MENU ZINFOS
Faits-divers

Vidéo - Saint-André : Son local commercial, ses finances et son moral tombent en ruine


Un commerçant saint-andréen vit un cauchemar avec d’importantes fuites d’eau qui détruisent son commerce depuis plusieurs mois. Il se démène tant qu’il peut pour que les travaux soient effectués, mais l’agence lui demande de payer l’expertise. De plus, il ne peut être indemnisé par son assurance tant que les réparations ne sont pas faites. Un véritable engrenage. Alors qu'il est au bout du rouleau, son voisin a déjà mis la clé sous la porte.

Par - Publié le Samedi 2 Juillet 2022 à 08:20

Lorsqu’il fait son acquisition immobilière il y a 11 ans, Cédric ne s’attendait pas à vivre un tel cauchemar. Il achète un local commercial neuf dans la résidence Coriandre située dans le quartier Fayard. Il décide d’ouvrir une petite épicerie. Aujourd’hui, il tente tant bien que mal de faire survivre son commerce. 

Depuis plusieurs années, son local connaît des infiltrations d’eau durant les épisodes de pluie. Depuis le mois de novembre, la fuite s’accentue, "devient quotidienne et en continu". C’est presque 500 litres d’eau, l’équivalent d’une poubelle entière qui se déverse chaque jour dans son commerce. 

"Ça nous prend deux heures le matin et deux heures le soir pour éponger l’eau. Ça abîme les murs et les produits sur les rayons. Même les conserves sont abîmées", souligne-t-il pour expliquer qu’il ne peut plus gérer son magasin normalement. Depuis quelques jours, c’est son plafond qui menace de s’effondrer.

Le serpent qui se mord la queue

Cédric a localisé l’origine de la fuite qui provient de l’appartement du dessus. Malheureusement, la canalisation se situe à l’intérieur du plancher. Le logement est occupé par une locataire qui n'est pas incommodée par la fuite et n’a pas remarqué les dégâts. De leurs côtés, les propriétaires des locaux "savent tout ça, mais ne font que du bricolage", selon lui.

Cédric et son voisin de palier, qui connaît les mêmes problèmes, se sont tournés vers le gestionnaire immobilier de l’immeuble. Celui-ci leur demande de payer pour l’expertise sur l’ensemble du bâtiment. 

"Nous, on a plus les moyens aujourd’hui de payer une expertise pour une recherche de fuite d’eau qui coûte dans les 12.000 euros. C’est sûr que c’est bénéfique pour tout le monde, mais pas à nos frais. Pas à notre charge. C’est pas nous qui l’avons construit", s’indigne le commerçant.

Malheureusement pour Cédric, ces problèmes en entraînent d’autres. "Je suis coincé car mon assureur ne peut pas m’indemniser ni trouver de solutions tant que la réparation n’est pas faite en haut. Le gestionnaire immobilier est au courant depuis le mois de novembre."

Au bord de la faillite

Le commerçant affirme avoir perdu 80% de son chiffre d’affaires depuis que la fuite s’est installée durablement. Le commerce à côté du sien a déjà baissé le rideau. "Nous, ce qu’on craint, c’est de perdre notre local et de payer un crédit dans le vide. Au niveau du ravitaillement, c’est impossible. Toutes les étales sont vides", se désespère-t-il.

"Ce que je veux aujourd’hui, c’est qu’on reconnaisse les choses. Je veux qu’ils nous prennent en considération. Il faut arrêter de nous entuber. Ça fait un moment que je signale, ça fait un moment que j’attends des réponses. J’ai une fuite en continu depuis le mois de novembre et le faux plafond qui menace de s’effondrer", indique le commerçant.

Lorsque ses clients lui demandent pourquoi il continue, il répond simplement qu’il "n’a pas le choix. Je dois payer mes frais, mes factures et surtout mon local. C’est tout. C’est ma priorité. On vit avec les moyens du bord", conclut-il, amer.

En raison des dégâts constatés après cette nuit de vendredi à samedi, Cédric annonce la mort dans l’âme qu’il est obligé de fermer pour le week-end.





Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Lucide le 02/07/2022 08:39

J'encourage ce monsieur à faire appel à un avocat spécialisé. Il est clair que c'est pas à lui de payer les frais d'expertise.

2.Posté par Gogo le 02/07/2022 09:12

Et fo surtout pas nervé sinon c'est ou na problème ek la justice

3.Posté par Reunionnaise le 02/07/2022 09:21

J'admire votre courage et persévérance Monsieur. Je croise les doigts pour vous

4.Posté par Romuald le 02/07/2022 10:20

On qualifie souvent le quartier Fayard de quartier "Cagnard".

Et bien là on en a trouvé un gros : le promoteur immobilier !

5.Posté par eric le 02/07/2022 10:35

il n'appartient pas a la victime de faire une recherche de fuite mais a priori a la personne au dessus

ce sera un combat au niveau des assurances

6.Posté par paulux le 02/07/2022 10:42

un contrat d'assurance bien fait comporte la garantie du risque "dégâts des eaux" et recherche de fuite. Il faudrait voir le contrat d'assurance. a examiner avec un avocat.

7.Posté par Nic-ta-lope et autres le 02/07/2022 10:51

C'est à l'assureur de ce commerçant de prendre l'attache avec l'assureur de la locataire du dessus et du propriétaire qui loue cet appartement . Si l'assureur ne bouge pas, assignation devant le juge. Comme le commerçant semble ne pas gagner sa vie, il a droit à l'aide juridictionnelle.

L'expert fera mettre l'appartement "en eau" pour trouver la fuite. Si c'est une malfaçon, l'assurance dommage ouvrage jouera (garantie décennale si c'est encore dans les temps) et attaquer le maître-d'ouvrage qui doit être assuré. Si c'est hors délai, c'est l'assureur de la locataire qui assumera.

J'avais un ami qui avait le même problème sur St DENIS (c'était lui le propriétaire de l'appartement qu'il louait). Le juge a ordonné une expertise. Mise en eau, on a découvert que la fuite ne provenait pas de l'appartement mais de sa terrasse. Le propriétaire de l'appartement en avait l'usage et il s'en croyait le possesseur mais la propriété était en réalité détenue par la co-propriété (c'est selon l'acte de vente originel: cession ou pas). De fait, c'est le syndic de l'immeuble qui à tout payé (l'expertise) et le syndic a fait jouer son assurance (remise en état etc.) . Il s'en est suivi une bataille entre assureurs par le biais d'avocats.

8.Posté par Nic-ta-lope et autres le 02/07/2022 10:52

Le logement est occupé par une locataire qui n'est pas incommodée par la fuite et n’a pas remarqué les dégâts
.........................

Qui dit fuite dit facture d'eau.

9.Posté par Bob le 02/07/2022 11:52

Est ce que le syndic c'est citya immobilier ?si c'est le cas fuyez....

10.Posté par boul le 02/07/2022 12:45

vu le débit qu'il reçoit sur la tronche ce serait assez facile de localiser la fuite au moins confirmer si cela vient bien de l'appartement du dessus. car une fuite est parfois traitre et ne provient pas systématiquement d'au dessus. J'espère qu'un entrepreneur compétent en recherche de fuite aura bon coeur et viendra en aide à ce monsieur. Normalement c'est aux assurances de gérer ça , limite à la copropriété mais surement pas le proprio du local qui doit tout prendre dans la tronche niveau dépenses c'est de la foutaise. ils profitent de l'ignorance de ce monsieur. en plus vouloir expertiser tout l'immeuble , malhonnêtes jusqu'à l'os

11.Posté par lavérité le 02/07/2022 12:46

c'est à l'assurance du commerçant a engagé les frais d'expertise puis elle se retournera contre celle du propriétaire de murs et aussi celle du locataire au dessus, ce monsieur a-t-il fait sa déclaration et est-il assuré ??.. le doute m'habite ....

12.Posté par Caroline le 02/07/2022 15:13

Va voir le maire. Il peut tout.

13.Posté par jojo le 02/07/2022 21:10

bien fait pour leur gueule ... ! Quand lé pas capable, il faut fermer la boutique ... et point barre . (./)

14.Posté par Créole le 03/07/2022 08:26

Post 12 il faut lui dire d aller voir JMV ou son père JPV, eux ils peuvent tout par contre : le résultat cette ville de Saint André.

15.Posté par Squid le 03/07/2022 09:48

13.Posté par jojo le 02/07/2022 21:10

Jaloux

16.Posté par Iron-Maidan le 05/07/2022 04:12

@8 "Qui dit fuite dit facture d'eau. "

C'est peut-être les eaux usées. :/

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes