MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Politique

Vidéo - Plénière de la Région: Les différentes interventions à retenir


Les débats ont duré moins longtemps qu'habituellement mais sont toujours aussi passionnés à la Région. Il est vrai que l'ordre du jour était moins fourni par rapport aux dernières séances mais cela n'a pas empêché les conseillers régionaux de débattre sur les dernières mesures prises par la collectivité pour l'accompagnement du monde économique ou encore les étudiants. À l'ordre du jour de cette assemblée: le plan de relance présenté par la collectivité au titre de la crise sanitaire, l'aide d'urgence à la compagnie Air Austral et enfin le dispositif d'aide spécial Covid à destination des étudiants. Retrouvez leurs différentes interventions à l'occasion de la séance plénière qui s'est déroulée ce mardi en distanciel.

Par - Publié le Mercredi 10 Mars 2021 à 07:26

Plan de relance

Huguette Bello: "Ce rapport montre ce que vous ne voulez pas annoncer explicitement. Vous êtes en campagne pour votre réélection. Je déplore le caractère partiel et inexact des informations contenues dans le rapport. Vous déclarez avoir payé à plus de 100 000 bénéficiaires quelques 118 millions d'euros. J'aurais souhaité disposer d'une évaluation de l'impact de votre Fonds de solidarité régionale et du fameux chèque tourisme octroyé aux familles réunionnaises pour relancer la consommation touristique (...) En ce qui concerne votre fameux plan de relance, force est de constater que vous mettez en évidence les inégalités territoriales. La Région ne finance que 11 projets du TCO à hauteur de 22 millions d'euros alors que l'Ouest est le deuxième territoire le plus peuplé aujourd'hui. Quatre communes de l'île présentent à elles seules 74 projets qui bénéficient de 145 millions d'euros de crédits. Il s'agit là de l'utilisation du Plan de relance régional à des fins purement électorales".

Didier Robert: "Est-ce qu'il y a encore des adaptations à faire ? Oui bien entendu et j'ai été interpellé à ce titre par les présidents de chambres consulaires et d'autres acteurs économiques sur le fait que nous devons être encore plus rapide dans la mise en oeuvre et l'exécution des programmes et des aides qui sont présentés (...) Il y a cette adaptation continue et permanente qui est menée pour que nous puissions, avec les acteurs économiques, être dans le juste (...) L'objectif c'est de faire en sorte que tous les partenaires publics puissent être mobilisés et travailler ensemble, au-delà des sensibilités politiques des uns et des autres et considérer qu'il y a un moment de crise très difficile que nous avons à passer pour les Réunionnais. Dans ce cadre-là, il y a des conventions passées avec 11 communes, 5 projets de convention sont en cours d'examen par les services à la fois de la Région et des communes concernées. Encore une fois, indépendamment de l'origine des fonds qui sont mobilisés. Vous avez mentionné le TCO et j'aimerais le dire publiquement : je suis demandeur d'une signature avec la maire de Saint-Paul qui ne s'est pas encore manifestée aujourd'hui concernant ce plan de relance. Je suis demandeur d'une signature d'une convention entre le TCO et le conseil régional. La balle est dans votre camp: c'est à vous et à M.Séraphin de définir les projets que vous souhaitez voir être pris en compte dans le dispositif FEDER 2020-2027 ou dans le dispositif REACT-UE. La question n'est pas de savoir s'il y a des élections bientôt mais la question est de savoir quel est le niveau de mobilisation de la collectivité régionale".  

Huguette Bello: "On vous a écrit pour les projets que nous entreprenons à la fois en mairie de Saint-Paul et sur le territoire du TCO. J'espère que l'on pourra en discuter M.le président. Nous ne sommes pas de mauvaise volonté mais quand on vous voit traverser toute La Réunion à signer des chèques, qui m'apparaissent comme des chèques sans provision, je ne peux pas m'empêcher de ne pas vous le dire".
 
Aide d'urgence à la compagnie Air Austral

Huguette Bello: "Je voudrais souligner la performance de l'équipe dirigeante et des salariés de la compagnie régionale au titre des évacuations sanitaires de La Réunion vers Paris. Leur rôle a été exemplaire dans le cadre d'un transfert de patients atteints de Covid qui n'est pas le plus simple sur le plan organisationnel et logistique alors même que la compagnie fait face parallèlement à des difficultés financières de premier ordre avec une baisse du chiffre d'affaires de 55%. En ce qui concerne le besoin de financement et du rôle de la Région, cette situation me laisse perplexe. Je suis tout à fait consciente de la gravité de la crise que traverse le secteur aérien et il me semble donc  indispensable de mettre en place des aides d'urgence pour permettre à la compagnie régionale de traverser cette crise et de préserver ces emplois. Néanmoins, l'intervention régionale atteint son maximum au regard des dispositions fixées par la Commission européenne en matière d'aides d'Etat (...) Que se passera-t-il si vos prévisions s'avèreraient être fausses ? Comment aidera-t-on cette fois note compagnie régionale alors que les banques ne nous prêterons plus et que la Région ne sera plus autorisée à le faire sans contrevenir à la réglementation européenne sur les aides d'Etat ? (...)  
La crise a bon dos : nul n'ignore que la situation de notre compagnie régionale est préoccupante depuis de nombreuses années (...) En tant que représentant de la Région au sein de la SEMATRA, vous avez manqué de vigilance".  


Léopoldine Settama: "C'est un sujet non seulement sensible mais extrêmement important pour l'ensemble de La Réunion. Air Austral est le fleuron de La Réunion. A partir de cela, chacun d'entre nous e sent concerné par l'avenir de cette société (...) Personne n'avait lu dans le marc de café et avait prévu cette crise sanitaire qui a accentué de manière générale les difficultés de toutes les entreprises. Être entrepreneur c'est aussi prendre des risques. On peut refaire l'histoire et se poser des questions sur l'impact des décisions qui avaient été prises et je pense que c'est de notre responsabilité lorsqu'il s'agit d'argent public de pouvoir s'interroger là-dessus. Mais au-delà de ces interrogations, il y a notre positionnement d'élu sur l'aide à apporter ou pas à Air Austral. Je pense que lorsque nous restons dans le cadre légal qui est le nôtre aujourd'hui, la Région Réunion peut encore aider Air Austral. C'est sûr que ces aides régionales ne pourront pas se faire ad vitam aeternam et il faut espérer que l'avenir proche puisse permettre à Air Austral de se refaire une santé pour rester sur le marché réunionnais (...) Je pense pouvoir dire que grâce à l'aide territoriale, Air Austral aurait pu être plus aidée mais je ne veux pas anticiper sur votre réponse M.le président mais je crois aussi que les règles de la concurrence font que nous ne pouvons pas privilégier une compagnie régionale au détriment des autres compagnies. Avec les réserves que je peux émettre sur certaines décisions, je ne peux qu'être favorable à l'aide régionale même si l'on sait que l'on ne pourra pas aider tout le temps".

Olivier Hoarau: "Je voudrais féliciter les équipes, la compagnie et les soignants pour la réussite de l'évacuation sanitaire vers la métropole qui ont le sait tous est une prouesse technique et humaine. Néanmoins il reste des questions sur le coût de ce rapatriement, est-ce qu'on va pouvoir tenir le coup ? Cette aide est importante aussi pour la sauvegarde des emplois malgré les différents plans de restructuration survenus ces derniers mois (...) Est-ce qu'il n'y a pas là le risque d'une perte de compétitivité de la compagnie par les différentes perfusions que vous nous proposez d'accorder à la compagnie (...) De plus, il faudrait être clair sur le lien entre Air Austral et Air Madagascar. Est-ce que ces 25 millions d'euros injectés à Air Austral vont aussi en partie être fléchés vers Air Mad ? (...) Où va-t-on encore avec Air Austral aujourd'hui ?"

Didier Robert: "La relation entre Air Austral et Air Madagascar est terminée depuis plusieurs mois maintenant et pas un euro de ce que nous avons à mobiliser irait à Air Mad ou à un autre. L'objectif c'est de soutenir ou pas Air Austral mais je pense que là-dessus on s'entend (...)"

Intervention de Marie-Joseph Malé, PDG d'Air Austral, sur la situation de la compagnie

Didier Robert: "Nous ne pouvons pas, en tant que collectivité locale, privilégier telle ou telle compagnie sur le dispositif de la continuité territoriale. Nous sommes contraints au respect du code des marchés publics. La continuité territoriale bénéficie à toutes les compagnies sans que nous ayons à intervenir et c'est le passager qui fait le choix de sa compagnie selon ses intérêts propres, nous n'avons pas juridiquement à orienter telle ou telle compagnie même si nous aurions préféré pouvoir le faire".

Olivier Hoarau: "C'est la première fois en séance plénière que nous avons une présentation de la stratégie d'Air Austral. La démarche est louable mais faudrait-il attendre qu'il y ait une crise profonde pour que nous ayons à connaître la stratégie et les choix portés par cette compagnie qui est financée en grande partie par des fonds publics (...) Aujourd'hui on donne un blanc-seing avec l'argent public à une entreprise qui à mon sens s'est éloignée de la volonté initiale de ses pères fondateurs (...) Dans l'ensemble des aides publiques apportées à cette structure, j'ai l'impression que les agents d'Air Austral, à quelques euros près, ce sont des fonctionnaires non ? Sur cette aide financière au-delà de la nécessité de sauver cette structure, il nous faut plus qu'une présentation Powerpoint aujourd'hui avant de nous dire "oui il faut sauver Air Austral".

Didier Robert: "Vous oubliez une dimension factuelle qui date de 30 ans. La compagnie a été créée avec des fonds régionaux, des fonds publics et c'est une volonté qui est exprimée depuis 30 ans de manière continue par l'ensemble des élus qui se sont succédé ici-même au sein de la collectivité régionale ou au conseil départemental également membre de la SEMATRA (...) Ils ont toujours renouvelé leur engagement et maintenu le fait que ce soit une compagnie qui avance et soutenue avec de l'argent public (...) Cette compagnie depuis 2012/2013 dégage chaque année des résultats positifs et donc n'a pas besoin pour pouvoir stabiliser sa situation financière et sa rentabilité de recourir systématiquement à de l'argent public comme ce à quoi vous faisiez référence. Par contre à l'inverse, lorsqu'il y a une situation d'une extrême gravité comme celle que nous avons à traverser aujourd'hui, il est de notre responsabilité d'assumer notre rôle et d'être aux cotés d'Air Austral dans ce moment d'extrême fragilité. Je ne vous ai pas entendu vous émouvoir lorsque l'État qui est à peine actionnaire d'Air France a validé une intervention à plus de 7 milliards d'euros (...) Lorsque vous avez aujourd'hui une desserte des autres îles de l'océan Indien, il faut l'intégrer comme étant une dimension commerciale pour la compagnie mais il faut également l'intégrer comme étant aussi une dimension d'intérêt général pour le territoire. Nos entreprises et nos populations ont besoin de se déplacer dans l'ensemble de l'espace océan Indien et c'est aujourd'hui Air Austral qui assume cette mission".



Samuel Irlepenne
Travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les rubriques politique et société. Lecteur... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Mondié quoi nous lafé pour mérite ça ! le 10/03/2021 08:58

Les différentes interventions à retenir

Selon zinfos974

Il est bien seul le povre Robert, même sur zinfos974.

2.Posté par République le 10/03/2021 10:18

À Bello ! Et aux autres candidats ! « Annoncer explicitement », répond Bello à Robert : mais elle-même reste globalement sur une généralité, aussi généreuse soit-elle ! Quoiqu’en campagne électorale, la règle connue – et c’est ce qui plombe la démocratie – est qu’il ne faut pas trop se découvrir. Ce n’est donc malheureusement qu’une question de pure tactique électorale, pour tous les bords, les ex-PCR étant des artistes en la matière. Et les citoyens ne découvrent la réalité qu’au fur et à mesure de la mise en route des propositions… et sans trop pouvoir peser sur les décisions et les mises en application.

3.Posté par Laurent le 10/03/2021 18:46

Bello égale à elle même parler pour ne rien dire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









Publicité


 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes