MENU ZINFOS
Société

Vidéo - Plan Numérique: 100 millions d'euros sur les trois prochaines années


C'est l'épilogue de deux années de travail entre les différents acteurs du numérique pour la structuration de la filière dans l'île. D'où les sourires qui étaient sur toutes les lèvres ce vendredi à l'occasion de la signature du Pacte numérique entre la Région Réunion et les représentants de la filière. Une signature qui symbolise l'ambition des parties prenantes de faire de La Réunion "un territoire connecté et innovant", indique le vice-président de la collectivité délégué au numérique et à l'innovation, Vincent Payet.

Par - Publié le Vendredi 6 Novembre 2020 à 18:12 | Lu 1536 fois

Ce Pacte, qui entre dans le schéma régional de développement économique, d'internationalisation et d'innovation de la collectivité, a pour but de faciliter l'accès de la population "à une connexion internet, l'accès à de nouveaux marchés pour les entreprises ou encore l'accès aux services publics pour l'ensemble de la population", indique Vincent Payet.

Ce Pacte numérique été co-construit avec l'ensemble des signataires que sont la Préfecture, la Région, l'Université de La Réunion, la CCIR, la Chambre de métiers, le MEDEF Réunion, la CPME Réunion, sans oublier les acteurs de la filière numérique comme Digital Réunion, Solidarnum ou encore U2P Réunion.

Doté d'une enveloppe de 100 millions d'euros pour les trois prochaines années, ce Pacte numérique a été élaboré autour de cinq axes. Le premier, "qui est le socle du développement du numérique à La Réunion" a rappelé Vincent Payet, concerne l'aménagement du numérique. "Le but est de renforcer notre connectivité aussi bien en local qu'à l'extérieur. La Réunion va relever un défi: elle sera le premier territoire d'Outre-Mer et la première région ultrapériphérique et une des premières régions françaises en 2021 à être 100% très haut débit", se félicite déjà le "M.Numérique" de la collectivité régionale.

Le deuxième axe de ce Plan concerne l'emploi en faisant "correspondre l'offre à la demande". "L'objectif est de connecter trois choses: l'ambition du territoire aux compétences qu'il possède, aux besoins de notre économie", poursuit Vincent Payet.

Le développement des entreprises fait partie du troisième volet de ce Pacte. Une filière représentée à La Réunion par plus de 500 entreprises et 5000 salariés pour un chiffre d'affaires avoisinant le milliard et demi d'euros. "Le but est de renforcer sa structuration et lui permettre de s'internationaliser. C'est l'essence même de ce troisième volet".

En route vers l'inclusion numérique

Le développement mais aussi la transformation des entreprises et des organisations, qui forme l'avant-dernier axe du Plan numérique. "Nos entreprises et nos administrations se transforment et doivent se transformer (...) S'il était tendance à une époque, il est aujourd'hui devenu essentiel et indispensable", a martelé Vincent Payet,.

Enfin, dernier volet, l'inclusion numérique, "qui sera l'enjeu fort de ces dix prochaines années". "Il faut continuer à accompagner nos concitoyens vers le numérique quelles que soient les générations". "L'engagement de chaque acteur sera indispensable si nous voulons réussir ce défi", ajoute l'élu régional. Des actions que la collectivité a déjà engagées ces dernières années avec la mise en place du Plan ordinateur portable, "qui a permis à plus de 150.000 jeunes d'être sensibilisés à l'outil informatique" ou le Pass numérique, "permettant un accès facilité au numérique aux publics les plus éloignés", termine Vincent Payet.

Didier Robert ne cache pas, lui non plus, sa satisfaction de voir la signature de ce Pacte numérique. Un moment qu'il qualifie de "solennel" dans l'évolution du travail qui est mené par l'ensemble des acteurs "depuis un certain nombre d'années".

Le président de Région retient notamment la "constance" mais aussi la dimension de concertation qui aura prévalu "tout au long de ces dernières années". "Le document que nous avons signé et les engagements qui sont pris sont les fruits d'une vraie participation, d'une vraie collaboration", insiste Didier Robert. De la concertation mais aussi de la "cohérence", n'a-t-il cessé de répéter :  "Il faut que les investissements posés soient en cohérence avec ce que peuvent attendre de nous les acteurs industriels, ceux du monde économique mais aussi nos concitoyens. Il faut également de la cohérence avec la place que nous souhaitons donner au numérique aujourd'hui".



Samuel Irlepenne
Travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les rubriques politique et société. Lecteur... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par zamil le 06/11/2020 18:25

on ira loin c'est sûr !

2.Posté par GIRONDIN le 06/11/2020 18:59

À chaque veille d'élection la même rangaine.

Avec les millions + les millions + les millions on devrait être à la 8 G !

3.Posté par stjosephois le 07/11/2020 04:09

Faut il encore faire confiance a ces deux là qui ne font que des annonces et les concretisations ne sont pas là dep que l ont attends de bénéficier de la fibre on constate qu un opérateur nous le font miroiter alors que ses travaux sont en suspens a saint jo .

4.Posté par Creaman le 07/11/2020 06:11

S'il s'agit encore de donner l'occasion à nos jeunes de rester greffés et addicts aux smartphones, réseaux sociaux sans moralité et jeux vidéo en ligne, je ne vois aucun progrès sinon que celui de renflouer les caisses de quelques entreprises. Le développement du numérique doit passer avant tout par la réhumanisation des communications et par inciter à la création positive, celle qui entre art et ingéniosité saura donner à notre territoire numérique tout son caractère trempé qui fera de la Réunion un véritable point de rencontre mondial. Singapour s'est faite sur le transport de marchandises : relevons le défi de relever chez nous l'emploi par le transport des informations !

5.Posté par patricia le 07/11/2020 06:43

Nous, Réunionnais, bénéficions une véritable avance en termes de connexion dans notre île et, une fois n'est pas coutume, là, nou lé vraiment plus... et la Métropole lé carrément moins !!!!

6.Posté par Giga le 07/11/2020 13:45

Je suis passé de la métropole (où je travaillais et habitais), dans un désert numérique où même Free était capté sur mon téléphone de manière épisodique, à mon retour à la Réunion dans un luxe de Gb des 3 ou 4 fournisseurs qui se disputent la fibre.
Premier constat : dans le déploiement d'internet régional, nous sommes très, très très en avance sur la métropole, hors grades villes et agglomérations. Je confirme et j'en suis fier.
Mais pour contrebalancer cet enthousiasme, il y a un mais... qui se trouve avec mon fournisseur Zeop qui, par trop de clients d'un coup, n'arrive (peut être) pas à servir correctement tout le monde depuis un certain temps, dans la région Est. Coupures multiples et baisses de débit sur la fibre. Navrant et chiant !
Et comme on ne peut pas les contacter (bizarre !!!!) je profite de l'occasion pour leur signaler mon agacement. Et je ne suis pas le seul.
Un peu comme les restaurants ici : dès que ça marche un peu, la qualité baisse....
Heu... je suis réunionnais !! Pour éviter de grands débats inutiles....

7.Posté par Zorgon974 le 07/11/2020 15:40

Bravo. En espérant que l'éducation suive aussi cette dynamique avec le création d'une future classe prépa en informatique à la Réunion.

8.Posté par Le gland masqué le 08/11/2020 06:11

On dit merci qui?merci le metropole euh pardon merci les zozos ....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes