MENU ZINFOS
Social

Vidéo - Saint-Denis : Les manifestants se préparent à passer la nuit devant la préfecture


Une "zone libre déclarée" a été créée par les opposants au pass sanitaire.

Par NP - Publié le Samedi 14 Août 2021 à 17:48

Photo FB QG des Zazalé
Photo FB QG des Zazalé
Après s’être mobilisés dans une ambiance apaisée ce samedi après-midi devant la préfecture ou encore rassemblés en cortège dans les rues du chef-lieu, les manifestants comptent braver le couvre-feu. 

Dans un communiqué, l’Union des collectifs annonce avoir mis en place une "zone libre déclarée" et ainsi se préparer à passer la soirée et la nuit dans les jardins de la préfecture du 14 au 15 août.

"Les collectifs citoyens, les citoyens rassemblés souhaitent rester sur place, en leur âme et conscience pour défendre leurs droits", font-ils valoir en signe de protestation aux mesures gouvernementales actuelles.

Un campement a été installé. Il est fait de palettes et de bâches mais également en son et lumière. Dans une ambiance bon enfant, un " kabar la liberté " a commencé. 

Vidéo : © Pierre Marchal - Anakaopress





1.Posté par didier le 14/08/2021 17:59

Y aura animation ce soir alors,

feux d'artifices, course à pied, lancer de poids, jeux de cache cache, ...

2.Posté par Zorro le 14/08/2021 18:04

S’ils pouvaient se contaminer entre eux…

3.Posté par Touc le 14/08/2021 18:05

Il est où le confinement le couvre-feu ,Monsieur le préfet après 18 hrs il faut donner l'assaut .

4.Posté par eve le 14/08/2021 18:07

Bravo !

Non au pass de la honte

Vive La Réunion belle et rebelle

Merci à TOUS Ceux qui ont le courage de dire #NON

5.Posté par Mme Kieffer le 14/08/2021 18:22

on est stomaqué par l'absence des élus de tout bord aux cotés des manifestants.Ils se tiennent en embuscade cachés dans la foret attendant et en comptant les points.Il y a fillipo, saint aignan; de villiers, qui bougent un peu et qui donnent leurs opinion, les autres on ne les entend pas, ils attendent.On est dans un contexte que personne ne s'attendait, c'est que
comme ton mari te fait cocu, et que tu apprend paf...les comportements sont diverses, et on ne sait pas...
quand il y a eu le sunami à puket, la veille le animaux se sont réfugier sur les montagnes, ils ont sentis avant les humains.ce pass sanitaire, personne ne le sent bon sauf ceux qui nous gouvernent et les élus.

6.Posté par klod le 14/08/2021 18:29

ha ben , c'est bien , si "le préfet "ne koné pas un vrai kabar , au mwin li sa konét ,


et pas seulement les ronds de cuir endémiques ou la "petite fete" du 14 juillet avec les "notables" tout aussi endémique du coin ........................... au mwin lu sa konet la RUN ! ben .

7.Posté par Up2Date le 14/08/2021 18:29

Goute l'amende du couvre feu !

8.Posté par batman le 14/08/2021 18:29

ah non mr le préfet et les forces de lordre faut les virer la ou bien les verbaliser. comment voulez être crédible après si vous les laissez faire .. et faut pas s'étonner que plus personne n'écoute..

9.Posté par jeunesse le 14/08/2021 18:29

nana lo rhum charette avec rougail saucisse??

10.Posté par Horace le 14/08/2021 18:30

Ils ont toute ma sympathie et mon soutien moral.

11.Posté par tonton le 14/08/2021 18:33

Mince, je suis déjà retourné à la caze.....

Dois-je braver l'interdiction de sortir du préfet ???

12.Posté par klod le 14/08/2021 18:40

tant qu'il n'y a pas de casseurs, il est bon de manifester en "démocratie" .

cela prouve déjà , qu'il n'y a pas que des "oui, patron, bien, patron", équivalent à une démocratie veule et "morte" avec ceux qui font que le monde est ce qu'il est et s'en contentent !!!!!!!. ben .

13.Posté par Abel le 14/08/2021 18:46

La liberté ne fonctionne que dans le respect des règles communes … sinon chacun fait ce qui veut et là plus de société

14.Posté par Sisi le 14/08/2021 18:48

Après le QG des azalées, on aura droit au QG barachois !

15.Posté par Kafrouge le 14/08/2021 18:55

Sayez, à force de laisser faire les terroristes de Notre Dame des Landes, ces derniers vont occuper les jardins de la Préfecture...
Gageons que le Préfet fera dégager ces zamaliens rapidement ce qu'il n'a pas su faire depuis plus d'un an , au rond-point des azalées...
Gout' à nous !
J'attends de voir sa réaction...il ne va pas avoir le sommeil tranquille et saura ce que les riverains des azalées endurent: bruits, odeurs de gens sales, détritus divers, nids à rats, spectacle affligeant, alcool et zamal...

16.Posté par madame des Vaccins le 14/08/2021 18:55

les imbéciles sans neurone, sont de sortie..

17.Posté par cmmerciallisation le 14/08/2021 19:01

Mexico:

L’utilisation de l’ivermectine réduit de 76% le risque d’hospitalisation

D’autre part, le chef de l’ADIP, José Antonio Peña Merino, a rapporté que l’ ivermectine réduisait jusqu’à 76% les chances qu’une personne soit hospitalisée pour Covid-19.

Il a expliqué que selon une analyse expérimentale basée sur l’intervention publique qui a été faite dans la capitale, où un kit médical avec 6 mg d’ivermectine et 100 mg d’acide acétylsalicylique a été délivré, il a été constaté que la probabilité d’être hospitalisé si le kit a été reçu par rapport à une personne qui ne l’a pas fait.

«Le résultat principal est une réduction de la probabilité d’être hospitalisé entre 52 et 76%, significative à 99%, c’est une analyse quasi-expérimentale qui permet d’identifier, d’isoler, l’effet du kit médical sur la probabilité d’être hospitalisé « , Tenue.

Pendant ce temps, la secrétaire à la Santé, Oliva López, a indiqué que le plus important à propos de l’étude est qu’il a été constaté que l’utilisation de l’ivermectine réduisait la possibilité de développer une maladie grave après avoir été infectée par le virus SRAS-CoV.

Il a déclaré qu’il s’agissait d’un traitement standardisé et massif avec plus de 135 000 kits médicaux livrés.

https://t.co/VMbkizOdxR?amp=1

https://t.co/WTNjMxygPP?amp=1

https://t.co/FSkvfPMDl8?amp=1

18.Posté par TILOU le 14/08/2021 19:32

les forces de l'ordre ont reçu des renforts ou pas;
si oui, ils faut dégager tout cela et vite;

19.Posté par Abracada bra le 14/08/2021 19:43

Allez, on voit débouler les stats improbables de pays improbables, après Israël voilà le Mexique et les Seychelles !! Il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre...

De toutes façons, vous la voyez venir la dérive de ces manifs antivax ? Fusion à venir avec gilets jaunes et toute la bande, et on est très bientôt reparti vers du blocage de quelques-uns "au nom" des autres qui n'ont rien demandé..

20.Posté par Blob le 14/08/2021 20:45

J'entends les bruits de bottes sur Zinfos
Les "imbéciles sans neurones" et leurs commentaires

21.Posté par JORI le 14/08/2021 21:20

17.Posté par cmmerciallisation le 14/08/2021 19:01
"a expliqué que selon une analyse expérimentale basée sur l’intervention publique qui a été faite dans la capitale". Une analyse expérimentale ??. Sur combien de personnes quand on sait que les vaccins le sont sur des milliards ?. Et le côté expérimental, ce n'est pas ce que certains reprochent aux vaccins ??. Combien d'années de recul pour l'ivermectine comme traitement du Covid-19 ?? 😂 😂 😂

22.Posté par Romuald le 14/08/2021 21:43

Ivermectine : la prudence est de mise dans le domaine scientifique ! (enfin pas pour tout le monde, surtout ceux qui se précipitent à nous asséner leurs vérités au lieu de la vérité scientifique !)

L’ivermectine, nouveau traitement « miracle » contre la Covid-19, vraiment ?
Le 26 janv. 2021 - | Par INSERM

L’ivermectine, traitement parasitaire utilisé notamment contre la gale, suscite l’intérêt pour un repositionnement thérapeutique contre la Covid-19. Toutefois, son efficacité contre la maladie reste encore à démontrer.
Epithélium respiratoire humain infecté par le SARS-CoV-2 © Manuel Rosa-Calatrava, Inserm ; Olivier Terrier, CNRS ; Andrés Pizzorno, Signia Therapeutics ; Elisabeth Errazuriz-Cerda UCBL1 CIQLE. VirPath (Centre International de Recherche en Infectiologie U1111 Inserm – UMR 5308 CNRS – ENS Lyon – UCBL1). Colorisé
L’ivermectine serait-il le traitement miracle qui manquait à l’arsenal thérapeutique contre la Covid-19 ? Alors que la pandémie progresse encore à travers le monde et que le début de l’année 2021 a marqué le coup d’envoi de campagnes de vaccination dans de nombreux pays, la recherche sur les traitements potentiels contre cette maladie infectieuse émergente continue à avancer. 
Depuis l’apparition du nouveau coronavirus SARS-CoV-2, des équipes de recherche se sont penchées sur des stratégies de repositionnement thérapeutique. Concrètement, les scientifiques ont testé des médicaments déjà autorisés pour d’autres indications, afin de déterminer s’ils pouvaient avoir des effets bénéfiques contre la Covid-19. Dans ce contexte, les débats se sont souvent cristallisés sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine, sans que les nombreuses données scientifiques et cliniques disponibles ne permettent à ce jour de confirmer un quelconque intérêt thérapeutique de cette molécule.
Depuis quelques semaines néanmoins, c’est un autre traitement antiparasitaire, l’ivermectine, qui a fait beaucoup parler de lui en ligne. Possédant des propriétés anti-inflammatoires intéressantes, ce médicament est en particulier utilisé dans le traitement de plusieurs pathologies, dont la gale et  l’onchocercose (ou cécité des rivières).  
Plusieurs équipes de recherche se sont déjà penchées sur les effets de cette molécule pour lutter contre l’infection. Toutefois, à l’heure actuelle, la majorité de ces travaux n’ont été publiés qu’en préprint (c’est-à-dire qu’ils ne sont pas encore parus dans des revues scientifiques à comité de lecture) et/ou sont limités par des biais méthodologiques.
Etudes préliminaires insuffisantes
Certains arguments en faveur de l’utilisation de l’ivermectine évoquent tout d’abord une étude publiée dans Antiviral Research et réalisée sur des cellules in vitro, qui rapporte une activité antivirale de ce médicament contre le SARS-CoV-2.
Si ce type de modèles cellulaires étudiés en laboratoire est utile pour isoler des virus à partir de prélèvement clinique et/ou mieux comprendre les interactions possibles entre le virus et certaines molécules d’intérêt, il est très difficile en l’absence de résultats issus d’autres modèles précliniques plus pertinents d’un point de vue physiologique (tels que les modèles animaux) et surtout d’essais cliniques d’en tirer des conclusions quant à un potentiel usage bénéfique chez l’humain. Les études dans différents modèles in vitro sont certes une première étape, mais seuls les essais cliniques sans biais méthodologiques permettent de répondre à la question du bénéfice et du risque d’un médicament en clinique.
 En outre, cette étude utilise un modèle de cellules d’origine simienne qui n’est pas entièrement pertinent pour explorer l’infection par le SARS-CoV-2. Dans ces cellules, certains mécanismes endogènes de la réponse cellulaire antivirale humaine (interférons) sont notamment absents. Ces résultats devraient donc être répliqués sur d’autres types cellulaires exprimant ces interférons, afin de mieux caractériser l’effet antiviral de l’ivermectine et avant de pouvoir passer au prochain stade des études cliniques.
Par ailleurs, d’autres analyses suggèrent aussi que des doses jusqu’à 100 fois supérieures à celles autorisées chez l’homme pour son indication première, seraient nécessaires pour atteindre les concentrations plasmatiques efficaces contre le virus détectées in vitro, avec des inquiétudes quant à la dose efficace d’ivermectine chez l’homme et sa tolérance.
Essais cliniques et limites méthodologiques
Sur le point des biais méthodologiques dans les essais cliniques, on peut par exemple citer l’étude parue en janvier dans la revue Chest, qui suggère une mortalité plus faible chez des patients hospitalisés avec atteintes pulmonaires, infectés par le SARS-CoV-2 et traités par ivermectine, en comparaison à des sujets non traités.
Cette étude connaît cependant une limite méthodologique importante : les deux groupes sont difficilement comparables, car les patients traités avec l’ivermectine étaient également plus nombreux à avoir aussi reçu des corticoïdes (dont plusieurs études ont déjà démontré les bénéfices pour les patients atteints de formes sévères de la maladie).
Récemment, une « Research Letter » publiée dans le British Journal of Dermatology, souligne que l’ivermective pourrait avoir eu un rôle protecteur contre la Covid-19 dans un EPHAD où le médicament avait été donné pour traiter des cas de gale. Néanmoins, plusieurs limites sont là aussi à prendre en compte dont le caractère observationnel de l’étude et l’absence de corrélation démontrée in vitro/in vivo.
Cette idée de biais méthodologique et en conséquence, d’un faible niveau de preuves, est renforcée par des méta-analyses. On peut notamment citer la plateforme proposée par le BMJ et McMaster University – la « Covid-19 Living Network Analysis » – qui s’appuie sur un suivi et une analyse détaillée de la littérature scientifique pour recenser les niveaux de preuves concernant l’efficacité de plusieurs traitements utilisés contre la Covid-19. A l’heure actuelle, le niveau de preuves de l’efficacité de l’ivermectine est considéré comme « très bas », trop peu d’études robustes et concluantes ayant réussi à montrer un effet bénéfique de la molécule.
En conclusion, l’ivermectine est un médicament antiparasitaire qui n’est actuellement approuvé dans le traitement d’aucune infection virale, y compris l’infection à SARS-CoV-2. La question de sa dose efficace n’est pas résolue, tout comme son positionnement thérapeutique et/ou prophylactique. A ce jour, l’ivermectine n’est donc pas encore recommandée pour le traitement ou la prévention de la Covid-19 en dehors du cadre d’un essai clinique. Plusieurs essais sont justement en cours pour répondre à toutes ces questions.
Texte rédigé avec le soutien de Manuel Rosa-Calatrava, chercheur Inserm au Centre international de recherche en infectiologie (CIRI).

Avant d'affirmer quoi ce soit, faut effectuer les vérifications nécessaires !
A bon entendeur, salut, vous voulez être crédible !

23.Posté par BinBin le 14/08/2021 22:09

..PARLONS A TOUS..
1 Coup de pied aU culs..1/4 de VACCIN.

24.Posté par Assez le 14/08/2021 22:22

Evacuez tout ca direct domenjo
Avant que des citoyens reglent le probleme eux meme....

25.Posté par solution le 15/08/2021 07:22

@22
Manuel Rosa-Calatrava, chercheur Inserm

vous vous appuyez sur un chercheur INSERM pour dénnigrer les multiples études observationnelles

ayant eu lieu sur plusieurs PAYS comme l'INDE, l'EGYPTE,la TCHEQUIE etc.....
pesant des milliards d'individus avec des courbes covid à la baisse....

stop aux CHALATANS incapables de détecter les biais....
il existe plus de 60 étiudes dont 30 randomisées prouvant l'efficacité de l'IVM

STOP à la dictature de l'injection inconnue et de l'ignorance

26.Posté par zozo le 15/08/2021 11:58

Les mêmes chefs de file anti-vax étaient présents, notamment le docteur Philippe De Chazourne et Vanessa Germain Benhamou. Cette dernière a appelé l'armée à l'aide lors de son discours, une demi-heure avant le couvre-feu. “Face à l'oppression de l'État français sur le peuple, nous appelons l'armée à prendre ses responsabilités et à accomplir l'une de ses principales missions qui est de protéger le peuple réunionnais et français en faisant cesser ces exactions étatiques”.

Quand les zazalés ,les anti coloniaux font cause commune avec les nostalgiques de l'OAS il ne reste pus qu'à se faire vacciner en espérant que le vaccin soit mortel pour quitter ce monde de fous .

27.Posté par JORI le 16/08/2021 10:48

25.Posté par solution le 15/08/2021 07:22
Donc selon vous, grâce à l'ivermectine, en Inde, Égypte, Tchéquie, etc le covid a été éradiqué ? 😂 😂 😂

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes