté, même si ça monte tout droit on s'en fout.

6.Posté par Habitant le 22/09/2022 12:02

Pour que ça puisse fonctionner, il faut effectivement qu’ils collaborent à tous les niveaux, ça permettra d’avoir une cohérence.

Mais il faut aussi sortir de la mentalité: aménager = la voiture en priorité.
1 seule voiture, ça prend une place folle et nous manquons déjà de places.

Une zone 30 ne suffit pas, il faut absolument séparer les circulations. C’est l’unique garantie de sécurité sinon on va avoir des multiplications d’accidents s’il y a plus de cyclistes.

Elle estime qu’on manque de place pour les vélos parce qu’on fait tout pour la voiture.

Exemple à cambaie: a t on besoin de 2 x 3 voies pour les voitures?
Dans les villes: faut-il que les voitures puissent circuler absolument dans chaque rue?
Nous n’avons que 2 rues piétonnes dans toute la Reunion.

Notamment en ville, dans les centres, il faut absolument enlever la priorité absolue aux voitures, et prioriser le reste: piétons, cyclistes, petits bus électriques …

Comme disait quelqu’un: on est une île de randonneurs et de trailers, on survivra à faire quelques pas en ville!

7.Posté par Bernard le 22/09/2022 18:35

Un grand merci au post 5 !
D'excellents conseils, il a raison, "il faudrait aussi accéder des cours d'apprentissage du vélo, pour éviter ces erreurs de comportement général qui aboutissent à l'échec du vélo" !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes