MENU ZINFOS
Economie

Vidéo - Plus de 4000 artisans impactés par le couvre-feu à La Réunion


Déjà échaudés par la crise sanitaire, les artisans s'attendent à passer une année 2021 difficile. C'est ce qui ressort de l'étude sur les impacts économiques de la crise sanitaire de la covid-19 sur les entreprises artisanales à La Réunion. Même si les dispositifs mis en place par le gouvernement pour accompagner les entreprises artisanales "ont globalement fonctionné" reconnaît Bernard Picardo, ce dernier s'inquiète de voir la crise sanitaire "se transformer en crise économique".

Par SI - Publié le Vendredi 2 Avril 2021 à 11:22 | Lu 3160 fois

Vidéo - Plus de 4000 artisans impactés par le couvre-feu à La Réunion
Cette enquête, réalisée du 15 au 25 mars auprès d'un échantillon de 502 entreprises artisanales réparties en quatre catégories d'activités (alimentation, production, bâtiment et services), a permis d'avoir un aperçu global sur les difficultés rencontrées au quotidien par les artisans, entre mesures sanitaires, couvre-feu ou encore les nombreux doutes concernant le devenir de leurs activités. 

"Cela fait un an que nous sommes dans cette crise et les entreprises ne retrouveront pas le chiffre d'affaires qu'elles avaient avant 2020",
déplore le président de la chambre.

Santé au travail

60%. C'est la part des entreprises déclarant avoir des difficultés d'application des mesures sanitaires. Parallèlement à cela, la part des dirigeants ayant besoin d'un soutien psychologique pour cause d'épuisement, d'anxiété ou encore d'isolement se chiffre à 14% en moyenne. Un taux qui grimpe à 23% pour les dirigeants d'entreprises de services. Par ailleurs, près de 3% de la population artisanale a contracté la covid-19. Sur la campagne de vaccination à venir, près de 22% des artisans se disent prêts à se faire vacciner, 32% ne souhaitent pas le faire 46% se disent encore indécis.

Le climat des affaires

L'étude nous apprend que la baisse du chiffre d'affaires lors de la période du confinement dans le secteur de l'artisanat est de 30% en moyenne. Une reprise graduelle de l'activité a été constatée durant le second semestre 2020 chez près de 70% des artisans. Pour 50% d'entre eux, le redressement est encore partiel et seuls 20% d'entre eux ont retrouvé un niveau normal d'activité.

Au niveau des signaux positifs, même si le volume de création d'entreprises connaît une baisse de 22%, il reste malgré tout élevé, soit 2155 immatriculations enregistrées. A noter également le niveau "historiquement bas", relève la Chambre de métiers sur les radiations d'entreprises au Répertoire des métiers : 955 radiations en 2020 contre 1506 en 2019, soit une baisse de 34%. Autre satisfecit : les mesures du Plan de Relance dans le domaine de l'apprentissage qui ont permis une hausse des effectifs de 15% en 2020 par rapport à 2019, soit 2037 apprentis.

"Nous avons eu -30% de radiations alors même que nous sommes encore dans une période de crise sanitaire. Tout ne va pas bien c'est sûr, mais les dispositifs mis en place pour accompagner nos entreprises ont quand même fonctionné. Cela montre aussi que nos entreprises artisanales ont une forte capacité de résilience", salue Bernard Picardo.

Néanmoins, ce dernier se fait toujours du souci concernant les impacts du couvre-feu dans le milieu artisanal, qui toucherait 4200 entreprises artisanales soit 20% du secteur des métiers. Selon les données recueillies par la CDMA, près de 3000 entreprises du secteur artisanal baissent leurs rideaux à 19h (boulangeries, pâtisseries, boucherie, charcuterie et certaines activités de services) et 1200 autres le font à 22h (glaciers, snacking et pizzerias). 

"Les efforts d'adaptation (ouverture plus tôt ou journée continue, services click and collect ou livraisons) ne compenseront pas en totalité les recettes perdues de fin de journée", argue la Chambre, rappelant au passage que les clients sortant du travail "rentrent chez eux au lieu de fréquenter les boutiques". De plus, le recours à un service de livraison représente un coût non-négligeable pour ces entreprises, qui doivent rémunérer les plateformes de e-commerces ou les livreurs jusqu'à 30% de la marge effectuée pour une transaction, "et qui vient s'ajouter à la perte de chiffre d'affaires déjà subie".  

Endettement et trésorerie / Aides aux entreprises / Après-crise

Près de 10 000 ressortissants de la Chambre de métiers ont bénéficié des aides mises en place par l'État.

Seulement 20% des entreprises disent pouvoir faire face immédiatement à leurs dettes à court terme, et 43% que partiellement. Malgré les différents dispositifs mis en place suite au confinement, elles sont 37% (dont 41% dans le secteur des services et 27% dans celui de l'alimentation) à ne plus pouvoir honorer leurs échéances à court terme. 

Au niveau des craintes exprimées par les artisans concernant l'après-crise, ces derniers redoutent un nouveau confinement "avec son lot de restrictions sur l'activité des entreprises"

Ils craignent également un relâchement ou un recentrage des aides de l'État restreignant le champ des activités éligibles ainsi qu'une baisse de la consommation des ménages et notamment une désertion de la fréquentation des petites enseignes au profit des grandes surfaces.

air





1.Posté par MT CRISTO le 02/04/2021 11:41

Pourquoi les artisans acceptent-ils ces contraintes sans faire bloc et s'opposer au dictat des administratifs complètement dans l'Erreur.

2.Posté par riverstar974 le 02/04/2021 12:19

Macron et le préfet s'en foutent...ils ont leur salaire à vie

3.Posté par Ouais... le 02/04/2021 12:22

Ça rend les heures sup non payés plus difficile...

4.Posté par La tête gros bleu le 02/04/2021 14:04

Y a des gens qui bossent ici?j'avais pas vu je savais pas....je connaissais la Caf l'Anpe la région mais le reste .....

5.Posté par riverstar974 le 02/04/2021 16:31

arretons de payer nos impots

6.Posté par JORI le 02/04/2021 18:40

Le CRIFORT a mis son nez chez ces artisans pour savoir s'ils sont réunionnais ou pas??.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes