MENU ZINFOS
Politique

Vidéo - Olivier Hoarau entend les "remarques constructives" de la CRC


"Je crois que nous avons fait la preuve que nous étions capables de gérer une commune avec sérieux, responsabilité et souci du bien commun". C'est la lecture faite par Olivier Hoarau, qui a dévoilé ce jeudi les grandes lignes du rapport définitif de la Chambre régionale des comptes portant sur la gestion de la commune du Port entre 2015 et 2019.

Par - Publié le Jeudi 14 Janvier 2021 à 23:13 | Lu 2332 fois

"Comme cela a pu être le cas pour certaines communes, il n'y a pas dans le rapport de la CRC matière à transmettre au parquet des éléments de notre gestion. De plus, il n'est pas fait mention également de faute de gestion ni même de défaut de maîtrise budgétaire", se félicite Olivier Hoarau en dévoilant les grandes lignes du rapport qui sera rendu public lors du conseil municipal du 19 janvier.

En préambule, Olivier Hoarau a tout d'abord salué "la qualité" des échanges entre les magistrats de la Chambre et la municipalité, faisant dire à l'édile portois que "leur analyse et leurs préconisations sur la gestion communale ont été très constructives en de nombreux points".

La CRC recommande une gestion "optimisée"

De bons points pour le maire du Port et candidat aux futures régionales qui entend tout de même les recommandations formulées par la CRC, à commencer par la gestion du patrimoine communal.

La Chambre appelle la municipalité à optimiser ce patrimoine, aussi bien sur les baux et les loyers à recouvrer que sur l'entretien des bâtiments. Un diagnostic opéré "dès 2017" répond Olivier Hoarau, avec la constitution d'un atlas immobilier mais aussi avec la mise en place de procédures internes de meilleure gestion. Par ailleurs, sur la question des occupations sans titre, le maire indique ne pas avoir attendu le rapport de la CRC pour régulariser les associations ou les porteurs de projets économiques, à travers des conventions validées lors des conseils municipaux de novembre et décembre derniers.

La Chambre interpelle également Olivier Hoarau sur la situation de la SEM Gem'Port. La structure, qui avait la gestion de la Halle des manifestations du Port, a été liquidée en novembre 2019 avec un passif de 1,8 million d'euros.

Outre une liquidation qu'elle regrette, la Chambre craint dans ses préconisations que la commune soit appelée en comblement du passif. Sur ce point, pas de souci à avoir affirme Olivier Hoarau, qui rappelle qu'un jugement "a déjà établi les responsabilités et écarté cette question du comblement du passif par la collectivité". En parallèle, le maire et ses élus travaillent toujours "à une nouvelle proposition" pour la Halle des manifestations, "un outil qui reste la propriété de la Ville et que nous voulons rapidement valoriser".

Autre point relevé par la Chambre, celui de la gestion des ressources humaines de la commune. Elle tance cette dernière à abroger l'attribution de primes ou d'avantages divers accordés lors des départs des agents à la retraite notamment.

Un sujet qui a récemment fait couler beaucoup d'encre dans de nombreuses collectivités de l'île ou de l'Hexagone. Pour sa défense, Olivier Hoarau, qui rappelle que ces situations sont des héritages "de longs combats sociaux en faveur des agents", insiste sur le fait que la Chambre "ne remet pas en cause" le PAQT (Programme d'amélioration de la qualité de vie au travail) RH, voté sous la mandature de Jean-Yves Langenier.

"Plus de justice sociale en faveur des agents non-titulaires"

Un programme qui prévoyait notamment un plan de titularisation des agents, la valorisation des tickets-restaurants, "avec une volonté d'intégration des nouvelles dispositions réglementaires (RIFSEEP)", explique la municipalité. Dans sa réponse, cette dernière certifie avoir devancé les recommandations de la CRC dès 2016 en mettant en place ce plan de titularisation qui prévoit qu'entre 5 et 30 agents soient titularisés "sur la base de l'ancienneté, des formations suivies, des mobilités effectuées, des diplômes ou valorisations des acquis et de l'expérience obtenue et des prises de responsabilité".

S'il ne compte pas faire obstacle à la loi - "nous entendons suivre les recommandations de mise en conformité avec la loi sur ces sujets", dit-il - Olivier Hoarau assume malgré tout les décisions prises, tout en engageant "le chantier de la réflexion" avec les partenaires sociaux. Il souhaite par ailleurs que les parlementaires réunionnais s'emparent de ce sujet "afin de faire évoluer cette situation pour plus de justice sociale en faveur des agents non-titulaires".

Enfin, la Chambre régionale des comptes alerte la commune du Port sur sa consommation en eau, la ville ayant une consommation en ratio supérieure à d'autres communes de l'île. Rien d'alarmant pour Olivier Hoarau, qui rappelle que sa commune, "érigée sur une plaine aride de galets", possède le plus faible taux de pluviométrie enregistré chaque année sur le territoire. Mieux : pour l'édile portois, cette piqûre de rappel de la CRC lui fait dire que cette dernière va même dans le sens de son projet de valorisation des eaux traitées en sortie de station d'épuration, le projet VETSSE. "La Chambre nous a clairement encouragé en ce sens et a appuyé notre démarche auprès de l'Etat sur cette question", constate Olivier Hoarau.

"Notre budget est favorable"

Avant de conclure, et à quelques jours du conseil municipal, le maire du Port profite de ce point presse pour dresser les grandes lignes du budget 2021 de sa commune. D'un montant de 78,7 millions d'euros, ce budget sera "dans la continuité de la politique menée depuis 2014", tout en tenant compte de l'impact de la crise sanitaire ou encore de la baisse des recettes liées à l'octroi de mer.

"Notre budget est favorable, sain et dynamique", martèle Olivier Hoarau, qui compte poursuivre le désendettement de la commune (passée de 1248 euros à 871 euros par habitant entre 2014 et 2020), maintenir les efforts d'investissements (11,6 millions d'euros mis sur la table cette année), tout en maîtrisant la masse salariale.

Les associations continueront à être accompagnées à hauteur de 5 millions d'euros, et le budget du CCAS sera porté à 8,5 millions d'euros. En programme d'investissements, la commune compte engager dès cette année la réhabilitation des LLTS communaux en vendant notamment ses parts dans des SEM "comme préconisé par la Chambre", la réfection des voiries, de l'éclairage public et de la signalétique pour près de 4 millions d'euros, sans oublier la très attendue rénovation du Parc boisé pour 4 millions d'euros.



Samuel Irlepenne
Travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les rubriques politique et société. Lecteur... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Dierdi le 15/01/2021 06:44

Sinon, il fait bon vivre à Saint Gilles ??😁😁😁

2.Posté par Jumbo le 15/01/2021 11:04

Donc l equipe de paul verges et j.yves langenier avait fait a l époque du bon travail...pour préserver le patrimoine du PORT.en 2014 vous disiez le contraire.tous le monde peux se tromper....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes